Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Iran : l'avocate Nasrin Sotoudeh en grève de la faim depuis un mois

Nasrin Sotoudeh, une avocate et militante pour les droits de l'homme qui a reçu le prix Sakharov [en anglais] pour la liberté de pensée le 26 octobre dernier, a entamé il y a plus de quatre semaines une grève de la faim en réaction aux restrictions imposées à sa famille et aux mauvais traitements infligés aux prisonniers politiques par les autorités iraniennes.

C'est son mari Reza Khandan qui a posté cette information sur Facebook [en farsi] dans la soirée du 12 novembre, annonçant par ailleurs que ses enfants avaient pu lui rendre visite pour la première fois en quatre mois.

M. Khandan écrit ceci sur la plateforme :

Hier soir, ils m'ont appelé depuis la prison d'Evin pour me dire d'y amener les enfants aujourd'hui. Ceux-ci ont pu voir leur mère quelques minutes, en dehors de la salle des visites et en présence de responsables de la sécurité. Malheureusement, ni moi, ni personne d'autre, a été autorisé à accompagner les enfants durant la rencontre.

M. Khandan écrit encore sur Facebook : “Mehraveh, notre fille adolescente, a dit que sa mère avait perdu du poids et qu'elle devait parfois aller à l'infirmerie de la prison.”

Les internautes iraniens ont réagi en masse pour témoigner leur soutien à l'avocate emprisonnée.

Des fleurs pour Nasrin

Les Iraniens ont ainsi montré leur support en s'exprimant à travers Facebook, Twitter et Google+. Mohammad Reza Jalaeipour, étudiant et militant basé à Londres, a proposé aux sympathisants de Nasrin Sotoudeh de remplacer leur photo de profil sur les réseaux sociaux par celle d'une fleur (c'est ce que veut dire Nasrin en farsi) comme marque de soutien à sa grève de la faim.

Nasrin a écrit sa défense sur une serviette

Voici une vidéo qui raconte que, lors de la défense de plusieurs prisonniers politiques, Nasrin Sotoudeh n'avait pas le droit d'écrire ses arguments sur des feuilles de papier. Elle écrivait tout sur une serviette.

Internet n'est pas le seul terrain d'expression des Iraniens sur le sujet. Plusieurs manifestations ont eu lieu à l'étranger pour protester contre la détention de l'avocate.

Rassemblement devant l'ambassade iranienne de Dublin, en Irlande 

Soutien à Sotoudeh depuis New York…

… Et en Norvège :

Un timbre pour Nasrin

Enfin, des Iraniens installés aux Pays-Bas ont fait imprimer sur des timbres [en farsi] le portrait de Nasrin Sotoudeh.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site