Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Namibie : Le rôle des nouveaux médias lors des élections 2009

Les élections présidentielles et législatives namibiennes ont eu lieu les 27 et 28 novembre 2009 [en français] . Quatorze partis politiques y ont participé. Le parti gouvernemental, la South West Africa People's Organisation (SWAPO) [Organisation du peuple du sud ouest africain] devrait les remporter. Le principal challenger est le parti Rally for Democracy and Progress (RDP) [Rassemblement pour le Progrès et la démocratie].

Les partis politiques et les organisations non-gouvernementales ont utilisé les médias sociaux en ligne pour faire campagne, surveiller le déroulement du vote et publier des informations sur ces élections générales de 2009 en Namibie.

The National Society for Human Rights (NSHR) [la Société nationale pour les droits humains] a, elle, utilisé l'outil d'information en temps réel par SMS Ushahidi pour sa surveillance des élections. Ushahidi, qui signifie témoignage en Swahili, est un outil qui fut développé à la suite de violences lors des élections au Kenya en 2007. Ushahidi recueille les témoignages des témoins oculaires et génère des rapports sur les fraudes signalée sur le terrain en les indiquant sur une carte en ligne.

La NSHR a utilisé Ushahidi pour suivre et documenter les fraudes, les abus d'influence, l'intimidation, la violence, etc. Les signalements ont été envoyés de trois manières : par SMS, par email ou en remplissant un formulaire sur le site web.

Exemple de signalement d'incidents rapportés sur Ushahidi-Namibie :
Vendredi soir (27 novembre) entre 20h00 et 21H00 à Eveline Street, dans la banlieue Goreangab de Windhoek, une bagarre a éclaté entre un groupe de 15 partisans de la SWAPO et 7 du RDP après que les premiers aient enlevé une affiche électorale du RDP d'un lampadaire municipalen chantant  “Nous sommes les soldats de Nujoma” . Des agents de police de Wanaheda sont intervenu rapidement et aucun autre incident n'est survenu dans la soirée.

The African Elections Project (Le Projet pour les élections africaines) utilise les nouveaux médias pour surveiller et faire des rapports sur les élections dans les pays africains. Le projet a mis en place une page sur la Namibie , un blog et une page Twitter pour suivre les informations sur les élections et publier les résultats.

Extrait de la page Twitter du African Elections Project :  

C'est le jour 3 du processus de vérification, la Commission électorale a reçu 40% des résultats et 30% ont été vérifiés # namibiaelections2009

Les résultats des élections sur son blog :

Voici ci-dessous les résultats confirmés pour les élections de Namibie 2009 (présidentielle et législatives) de plusieurs circonscriptions (NdT : au jour de publication de ce billet, le 2 décembre)

Résultats confirmés pour les circonscriptions de Tsumeb, dans Oshikoto:
Beukes 9
Garoeb 352
Goagose 9
Hamutenya 1131
….

Election Watch (Surveillance des élections), un projet de l’ Institute for Public Policy Research (l'Institut pour la recherche sur la politique nationale), a un  un blog pour publier en direct les résultats des élections).

Exemple de dénonciations d'irrégularités sur ce blog :

Le RDP et plusieurs autres partis d'opposition ont tenu une conférence de presse samedi après-midi pour dénoncer une série d'irrégularités parmi lesquelles : l'encre indélébile qui ne l'était pas, des bulletins de vote sans le cachet officiel et les mises à jour continuelles de la liste des électeurs (dont il y a une nouvelle version qui donne un chiffre différent du nombre d'électeurs enregistrés).

L'Institut pour la recherche sur la politique nationale (IPPR) a, lui aussi, utilisé les réseaux sociaux comme Facebook pour permettre aux observateurs du monde entier d'exprimer leurs opinions et points de vue sur les élections en Namibie.

Le parti gouvernemental SWAPO a ouvert une chaine sur YouTube, un blog et un service de SMS qui permet aux adhérents de garder le contact avec le parti. Le numéro spécial pour envoyer des SMS est le: 79276.

Le parti de l'opposition DTA de Namibie a une chaine  sur Youtube et et une autre sur Facebook.

Le principal parti namibien d'opposition, le RDP, est aussi  sur YouTube.

L'utilisation des médias sociaux en ligne n'est pas encore aussi répandue en Namibie que dans d'autres pays africains de l'est et du sud, tels que l'Afrique du sud, le Kenya, le Malawi, le Nigeria et la Tanzanie. Nous suivrons la Namibie pour voir l'évolution future des médias sociaux dans ce pays.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site