Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Le sud des Philippines dévasté par le typhon Pablo

Après avoir atteint les Philippines le 4 décembre dernier, la tempête tropicale Pablo (nom international : Bopha) a semé la désolation dans diverses parties des îles de Mindanao, de Leyte, de Cebu et de Negros, dans le sud du pays. Pablo est le plus violent typhon ayant jamais frappé Mindanao, causant des dégâts égaux à ceux causés par le Typhon Sendong dans cette même île en décembre de l'année dernière. Pablo se trouve à présent à des centaines de kilomètres au large de la côte de l'île de Palawan et continue de s'éloigner du pays. En date du 7 décembre, Pablo avait fait au moins 418 morts, 445 blessés et 383 disparus.

Ce sont les paysans pauvres se trouvant sur le chemin du typhon Pablo qui ont été le plus durement frappés par les vents violents, les fortes pluies, les glissements de terrain et les inondations subites et ont pour beaucoup d'entre eux perdu leur maison et leurs moyens d'existence. Les provinces du Surigao du Sud, du Davao Oriental et de la Vallée de Compostela à Mindanao ont tout particulièrement été touchées. Dans la ville de New Bataan, 101 résidents sont morts suite aux torrents d'eau et de boue qui ont, sous l'action du typhon Pablo, déferlé des montagnes désolées de la Vallée de Compostela.

Comme ce fut le cas pour les récentes catastrophes qui ont eu lieu, celle de  Sendong entre autres, beaucoup de personnes ont rejeté la responsabilité des incessantes augmentations des dégâts causés par les catastrophes naturelles sur le gouvernement philippin qui, selon elles, ne parvient toujours pas à mettre un terme au pillage environnemental des compagnies minières étrangères, des concessionnaires forestiers et de ses partenaires commerciaux locaux.

Quierosaber's Blog souligne ceci :

La similitude entre les conséquences du typhon Sendong en 2011 et du typhon Pablo en 2012 est plus que flagrante. La plupart des morts ont été causées par des inondations subites et des glissements de terrain provoqués par des heures de pluies torrentielles…

N'avons-nous pas vu les photos des dégâts engendrés par les forêts dévastées suite à l'abattage de bois illégal ? Que dire des innombrables troncs de toutes formes et de toutes tailles qui descendent les fleuves et dévalent les pentes lors des inondations subites, détruisant tout sur leur passage ? Que dire des photos montrant les souches d'arbres subsistant en haut des collines d'où les troncs sont tombés suite aux fortes précipitations ?

 

Par ailleurs, il n'a pas été rare que l'on fasse appel aux médias sociaux pour surveiller l'impact du typhon et coordonner les secours tout comme l'aide aux victimes de la catastrophe. 4253 a répertorié toutes les ressources cartographiques sur le typhon qu'il a trouvées sur Internet.

Les Nations Unies ont commencé à recueillir des tweets sur le typhon  Pablo dans le but de soutenir les efforts faits pour répondre à la catastrophe. Ceci a consisté à identifier des photos et des vidéos partagées dans ces tweets tout autant qu'une géolocalisation, une datation et un classement par catégories des contenus.

Pour aider à minimiser l'impact des catastrophes, le député progressiste Teddy Casino a présenté le projet de loi parlementaire N° 5660 ou Loi sur les alertes gratuites par mobile . Si la loi proposée était votée, elle contraindrait les compagnies de téléphonie mobile de fournir aux citoyens se trouvant dans des zones de catastrophe des messages d'alerte gratuits.

Voici quelques photos et tweets supplémentaires concernant le typhon Pablo :

A damaged bridge in Caraga region

Un pont endommagé dans la région de Caraga. Photo de @itsmecelinee

evacuation in mindanao

40 000 personnes se sont rendus dans des centres d'hébergement à Mindanao. Photo de @robertolaprade

Strong winds batter Negros Island

Des vents violents frappent Negros Island. Photo de @bbeejjee

Impact of the storm in Compostela Valley

Impact de la tempête dans la vallée de Compostela. Photo de Len Marcelo Jingco posté sur la page Facebook de Maayong Buntag Mindanao

Voici des réactions des utilisateurs de Twitter à propos de la tempête :

@natashya_g: Je n'ai jamais vu de ma vie des scènes telles que celles en provenance de la Vallée de Compostela. Jamais. Des cadavres au milieu des arbres, des bâtiments endommagés. Vraiment navrant.

@iamsuperbianca Priez pour les personnes touchées par le typhon #PabloPH ! Puissent-elles être ce soir au chaud, au sec, saines et sauves et en bonne santé !

@venzie: Sa mga kababayang binayo ng trahedya at pagsubok, nawa'y maging kalinga ng pagdadamayan at sama-samang pagkilos! Mahigpit na yakap po!

@venzie: A tous mes compatriotes touchés par cette tragédie et ces épreuves, puisse l'entraide et l'action collective vous fournir un abri ! Bien chaleureusement !

Des informations importantes et en temps réel concernant le typhon  Pablo sont accessibles via le mot-clic #PabloPH.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site