Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

USA : Une nouvelle campagne vise à rétablir la justice dans les procédures d'expulsion

Une nouvelle campagne en ligne, intitulée Restore Fairness [en anglais comme tous les liens de ce billet], demande aux législateurs étasuniens de rétablir la justice dans les procédures d’expulsion des immigrés soupçonnés d’être sans papiers ou de ne pas respecter les termes de leurs visas. Actuellement, des milliers de personnes sont incarcérées dans des centres de détention et des prisons sans avoir accès à une audience judiciaire.

La campagne, initiée par l’organisation de défense de droits de l’homme Breakthrough, documente, à travers une série de vidéos, la vie de nombreuses personnes victimes de graves injustices dans des centres de détention ou dans leurs contacts avec les autorités en charge de l’immigration.

Sur la page web de présentation de la campagne Restore Fairness, on peut lire :

La campagne Restore Fairness demande au gouvernement étasunien de garantir que le système contrôlant l’immigration soit équitable et doté de jugements en bonne et dûe forme. Depuis la Déclaration d’indépendance, les États-Unis se sont efforcés d’appliquer une justice équitable et de respecter les garanties prévues par la loi. Cependant, aujourd’hui, le système d’immigration en dérive ne se conforme plus à ces idées et refuse les droits humains les plus basiques aux personnes vivant dans le pays. Après les attentats du 11 septembre 2001, les immigrés ont supporté le plus fort des durcissements politiques :  le gouvernement a autorisé les arrestations sans mandat, emprisonné des milliers d’individus dans des conditions inhumaines et explusé des personnes sans qu’elles bénéficient de procès équitables.

La campagne Restore Fairness encourage les citoyens étasuniens à réclamer l’aide des autorités locales pour obtenir que chaque individu ait droit à un jugement équitable, pour créer des normes juridiques de détention, pour trouver des solutions économiques permettant d’éviter la détention, pour mettre fin aux arrestations aléatoires et pour que la police locale ne soit plus continuellement chargée d’appliquer les lois fédérales relatives à l’immigration.

La campagne propose aussi aux immigrés qui considèrent que leurs droits ont été bafoués de partager leurs histoires.

Images émouvantes

La campagne s’articule autour d’un documentaire de 9 minutes réalisé avec l’aide de 26 organisations partenaires. Elle dispose aussi d’un blog, d’un flux Twitter, de ressources permettant d’étudier plus en détail la question et de plusieurs autres vidéos présentant des personnes qui ont subi des torts.

Parmi les témoignages figure celui de Juana Villegas. Arrêtée alors qu’elle était enceinte, elle a dû accoucher alors qu’un sheriff la surveillait dans sa chambre d’hôpital :

Elle a été arrêtée pour une banale infraction au code de la route qui, normalement, donne lieu à une simple convocation. L’infraction, pour laquelle elle a été acquittée par la suite, a été traitée par les autorités locales de l’immigration qui l’ont envoyée en prison. Transférée à l’hôpital enchaînée, elle a accouché sous la surveillance d’un officier de police et passé la plus grande partie du temps menottée au lit par un pied.

Juana Villegas: Détention d'une femme enceinte, vidéo de Breakthrough sur Vimeo.

June Everett témoigne également. Elle raconte comment sa soeur est décédée en détention.

Après avoir vécu légalement 33 ans aux États-Unis, Sandra Kenley, grand-mère de 52 ans, a été détenue dans des conditions dégradantes et inhumaines qui ont entraîné sa mort.

Sandra Kenly : Morte pour cause de détention, vidéo de Breakthrough sur Vimeo.

Ali, lui aussi, a souffert des conditions dans lesquelles il a été enfermé par les services de l’immigration. Né au Pakistan, Ali est venu à New York pour vivre librement son homosexualité. Durant son année de détention, il n’a pas reçu les médicaments dont il avait besoin en tant que séropositif.

Il n’y a pas d’aide pour les personnes séropositives ou malades du sida. Si vous mourez dans votre chambre, ils s’en fichent.

Ali : Un séropositif malade en détention, vidéo de Breakthrough sur Vimeo.

Les histoires de ces personnes ne sont malheureusement pas des cas isolés. L’association Breakthrough attire l’attention sur de nombreux individus qui vivent des situations similaires aux États-Unis. Elle espère une réforme du système d’immigration et encourage le public à s’engager.

Avec votre aide, nous pouvons mobiliser des membres d’organisations, des groupes et des individus et prier notre gouvernement de respecter les droits fondamentaux des personnes prises en charge par les services de l’immigration. Nous avons besoin de votre engagement aujourd’hui. Ensemble, nous pouvons défendre les valeurs qui sont les nôtres et le droit à une justice équitable.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site