Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Une activiste tadjik des droits humains reçoit le Prix international Femme de Courage

Michelle Obama Embraces Oinikhol Bobonazarova. State Department photo, part of public domain.

Michelle Obama félicite Oinikhol Bobonazarova. Photo du Département d'Etat américain, domaine public.

[Tous les liens de cet article renvoient vers des contenus en anglais, sauf mention contraire]

Oinikhol Bobonazarova, une militante reconnue des droits humains, a remporté le Prix International Women of Courage. Nommée “Femme de courage”, elle a recontré le 4 mars la Première Dame des Etats-Unis Michelle Obama à Washington.

Dans la vidéo ci-dessus, Michelle Obama félicite Oinikhol Bobonazarova [à partir de 0:18], pendant que la Secrétaire d'Etat adjointe énumère ses réalisations :

Depuis la fin de la guerre civile au Tadjikistan en 1997, Oinikhol Bobonazarova n'a eu de cesse d'attirer l'attention sur les droits des femmes, la torture dans les centres de détention et les conditions de vie des travailleurs migrants tadjiks. En septembre 2013, Mme Bozonazarova est devenue la première femme candidate à la présidence du Tadjikistan après avoir été désignée par le seul parti politique islamique d'Asie centrale. Malgré son échec, sa nomination a brisé l'immense plafond de verre qui empêchait les femmes de participer à la politique et a créé un précédent décisif. Depuis, elle continue de faire entendre sa voix en dénonçant la torture, et a activement participé à la mise en place du premier programme indépendant de contrôle des prisons, qui sont interdites d'accès depuis 2004. Pour sa lutte courageuse pour les droits des femmes et des travailleurs migrants et son combat pour mettre un terme à la torture dans les centres de détention tadjiks, nous nommons Oinikhol Bobonazarova Femme de Courage.

Les réactions en ligne ne se sont pas fait attendre ; les internautes ont fêté la nomination de Bobonazarova :

Bobonazarova, activiste des droits [humains] au #Tadjikistan et candidate à la présidentielle fait partie des lauréates du Prix international Femmes de Courage http://t.co/UfpG7a7Uin

Wow : le Département d'Etat (@StateDept) a décerné le prix “Femme de Courage” à l'opposante politique tadjike Oinikhol Bobonazarova. http://t.co/RvQetthMAm

C'est vraiment mérité ! RT @Navbahor #Oinikhol Bobonazarova – la seule vraie candidate tadjike de l'opposition à la présidentielle nommée “Femme de courage” http://t.co/rOfkwDdWWE

Félicitations de tous à l'ambassade britannique @UKinTajikistan à Oinikhol Bobonazarova qui a remporté le prix américain de la Femme de courage 2014 #inspiration

Oynihol Bobonazarova, une activiste tadjike des droits humains, a remporté le Prix international Femme de Courage. Elle l'a entièrement mérité.

Fière des femmes tadjikes comme Oynihol Bobonazarova. J'espère voir plus de femmes tadjikes courageuses sur cette liste. http://t.co/uJXwTM9nfp

Elle mérite ce prix ! “Oinikhol Bobonazarova reçoit un prix du Département d'Etat américain decerné par Michelle Obama” http://t.co/RQTNMjoj3P [lien en russe]

La femme la plus courageuse du Tadjikistan Oynikhol Bobonazarova reçoit le prix international Femme de Courage http://t.co/XGrlJLLdwh

Mes sincères félicitations à Oinikhol Bobonazarova !

Connue principalement pour son activisme en faveur des droits humains, Bobonazarova est entrée sur la scène politique en septembre 2013, lorsqu'une coalition de partis de l'opposition l'a nommée pour les représenter à la présidentielle. Sur les médias sociaux tadjiks, les réactions à sa nomination furent mitigées [fr]. Malgré le soutien des deux principaux partis d'opposition du pays, Bobonazarova n'a pas réussi à réunir assez de signatures pour entrer officiellement dans la course à la présidence. Elle a accusé le gouvernement d'avoir mobilisé la “machine étatique toute entière” dans le but de l'empêcher de se présenter contre le président actuel du Tadjikistan, Emomali Rahmon.

Le Prix International Women of Courage du Département d'Etat américain existe depuis 2007. Il récompense les “femmes du monde entier ayant fait preuve de courage et de leadership pour une meilleur promotion des droits humains, de l'égalité des sexes et du progrès social, souvent au prix de risques personnels importants”. Oinikhol Bobonazarova est la première femme tadjike à recevoir ce prix.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site