Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Russie : Les trois chanteuses de Pussy Riot restent en prison

Amnesty International a lancé une campagne d'envoi de sms [en anglais] pour demander la remise en liberté des trois membres du groupe de rock punk Pussy Riot. Les jeunes femmes — Nadejda, Maria et Ekaterina — ont été mises en détention provisoire après avoir exécuté un morceau anti-Poutine dans une église de Moscou [vidéo] en février dernier. Un communiqué sur leur blog [en russe] a indiqué qu'une source anonyme de l'administration présidentielle avait confirmé leur libération à toutes trois le 9 juillet. Il n'en a rien été : elles restent en prison [en russe] après le refus du tribunal de prendre en considération une lettre en leur faveur. Amnesty les considère comme des “prisonnières de conscience.”

3 commentaires

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site