Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Israël : Gaza dans le collimateur des blogueurs tandis que les troubles en Egypte gagnent le Sinaï

Ce billet fait partie de notre dossier sur les manifestations 2011 en Egypte.

Passage en revue des points de vue, billets de blogs et médias en ligne israéliens parus ces deux derniers jours, en réaction à l'agitation en Egypte. Sous la référence par les sources israéliennes d’ ‘Intifada en Egypte’, les blogueurs examinent de près la contagion de la violence dans le Sinaï et la possibilité qu'elle se rallume dans la bande de Gaza ou en Cisjordanie [liens en hébreu et anglais].

Le récent article sur JCPA de Zvi Mazael décrit l'effet domino de la Tunisie et sa diffusion dans la région :

L'Egypte a un gouvernement fort et stable. Chaque analyste politique débute en ces termes. C'est exact jusqu'à ce que les circonstances changent, et c'est le cas. Nous assistons à une situation tout à fait neuve en Egypte et dans le monde arabe. L'effet domino de la Tunisie se porte bien. La révolution populaire de Tunisie se propage comme un feu de broussailles à travers la région.

Tzvi poursuit avec la description des hésitations de l'opposition égyptienne :

Les grands partis d'opposition n'ont pas appelé à se joindre aux manifestations et ne leur ont pas donné leur appui. Les Frères Musulmans ont annoncé que “quelques-uns de leurs dirigeants” participeraient aux émeutes de façon symbolique. C'est un fait connu que les forces de sécurité égyptiennes ont mis en garde les responsables de la Confrérie à travers le pays contre des appels à leurs partisans de se joindre aux émeutes. La direction des Frères Musulmans paraît cependant être motivée par d'autres sortes de considérations, et estimer que le temps n'est pas encore venu d'affronter le pouvoir.

Quelles seront les incidences pour Israël et les USA ? Tzvi écrit :

Qu'est-ce que cela signifie pour Israël et les USA, qui suivent avec inquiétude la tournure prise par les événements, et craignent pour la stabilité de l'Egypte ? Cela reste difficile à prédire.
Sur ce, il est important de relever que jusqu'à présent, ni Israël ni les USA n'ont été cités dans les manifestations. Les Egyptiens sont descendus dans la rue pour la démocratie, les droits humains et l'amélioration de leurs conditions de vie. Un nouveau gouvernement devra faire des réformes économiques et sociales. L'appui américain sera plus nécessaire que jamais.
De plus, l'Egypte n'a aucune raison de nuire à l'accord de paix avec Israël. Je peux me tromper, mais il ne fait aucun doute que la révolution tunisienne a changé le monde arabe. Nous verrons les résultats dans les mois à venir.

Le forum internet populaire, rotter.net, a hébergé nombre de discussions sur les événements en Egypte.
Alors que les heurts s'étendent à la péninsule du Sinaï, une entrée non confirmée affirme que des manifestants se sont emparés de bâtiments publics dans le nord du Sinaï :

Le lien cité dans le Tweet ci-dessus comporte un échange de vues décrivant la possibilité que les émeutes alimentent une insurrection à Gaza :

L'extension des émeutes au sinaï peut amener le feu des manifestations dans la bande de Gaza. Le Hamas pourrait être tenté de croire qu'il peut aider les gens dans leur résistance contre le gouvernement central. Il est aussi possible que les terroristes opérant sous la bannière d'Al-Qaïda essaient d'envoyer des éléments armés opérer au Sinaï pour ajouter au chaos en Egypte. Je n'ai aucun doute que dans ce cas, la réaction des Egyptiens sera impitoyable. C'est clair pour eux comme pour le Hamas.
Le Hamas ne s'autorisera à intervenir que s'il est sûr que la roue égyptienne a tourné, et que le pouvoir est à l'agonie.

Dans ce même fil du portail, un certains nombre d'utilisateurs égrènent leurs réflexions :

S'il avait utilisé ne serait-ce qu'un petit peu de la force dont son armée est capable, les manifestations auraient cessé. Je n'essaie pas de dévaloriser les émeutes, mais c'est seulement quand l'armée passera à l'opposition, que ce sera le commencement de la fin pour le régime actuel en Egypte.
Nous n'y sommes pas encore.

Un autre billet détaille les dernières dispositions prises par le ministère égyptien des affaires religieuses en prévision des manifestations prévues pour demain (NdT : ce vendredi) :

- le ministère des affaires religieuses déplacera les prières du Vendredi à dimanche
– les autorités égyptiennes projettent de déconnecter les accès à internet dans toute l'Egypte si la situation se détériore demain
– une information non vérifiée affirme que Moubarak a pris le commandement des forces de sécurité égyptiennes. En prévision de demain il a ordonné que l'armée soit prête à relever les forces de police à travers les villes d'Egypte.
– le gouvernement égyptien a ordonné le blackout des médias demain. Télécommunications, eau et électricité seront coupées.

Une vidéo mise en ligne sur le site israélien de partage de vidéo flix:

Deux Israéliens en vacances en Egypte et pris dans le feu des événements ont raconté sur +972 Magazine:

Quand nous avons conseillé à un ami égyptien aveuglé par les gaz lacrymogènes d'acheter des oignons et de les utiliser pour atténuer l'effet, comme nous le faisons en Israël et dans les Territoires Occupés, il a ri, puis expliqué que son salaire est d'environ 300 livres égyptiennes, et que le kilo d'oignons coûte trois livres.
Nous sommes rentrés à notre hôtel après avoir passé la journée dans les manifestations. La nuit, nous entendions la manifestation continuer – les gens crier et les véhicules de police circuler dans les rues.
Ce matin à notre réveil les rues étaient calmes et pleines de policiers, mais la page Facebook du mouvement de contestation était très animée.

Nous mentirions en disant que nous n'avons pas envié les Egyptiens : voir des masses de gens sortis dans les rues manifester pour leurs convictions est une chose à laquelle nous Israéliens, ne pouvons que rêver actuellement. Et c'est vraiment effrayant de se dire que des masses similaires d'Israéliens n'agiront que lorsqu'ils auront vécu les mêmes niveaux d'oppression et de rage que ceux d'ici.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site