Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Russie: Le Grand Carême a commencé

Les médias citoyens ont capturé l'essence multidimensionnelle de la saison du Carême pour les Orthodoxes russes, qui commençait lundi, ce qui inclut les problèmes reliés à la religiosité de la Russie post-soviétique, le calendrier liturgique, les particularités des traditions orthodoxes et des rituels de jeûne comparés à ceux qui sont observés en Occident, et les déclarations publiques faites par des officiels prédominants de l'Eglise.

Le blog ‘Holy Transfiguration Monastery Publications’ a mis en contexte le carême Triodion parmi les trois livres liturgiques reconnus par l'église orthodoxe russe.

Les livres contiennent les rituels de fêtes nécessaires pour l'année liturgique.

Quatre livres contiennent les services de fête nécessaires pour l'année liturgique.

Le Menaion contient les fêtes du Seigneur, de la mère de Dieu, et des Saints, pour tous les jours de l'année

Le Triodion contient les services du grand carême, des trois semaines précédentes et de la semaine sainte

Le Pentecostarion contient les festins de Pascha, de la Pencôte et la Toussaint.

Le Octoëchos fournit huit cycles de services d'une semaine chacun, pour chacun des huit tons.

Pancake week/Maslenitsa celebration in St. Petersburg. Photo by YURY GOLDENSHTEYN, copyright © Demotix (26/02/12).

La semaine des Crêpes/Célébrations de Maslenitsa à St-Petersburg. Photo par YURY GOLDENSHTEYN, copyright © Demotix (26/02/12).

Irina Bekaeva, une enseignante d'anglais dans l'un des village de Dergachi dans la région de Saratov, décrivait dimanche dernier les festivités russes entourant ‘la semaine des crêpes’, qui précède juste le début du carême:

Le Russie célèbre Carnaval, ou semaine des crêpes, qui est l'une des plus heureuse, et plus vivante et plaisante célébrations ici.

La tradition de célébrer le Carnaval nous est venu de l'époque de la Russie préchrétienne. C'était une fête d'adieux à l'hiver, et pleine de joie à l'anticipation de l'arrivée du printemps, du réveil de mère nature et du renouveau de la vie. Carnaval était le nom de l'effigie faite de paille, qui porte des vêtements de femme, lesquels étaient utilisés en premier lieux lors des célébrations, et à la fin des festivités – brûlés au bûcher.

Un aspect invariable du Carnaval était les crêpes, de formes rondes – en symbole du soleil, et de la même manière un mets de rituel.

Le ‘livejournal’ de Sophia, un blog bilingue discutait la semaine dernière de la manière dont les branches de l'est et de l'ouest de la chrétienté observent différentes traditions lors des célébrations du début du carême:

Le mercredi des cendres, dans le calendrier [grégorien] des chrétiens de l'ouest est le premier jour du carême qui survient 46 jours avant Pâques. C'est une fête mobile, qui tombe chaque année sur un nouveau jour puisque cela dépend du jour de Pâques. Il peut être au plus tôt le 4 février ou aussi tard que le 10 mars.

En Russie, nous avons le lundi pur en remplacement de mercredi des cendres, qui est aussi connu sous le nom de lundi des cendres, ou le lundi vert, et qui est le premier jour du carême pour les chrétiens orthodoxes de l'est, et pour les catholique de l'est.

Le blog de l'Église orthodoxe russe de Saint-Nicolas fournit les recettes des mets principaux pour le Carême, et le blog d'éducation Orthodoxe inclut un lien pour des livres à coloriage à imprimer pour les enfants.

People fight with swords during celebrations of Maslenitsa or Pancake week, a traditional Russian holiday marking the end of winter, St Petersburg. Image by Yury Goldenshteyn, copyright Demotix (26/02/12).

Des gens se battent à l'épée lors des célébrations de Maslenitsa ou semaine des crêpes, une fête traditionnelle russe qui marque la fin de l'hiver à Saint-Pétersbourg. Image de Yury Goldenshteyn, copyright Demotix (26/02/12).

Le blog “pourquoi nous avons été créé” par le catholique Eric Sammons introduit quelques unes des différences dans la célébration de la saison du carême dans les traditions de l'est et de l'ouest:

Le carême de l'est est similaire en intention au carême de l'ouest, à quelques exceptions près. [Les russes Orthodoxes et chrétiens] doivent abandonner la viande, les produits laitiers et tout alcool durant l'entièreté de la saison (pensez-y quand vous vous plaindrez de ne pas pouvoir manger de viande ce vendredi). Ils calculent aussi les journées différemment que dans l'ouest – [les chrétiens de l'ouest] ne comptent pas les dimanches, tandis que les  [chrétiens orthodoxes] le font et ils arrêtent le compte avant le dimanche des Rameaux et  considèrent la semaine sainte comme étant une saison pénitentielle totalement différente.

