Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

La Pologne interdit l'abattage rituel des animaux

Le magazine en ligne  Commentary et beaucoup d'autres commentent la décision du gouvernement polonais d'interdire l'abattage rituel des animaux sans étourdissement, pour précéder le code des pratiques d'abattages que de nombreux pays européens songent à adopter. Pour le cas de la Pologne, néanmoins, cette décision est très controversée, à la lumière de l'Histoire et de la signification de cette décision pour la communauté juive en Pologne et dans le monde.

La nouvelle que le Sejm, le parlement polonais, avait rejeté le projet de loi du gouvernement destiné à maintenir l’abattage rituel, qu'il s'agisse de celui du rite juif ou musulman, suggère qu'hélas les juifs et les Polonais ont des positions différentes en matière de liberté de pratiques religieuses.  Ce vote, qui intervient aussitôt après la décision l'an dernier de la Cour suprême de ne pas exempter l'abattage rituel, shechita,,d'une réglementation, à savoir d'étourdir les animaux avant abattage, signifie que la production de viande cachère a dans les faits été interdite en Pologne.

La Pologne n'est pas le premier pays à interdire shechita. Des pays européens, de la Norvège à la Suisse, ont aussi interdit la pratique, mais ll'Histoire de la Pologne, lieu de l'Holocauste, signifie qu'une sensibilité accrue à toute mesure légale contre la communauté juive est inévitable;

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site