Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Egypte : Un Copte candidat à la présidentielle ?

En septembre 2005 Ayman Nour du Parti Al Ghad [le “Parti de Demain”] et No'man Goma'a du Parti du Nouveau Wafd [en anglais] se sont déclarés candidats contre le Président Hosni Moubarak. Ayman Nour a été accusé de fraude et No'man Goma'a taxé de démence !

Depuis 2000, Gamal Hosni Moubarak [en anglais] est formé pour devenir le successeur de son père à la présidence sans rencontrer d'opposition apparente. En août 2009, Gamal Moubarak a lancé son initiative Sharek [participer], consistant en un forum public en ligne (Sharek) sur lequel il promet de répondre lui-même à toutes les questions posées par les jeunes Egyptiens férus d'Internet [en anglais]. Par la suite, le chanteur égyptien Mohsen El Sayad a décidé de faire campagne pour Gamal Mubarak à sa manière [une chanson en arabe]. La chanson est intitulée Gamal Moubarak … Pourquoi pas ? [en anglais, comme les liens suivants, sauf mention contraire]

Selon la rumeur, Omar Soliman, chef des Services de Renseignements égyptiens, serait un candidat admissible à la présidentielle. Un blog [en arabe] et un groupe  Facebook ont été dédiés en juin 2009 au soutien d'Omar Soliman.

Aujourd'hui, Mohamed Abdel Salam du blog Bikya Masr vient de l'annoncer : Un avocat copte se lance dans la course de l'élection présidentielle :

Par une récente décision sans précédent, l'avocat copte Mamdouh Ramzy a annoncé sa disposition à se déclarer candidat aux élections présidentielles égyptiennes de 2011, devenant ainsi la première personne à proposer son nom dans une possible compétition pour le poste au sommet du pays. Mamdouh Razmy a indiqué dans un entretien exclusif au journal local al-Youm al-Saba’a que les rumeurs concernant sa candidature étaient exactes.

“Je suis le premier Egyptien copte à être candidat aux élections présidentielles, après avoir rempli toutes les conditions prescrites pour se présenter à ce poste, qui est le poste suprême en Egypte,” a-t-il dit.

Quant à la position de l'Eglise, le blogueur remarque :

Les Eglises orthodoxes et protestantes du pays ont salué la décision de l'éminent avocat copte de se présenter, affirmant que cette décision est une preuve d'unité nationale, grâce aux conditions existantes pour un candidat à l'élection présidentielle. M. Ramzy fait partie de la direction du Parti Constitutionnel.

En revanche, l'Eglise catholique égyptienne a déclaré qu'elle considération la proposition comme “contraire à la constitution.”

Le père Salib Matta Sawiris, un prêtre de l'église Saint Georges, a dit que “l'église salue le premier Copte à prendre part à la vie politique dans l'idée de se présenter au poste de Président de la République.”

Cependant, il a soutenu que ce n'était pas chose aisée et qu'“il était logique qu'un candidat à ce poste soit un candidat pratiquant la religion majoritaire,” c'est-à-dire un musulman. Le père Sawiris a expliqué que l'Eglise saluait tout Egyptien remplissant les conditions pour la candidature, mais qu'il voyait là “une perte de temps,” car, si quelqu'un veut mener une campagne électorale, “il faut au préalable une étude et un plan.”

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site