Le blog ‘Radio des Vieux Croyants’ a publié un enregistrement audio de 15 minutes d'une discussion avec le frère Andrew Damick sur les différences entre les traditions du carême de l'est et l'ouest. Dans l'enregistrement il met l'accent sur le fait que les chrétiens orthodoxes observent le carême en tant que communauté et avec l'assistance du confesseur dans le but de demeurer dans les bonnes grâces de Dieu. Pour les chrétiens orthodoxes, ajoutait-il, le grand carême représente un style de vie qui est tout au plus intensifié durant la saison.

Le blog bilingue d'Alek fait le résumé  de la compréhension de l'auteur en ce qui concerne la raison pour laquelle le carême est un élément essentiel de la croyance en Dieu:

Je ne connais pas les enseignements officiels de l'Église Orthodoxe en ce qui concerne le jeûne, mais je suis sûr que mon point de vue exprimé ici n'est pas loin de la vérité. Il y a beaucoup de raisons pour jeûner, mais les plus évidentes pour moi sont celles ci (en ordre d'importance):

1. Les chrétiens par définition doivent imiter le Seigneur. Jésus, avant de commencer ses enseignements, a jeûné durant 40 jours. […]

2. La nourriture, et surtout si elle est délicieuse, est une chose essentielle (croyez-moi, je le sais). Le problème c'est son ubiquité qui a le potentiel de devenir la plus facile des tentations. […] Même si je dois mentionner que de ne pas manger ne constitue pas l'essence, la raison, ou l'usage (motif) du jeûne. Le jeûne physique sera sans utilité si par exemple nous continuons d'ignorer les besoins du voisin, si nous continuons de blasphémer et d'être en colère, etc. […]

3. Pâques est la célébration la plus importante pour les chrétiens. Sans elle, il n'y aurait pas l'Église, ni l'Evangile sauveur. Donc, les chrétiens essaient de préparer cette célébration très spéciale de manière très spéciale.  […]

Global Voices a présenté l'archevêque Vsevolod Chaplin ainsi que Patriarche Kirill dans un billet de blog publié en janvier 2012, intitulé, “L'église orthodoxe russe réintègre la politique”. Similairement, les deux hommes ont partagé publiquement leurs opinions sur la manière dont le grand carême devrait être observé par les Russes.

Alors que le patriarche Kirill a exhorté les Russes à méditer sur leur avenir de même que sur celui de la Russie, l'archevêque Chaplin, selon Moscow News, affirme que “les personnes qui observent le carême devrait s'abstenir de regarder les talk shows ou d'utiliser les site de médias sociaux en ligne.”

Le frère Oliver Herbel a reflété de telles pensées sur l'importance de l'usage modéré de l'internet durant le grand carême en mars 2011 dans un post sur le blog Pravmir.com:

Quelques orthodoxes trouvent leur fierté en étant des ‘Luddites’, c'est-à-dire, ceux qui sont généralement contre le progrès technologique. Cela correspond à ces chrétiens non orthodoxes d'Amérique qui voient en ‘www’ une représentation de ‘666’. De l'autre côté, certains dans l'Orthodoxie, incluant le clergé sont prompts à attraper le premier gadget sur le marché. En ce qui concerne l'usage d'internet, des tendances similaires peuvent être observées parmi les Orthodoxes. Certains orthodoxes vont éviter quasiment tout site qui n'est pas relié avec les Orthodoxes ou du moins les sites qui osent aborder des sujets contemporains, croyant que ce qui importe, c'est seulement les choses ‘spirituelles’ qui peuvent affecter l'âme et qu'on ne peut rien faire pour aider aux difficultés auxquelles l'Église est aux prises en ce moment.D'autres iront sur n'importe quel site orthodoxe et/ou votre blog et commenteront fréquemment, croyant que cette sorte d'engagement peut contribuer à l'orthodoxie ou quelques fois que ces engagements constituent une manière saine de laisser aller les frustrations. Les deux approches à l'internet sont mauvaises, même durant le grand carême. Ce qui est nécessaire c'est l'équilibre.

 

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site