Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

‘Je t'ai vu(e) dans le train’ : tomber amoureux dans les transports en commun au Portugal

Une page Facebook nommée Vi-te No Comboio [portugais,pt] (Je t'ai vu(e) dans le train) propose de rassembler et partager les histoires de personnes anonymes qui se sont trouvées ensemble dans un train et ont été attirées.

Image taken from the Facebook page "I Saw You On The Train"

Photo tirée de la page Facebook  ‘IJe t'ai vu(e) dans le train’. Créée fin janvier 2014, la page compte déjà  67 000 ‘J'aime’ et des dizaines de posts.

Ces histoires sont envoyées aux administrateurs du groupe qui les publient ensuite sur le site vite.pt [pt]. Les posts sont organisés par hashtags, le hashtag donnant le nom de la ligne de train où les personnes se sont croisées, pour faciliter la recherche. Par exemple, l'histoire de la rencontre et de la séparation d'un homme de la région d'Alentejo et de la passagère Amélia [pt] a eu lieu sur la ligne #‎linhaEvora‬ [pt] (ligne Evora), dans l'un des textes les plus émouvant de cette page. Dans un interview donné à  P3 [pt], les créateurs et administrateurs de la page, Daniel, Tiago et Pedro (pour des raisons de confidentialité, leurs noms de famille ne sont pas révélés), admettent qu'ils ont été inspirés par le réseau américain I Saw You, créé en 1997 par trois amis aux Etats-Unis, eux-mêmes inspirés par une rubrique du journal de Seattle, le Seattle Weekly, consacré aux ‘rencontres manquées’. ‘Je t'ai vu(e) dans le train’ comprend maintenant des histoires de rencontres dans le métro de Porto ou de Lisbonne. Beaucoup d'autres pages web sur le même thème existent déjà comme ‘Vi-te No Autocarro’ [pt] (‘Je t'ai vu(e) dans le bus’) et même ‘Vi-te Num Concerto de Metal’ [pt] (‘Je t'ai vu(e) à un concert de métal’).

Ce court article a été écrit par António Pedro, Bárbara Rodrigues, Catarina Rocha et Hugo Ramos, qui suivent un atelier de cyberjournalisme dans le cadre de leurs études de  Communication & Culture à l'Université lusophone de Porto.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site