Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Il n'y a jamais eu de Palestine, vraiment ?

Des internautes de Palestine et du monde arabophone ont décidé de réfuter sur Twitter le discours habituel israélien qui prétend que la Palestine n'a jamais existé. L'ancienne Première Ministre Golda Meir avait un jour déclaré : « Il n’y a jamais rien eu de tel puisque les Palestiniens n’ont jamais existé »

En 2011, dans une vidéo postée sur Youtube, l'ancien Ministre adjoint israélien des Affaires Étrangères, Danny Ayalon, affirmait qu'”en 1967 il n'y avait pas de nation ou d'État arabe au nom de Palestine”, avant d'ajouter “est-ce qu'elle a vraiment existé ?”.

Le blogueur et essayiste Juan Cole commente ce discours :

L'une des affirmations les plus répandues dans la propagande sioniste est qu'”il n'y a jamais eu de Palestine”. Cette allégation étrange est tout simplement fausse. Depuis très longtemps, on utilise le nom “Palestine” pour faire référence à la zone géographique située au sud de Sidon (Saïda) et au nord du Sinaï. Il existe des pièces de monnaie médiévales musulmanes portant l'inscription “Filastin” (Palestine). Il y a des journaux datant du XIXème siècle de gens de la région qui avaient visité, par exemple, Damas, et qui ont écrit à quel point “Filastin”, c'est-à-dire Palestine, leur manquait.

Il ajoute :

Affirmer qu'il n'y avait pas de Nation-État nommé Palestine, au moins avant que la Société des Nations le crée, est tout à fait normal. Il n'y avait pas de Nations-États avant le XIXème siècle. Il n'y avait pas d'”Italie” avant 1860, Venise était autrichienne et Gênes française. Il n'y avait pas d'”Allemagne” avant 1870, mais beaucoup de petites principautés, dont certaines sous d'autres régimes ou influences.

La romancière égyptienne Ahdaf Soueif a lancé le mot-clic there_was_no_Palestine (il n'y a jamais eu de Palestine) le 15 avril et a demandé aux internautes de partager des photographies illustrant la vie en Palestine avant 1948, moment où des centaines de milliers de Palestiniens ont été expulsés de leurs terres et de leurs villages :

Lancement du hastag #there_was_no_Palestine afin de récolter des photographies de la vie urbaine palestinienne avant 1948 @arwa_th@muiz@RanaGaza@benabyad@PalFe — Ahdaf Soueif (@asoueif) April 15, 2014

Lancement du mot-clic #there_was_no_Palestine afin de récolter des photographies de la vie urbaine palestinienne avant 1948 

Peu de temps après, les images déferlaient :

#Carte – L'exemplaire de l'Atlas britannique de mon grand-père de 1939. #Beyrouth #Jaffa #Jérusalem #Damas

La carte d'identité d'une jeune juive allemande qui vivait à Haifa en 1940, avec le tampon “ETAT DE PALESTINE” 

Union des femmes arabes de Ramallah 1928 الإتحاد النسائي العربي في رام الله 

Checkpoint entre le Liban et la Palestine dans les années 30, donc #il n'y avait pas de Palestine ?

1927 Palestinian Coin

Une pièce de monnaie palestinienne datant de 1927

Laure Dakkash au siège de la radiodiffusion palestinienne, Yafa, 1943. 

Un vieux journal palestinien, comment vous pouvez donc dire #il n'y a pas de Palestine

dans la série il n'y a pas de Palestine : un mariage à #Ramallah, #Palestine 1900

L'internaute Ali Hussein El Helou a choisi de partager une vidéo présentant un match de football entre l'Australie et la Palestine en 1939.

Match de footbal Australie contre Palestine (1939)

Pour plus d'images, Haitham Sabbah, a compilé une liste de photos de la vie en Palestine qui remontent à 1900.

5 commentaires

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site