Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Lusofalante, un programme de radio pour les lusophones du monde entier

[ Cet article a été écrit par Elizabeth Rodrigues, responsable du programme lusophone.]

Alors que nous avons en commun une langue, pourquoi en savons-nous si peu sur les autres “lusophones” ?  Pourquoi au Brésil nous arrive-il si peu de nouvelles des artistes africains ou portugais (en dehors des plus connus) ? Pourquoi si peu de livres des pays lusophones se retrouvent sur nos rayonnages ? Pourquoi en savons-nous si peu sur les langues qui ont forgé notre propre langue ? Nous manquons de curiosité sur les constituants de cet être organique et vivant qu'est une langue et sur ce qu'il transporte intrinsèquement pour notre façon d'être et de comprendre le monde.

Lusofalante indica...

Lusofalante présente…

Ce constat à fait naître le projet Lusofalante, un programme radiophonique qui vise à devenir un point de rencontres et d'échanges  entre les pays lusophones, à présenter la diversité culturelle, littéraire et linguistique qui s'est développée à partir de racines communes et sur des continents à la fois tellement différents et pourtant similaires. 

Considérant la langue comme un facteur faciliteur de rapprochement, le programme invite tout spécialement le Brésil à se regarder un peu moins souvent dans un miroir, et à se tourner vers l'Afrique, le Portugal et les autres pays lusophones. Des ponts doivent être  restaurés, c'est ce que souhaite démontrer le blog du projet.

 LUSOFALANTE propose des interviews, de la musique, des informations historiques et culturelles sur les divers pays où on parle le portugais. C'est un programe où alterneront des informations locales et musicales des pays d'origine des personnes interviewées, une machine à diffuser les fruits des métissage et les emprunts qui rendent la langue portugaise si riche et dynamique.

Clique para ouvir o teaser do programa de rádio Lusofalante

Cliquez ici pour entendre la présentation du programme de rádio Lusofalante

Il s'agit d'établir des échanges entre artistes, compositeurs, poètes, écrivains, linguistes, acteurs culturels, parlant tous le portugais. Nous sommes persuadés que le fait d'être attentif à ce qui se passe autour de nous, à la vie des autres, augmente notre capacité à remettre en question nos propres certitudes. La raison d'être de Lusofalante est cette curiosité qui nous aide à observer le monde sous des angles variés, à nous enrichir et nous redécouvrir au contact de l'autre. 

Comme l'écrit le poète et compositeur brésilien Siba :

Chaque fois que je fais un pas, le monde est remis en question.

La fascination de l'écoute de l'autre

“Nous nous consacrons aux couleurs, rythmes et parlers divers de tous ces pays qui sont d'une certaine façon, un bien commun. On trouve, entre autres, parmi les personnes interviewées les Mozambicains  Malangatana NgwenyaPaullina Chiziane, Stewart Sukuma et Costa Neto, les chanteurs Zeca Baleiro, du Brésil, et Lura, du Cap VertJoel Rufino dos Santos e Vitor Ramil, Filipe Mukenga, Alemberg Quindins e Aureliano Souza, Nei Lopes, Ruth Monserrat, Calane da Silva. Elles sont 22 au total”.

Ce programme illustre par la musique cette recherche de connaissance mutelle, il fait connaître des artistes qui, tout en étant très proches en terme de liens musicaux culturels et linguistiques, voient leurs œuvres peu diffusées dans les pays de langue portugaise.

Durant chaque entretien, nous recueillons des informations faisant découvrir la même histoire sous des aspects différents, c'est ce qui est passionant dans l'écoute de l'autre. Chaque rencontre est  porteuse d'informations précieuses sur un processus de construction historique  et politique. 

Oiça a entrevista com Ruth Monserrat, do Brasil, no primeiro programa Lusofalante

Écoutez l'interview de Ruth Monserrat, au Brésil,  dans la première émission Lusofalante

Parler de langues qui disparaissent, de langues interdites, ou de langues invisibles, est une manière de mettre en évidence l'histoire de peuples qui ont été décimés, de libertés qui ont été conquises. Et ce sont toujours des versions d'une même histoire avec le regard toujours différent de celui qui les raconte.

Par exemple, Ruth Monserrat, linguiste au Brésil, nous a raconté que dans une langue indigène, l'absence de pronoms possessifs ne permet pas de dire:”mon épouse”. Dans cette langue, on l'exprime en parlant de “celle que je “fais être” à mon côté” 

Derrière chaque langue se cache des façons diverses et vivantes  d'être au monde.

Mário Lopes de São Tomé et Príncipe, un ami récent de Lusofalante, à créé un projet appelé “Nous sommes tous cousins”. Ces jours-ci, en regardant les gens marcher dans les rues de Rio de Janeiro, je me suis répété à voix basse “Nous sommes tous cousins”. J'aime penser de cette façon. Cela me donne un sentiment d'appartenance, un certain confort inexplicable devant la folle et merveilleuse aventure de ma vie sur cette planète, à la fois si vaste et si petite.

Joel Rufino dos Santos de Lusofalante s'exprime sur une réalité : “Nous ne nous connaissons pas les  Africains”. Comment la culture africaine et par voie de conséquence la langue africaine imprègne intrinsèquement notre manière de nous comporter, d'être, de parler ? Il observe combien cette amnésie historique nous accompagne encore et nous empêche de prendre pleinement conscience de qui nous sommes.

Pode ouvir Joel Rufino dos Santos, e também Vitor Ramil, ambos do Brasil, no sexto programa Lusofalante.

Vous pouvez entendre  Joel Rufino dos Santos, et  Vitor Ramil, tous les deux du Brésil, dans le sixième programme Lusofalante.

La connaissance par l'autre, l'être par l'autre, nous le découvrons par “les langues que nous ne savions pas connaître” : c'est ce qu'écrit Mia Couto, un écrivain du Mozambique.

Vous pouvez en savoir plus et écouter tous les programmes Lusofalante sur le blog. Le contenu se retrouve également sur : iTunes de l'Université de Coimbra et sur Radiotube. Suivez la page Facebook pour les mises à jour.

Lusofalante est produit par Elizabeth Rodrigues, Marcelo Brissac et Paulo Brandão, au Brésil ; au Mozambique par  Stewart Sukuma et au Portugal par Costa Neto, avec l'aide de Lílian Gomes pour la partie blog au Brésil. Le contenu de Lusofalante peut-être utilisé comme un matériel didactique et peut-être retransmis sur des radios privées universitaires et culturelles. Il a été récompensé par le Prix Roquette-Pinto de l'association des radios privées du Brésil  (ARPUB) .

Vous pouvez lire également d'autres articles écrits pour la Journée mondiale de la radio de Global Voices Lusophonie :
13 fev 2014 – Des histoires de narco trafic dans la musique rap de Guinée-Bissau
14 fev 2014 – Une journaliste portugaise parle des radios communautaires de l'Australie et du Timor oriental

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site