Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Myanmar (Birmanie) : Le parti soutenu par la junte remporte les élections…

Les premières élections depuis 20 ans ont été organisées au Myanmar et comme on pouvait s'y attendre le parti de l'unité et de la solidarité [l'Union Solidarity and Development Party (USDP),] soutenu par la junte a gagné, en remportant plus de 80 pour cent des sièges au parlement. Mais l'opposition déclare que les résultats des élections ont été truqués.

Kyaw Zwa Moe du blog The Irrawaddy donne un résumé de ce qui a filtré de cette journée [en anglais]:

Tous les ministres sortant et les vice-ministres du gouvernement militaire auraient gagné aux élections de dimanche.

Naturellement, le Premier ministre M. Thein Sein est parmi les gagnants et le Ministre des affaires étrangères M. Nyan Win a remporté l'élection dans sa circonscription, parce qu'il n'avait pas d'adversaire, comme les 52 candidats du parti de la junte, le parti de l'Union pour la solidarité et le développement (USDP). Il y aura un nouveau gouvernement composé de plusieurs des ministres sortants au cours des mois prochains.

Des fraudes [‘Joker Votes” ou votes-joker] ont été utilisés pour manipuler les résultats du scrutin.

L'USDP aurait remporté 82 pour cent des sièges du parlement. Pas de surprise donc. Nous avons répété plusieurs fois que M. Than Shwe et son équipe auraient truqué les élections. La plupart des partis pro-démocratie et ethniques qui ont participé aux élections savaient que l'USDP aurait triché, mais ça a été pire que prévu.

L'USDP a organisé une parodie du processus électoral. Des témoins et des dirigeants des partis pour la démocratie disent que des résultats anticipés ont été donnés chaque fois qu'un candidat de l'USDP était exposé à une défaite. C'est ce qu'on a appelé à Rangoon des “votes jokers”

Sachant que ces élections étaient une farce et que la junte aurait dicté les résultats, les partis du mouvement pour la démocratie dirigé par l'icône de l'opposition Mme Aung San Suu Kyi avait décidé de boycotter les élections.

La plateforme The Democratic Voice of Burma (la voix démocratique de la Birmanie) a élaboré une carte de suivi des élections en ligne pour recenser les cas de fraude, d'incidents et des manifestations.

Hseng Khio Fah, qui écrit sur le Shan Herald, raconte comment un candidat de l'administration au pouvoir s'est comporté pendant les élections dans l'état de Shan:

“Kyaw Myint (qui se présentait) a donné 10 000 Kyats (10 dollars US) à chacun des électeurs dans sa circonscription. Les électeurs qui ont eu l'argent sont sortis des isoloirs avec un grand sourire et nous ont montré la somme en disant qu'ils avaient gagné à une loterie dans le bureau de vote.

“Kyaw Myint aurait emmené plus de 500 bulletins de vote d'un autre bureau et les aurait introduits dans les urnes pour qu'ils soient comptabilisés.

“Au cours des élections, il s'est fait aussi accompagner de 80 miliciens armés pour surveiller les isoloirs.”

Les témoignages et signalements des observateurs contredisent les déclarations du gouvernement, qui ont été publiées sur le journal The New Light of Myanmar (la nouvelle lumière du Myanmar). Le gouvernement prétend que les élections générales démocratiques multi-partites de 2010 ont eu lieu dans la paix et les diplomates ou journalistes en visite “ont assisté à une participation libre et dans la joie populaire et à un dépouillement des bulletins dans les bureaux électoraux.” Il ajoute:

“Ils ont vu la participation libre et joyeuse de la population locale, un décompte systématique des voix et leur enregistrement sur des formulaires spécialement préparés dans les bureaux de dépouillement.

La violence a explosé le jour des élections, lorsque des soldats du gouvernement se sont heurtés à l'Armée bouddhiste pour un Karen démocratique. Les affrontements ont provoqué l'évacuation de plus de 17 000 personnes qui ont cherché refuge de l'autre côté de la frontière avec le pays voisin, la Thaïlande.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site