Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Liban : Réaction des blogueurs libanais au film israélien “Lebanon”

Les blogueurs libanais ont fait un accueil mitigé à un  film israélien consacré à l'invasion par Israël en 1982 de son voisin du nord.

Nommé de façon très directe “Lebanon“ (Liban), ce film autobiographique est entièrement tourné dans un char, tandis qu'il retrace l'implication de l'armée israélienne dans le conflit.

Lebanon” est le second film autobiographique qui montre les soldats de l'IDF (Israeli Defence Force) en action durant la guerre civile au Liban (1975-1990), un an seulement après la sortie du film d'animation Valse avec Bachir.

Les deux films tente de retracer – de la façon la plus sanglante  – la brutalité et les dévastations de la guerre moderne.

Il était évident que ce film allait soulever une controverse parmi les Libanais, tous les événements liés la guerre civile étant extrêmement sensibles.

Ce film a reçu des critiques élogieuses dans le monde entier après avoir remporté le Lion d'Or à la Mostra de Venise dernièrement, mais qu'en pensent les Libanais, et du film, et de l'accueil qu'il a reçu ?

Asad Abu Khalil sur le blog Angry Arab News Service [en anglais, comme tous les liens suivants], qui n'a pas encore vu le film, douche le succès du film à la Mostra de Venise avec le commentaire suivant sur son blog :

“”Je dédie ce film à tous les gens dans le monde qui reviennent sain et sauf de la guerre ” a dit le metteur en scène quand on lui a remis son prix.  “Ils travaillent, ils se marient, ils ont des enfants, mais les souvenirs restent logés au fond de leur âme.””

Donc, ce clown sioniste dédie son fim aux guerriers (Je dirais ce que je pense du film quand je recevrais ma copie gratuite) et non aux victimes des terroristes israéliens.

Sur Twitter, des Libanais critiquent aussi le film pour sa tentative d'humaniser les soldats israéliens et de ne pas parler de ceux qui ont souffert de l'invasion israélienne, le peuple libanais.

Voici certains messages critiques de Libanais :

justimage Un autre tueur fait un film pour soulager sa culpabilité. Racontez les histoires de ceux que vous avez terrorisés, et ensuite je regarderai.

MXML Super, encore un film israélien sur le  #Liban qui ne fait qu'humaniser les soldats israéliens et pas les victimes libanaises/palestiniennes.

abdallahdeeb : et le film “#Lebanon” a  été tourné en #Israel. C'est bizarre, non ?

RamsayShort oh mon dieu, le toupet de ce nouveau film  Lebanon‘ – si c'était le Hezbollah qui se défendait avec des armes contre Israël, est ce que le film serait aussi apprécié ?

C'est intéressant de voir comment les Israéliens s'approprient même le nom ‘Lebanon’ (Liban) dans le nouveau film au festival de Venise. C'est triste aussi de voir des prix distribués à des films sur les pauvres Israéliens qui ont fait tant de ravages en 1982. Parlons plutôt de ce qu'ils ont fait au sud-Liban et à  Beirouth quand ils sont venus..

Les Libanais n'oublierons pas les soldats israéliens.

Un groupe libanais sur Facebook, consacré au film, offre une toute autre opinion.

Les partisans des anciens alliés d'Israël durant la guerre civile au Liban, les milices phalangistes d'extrême-droite, ont lancé un groupe sur Facebook pour réagir au film, et demande qu'un autre film soit produit pour revéler le rôle des Syriens dans cette guerre.

Les commentaires sur la page du groupe “We Want a Movie about Syria's WAR on Lebanon” (Nous voulons un film sur la guerre des Syriens au Liban) – critiquent aussi les metteurs en scène israéliens pour avoir représenté les miliciens phalangistes libanais comme les méchants, tout  en édulcorant la conduite de l'armée israélienne et en ignorant les atrocités commises contre leur propre communauté.

Jeff Merheb (Liban) écrit :

Les Israéliens ont fait un film sur les massacres de Sabra et Chatila accusant les Libanais (les Phalangistes), nous avons besoin d'un film sur le massacre de DAMOUR aussi pour montrer au monde que les phalangistes ont été des victimes aussi.

Jeff Merheb continue :

Ils (les Syriens) ont brûlé et détruit le Liban durant la guerre entre 1975-1990 , ils ont tué des miliers d'innocents et d'enfants de civils avec leurs voitures piégées, ils ont tué des centaines de milliers de Libanais avec leurs bombes, ils ont divisé les Libanais à l'intérieur même des communautés pour mieux régner, ils ont kidnappés des milliers de Libanais durant la guerre et leur occupation, ils ont volé des millions de dollars à l'État libanais pendant quinze ans, ils ont amené des milliers de terroristes au Liban au cas où ils auraient voulu faire sauter le pays, ils ont ouvert un crédit illimité et offert des armes au Hezbollah, ils ont tué de sang-froid chaque homme politique qui pouvait leur résister, de Kamal Joumblatt et Bachir Gemayel à Rafik Hariri et aux dirigeants du mouvement du 14 mars, en passant par   Dany Chamoun, ils ont utilisé un groupe de destructeurs  (les politiciens de l'opposition) qui ont pour seul but de détruire l'état libanais et de réinstaller les règles du moukhabarat (services secrets syriens)…
Et il y a toujours des Libanais qui les soutiennent, ces  ”mikeye”, au lieu d'autres Libanais…C'est très triste.

Tout film sur la guerre civile au Liban ne peut que provoquer des réactions très contrastées dans une société aussi politiquement morcelée que la société libanaise.

Lebanon” n'a pas seulement reveillé des souvenirs pénibles de la guerre, il a forcé de nombreux Libanais à revivre l'horreur et les émotions qu'ils ont vécues.

Quelles que soient les divergences sur les motivations et les intentions de ce film israélien, on peut dire qu'il a réussi à faire parler de lui.

3 commentaires

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site