Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Le Kirghizistan à nouveau dans l'obscurité cet hiver ?

One block of appartments finds itself the wrong side of a Bishkek blackout. Photo by Kloop.kg.

Un immeuble du” mauvais côté” de la ville lors d'une coupure d'électricité à Bishkek. Photo de Kloop.kg.

 

[Sauf indication contraire, les liens dirigent vers des pages en anglais.]

Les internautes du Kirghizistan l'ont surnommé leur “journée de la marmotte”, une parenthèse dans le temps, où l'on fait tout ce que l'on peut dans le froid hivernal d'une coupure d'électricité.

De fait, au cours des dernières années, les coupures d'électricité ont été régulières. Mais l'énergie électrique nationale dépend en grande partie d'un seul barrage [fr], et le niveau de l'eau étant particulièrement bas cette année, il y a tout lieu de penser que les coupures vont se multiplier.

C'est en 2008 que le pays a été plongé dans l'obscurité pour la première fois, avec un niveau de l'eau du barrage de Toktogul aussi bas que cette année. Ce barrage alimente la station hydro-électrique et le niveau d'eau avait provoqué des coupures alternées dans tout le pays. A cette époque, le Président Kurmanbek Bakiyev avait été accusé de provoquer la pénurie en exportant l'électricité. L'hiver suivant le régime avait ajouté de l'huile sur le feu du mécontentement social en annonçant des augmentations significatives  des montants des factures d'électricité. Au printemps suivant, les partisans de Bakiyev avaient violemment été écartés du pouvoir.

Comme l'explique Jocelyn Murphy, consultant énergétique indépendant envoyé par l'USAID (Agence des Etats Unis pour le Développement International), le système énergétique reste très fragile et risque de s'effondrer.

Entre 2002 et 2007, le Kirghizistan a exporté trop d'électricité. En conséquence, en 2008, le Kirghizistan a amené à son niveau “critique” le barrage de Toktogul d'une capacité de 5.5 milliards de m3. La recommandation la plus sage est d'imposer à la population une réduction sur sa consommation électrique. Si les autorités ne sont pas en capacité de le faire, la centrale hydro-électrique de Toktogul pourrait s'arrêter.

Kyrgyzstan's energy deficit has been on the front pages of local newspapers since July. Photo by Chris Rickleton.

Au Kirghizistan la pénurie d'électricité fait la une de tous les journaux locaux. Photo de Chris Rickleton.

Le planning d'approvisionnement sera-t-il conforme aux promesses gouvernementales ?

Au mois d'août, lors d'une réunion pour préparer la saison automne-hiver, le Premier Ministre Joomart Otorbaev [fr] a demandé à chaque région du pays de réduire [ru] sa consommation électrique. Selon Otorbaev, toute région qui dépassera la consommation qui lui est allouée sera rayée du planning d'approvisionnement.

Les résultats de ces conversations sont mal passés [ru] auprès des lecteurs du site Vecherny Bishkek:

За всё оплачено, а за газ даже вперед. на тепло на порядок больше платим и дерут с тех кто платит и ещё хотят содрать п.ч. платим за них и для них.как строились так строятся элитки, спрашивается какой они энергией питаются? кизяком? во многих нет ТЦ и газа, всё на ээ. кто давал согласование? 

Nous avons payé pour les installations que nous utilisons. Nous avons aussi payé une avance sur le gaz pour avoir chaud cet hiver. Pourquoi devons-nous payer pour ces nouveaux appartements de luxe qui sont construits partout dans la ville, dont la plupart sont équipés en tout électrique car ils ne sont pas reliés au chauffage urbain et ne sont pas alimentés en gaz. Qui a donné l'autorisation?

Le Ministre de l'Energie, Osmonbek Artykbaev [ru],  a promis [ru] un peu plus tard que les coupures d'électricité prévues cette année serait évitées, malgré un déficit d'approvisionnement [ru] d'environ 1.6 milliards KW/H.

En faisant référence à un projet des années 1990 qui a échoué, de faire du Kirghizistan une démocratie modèle de style européenne, Akmatbek Jumabaev, lecteur de Kloop.kg fait remarquer:

Швейцарию тоже обещали.

Ils avaient aussi promis que l'on deviendrait comme la Suisse.

гэс1

Le barrage hydraulique alimenté par le réservoir de Toqtogul. Photo from Wikipedia.

Et une autre internaute commente [ru]:

день сурка будет повторятся каждый год пока не будут достроены ГЭСы, пока не будет доведена работа по возведению подстанций и ЛЭП.

On va avoir notre Jour de la Marmotte chaque année jusqu'à ce que la nouvelle centrale électrique soit construite et que les travaux sur les lignes soient terminés.

Mais la construction de la plus importante centrale, Kambarata-1 [fr] financée par la Russsie, avance lentement. Si le barrage haut de 275 mètres est construit un jour, il devrait permettre au Kirghizistan d'exporter de l'électricité jusqu'en Chine et en Asie du Sud.

A la recherche de solutions

Au cours des années, les coupures d'électricité ont transformé les habitants en experts en énergie. Nurmat Nadyrbekov a envoyé un courrier [ru] aux éditorialistes des journaux de Vecherny Bishkek où il plaide en faveur de la construction de mini centrales électriques dans tout le pays:

Я думаю, нужно развивать энергетику нашей страны. В нашей стране очень много маленьких рек и каналов. Нужно их использовать правильно. Каждому району (селу, пригороду) построить свою мини-ГЭС, которая будет обеспечивать несколько тысяч домов электроэнергией.

Так мы сможем обеспечить энергией каждую область, каждый район, каждое село, каждый дом. Плюс ко всему сохраним нынешние ГЭС от перегрузок. А значит не будет веерных отключений и низкого качества электроэнергии.

Je pense que nous devons développer le secteur énergétique dans notre pays. Il y a beaucoup de petites rivières et de canaux au Kirghizistan et il faut les utiliser à bon escient. Chaque communauté (village, canton) doit construire sa propre mini-centrale hydraulique, pour alimenter quelques milliers de foyers. De cette façon on pourra fournir l'électricité à toutes les régions, toutes les circonscriptions, tous les villages, tous les foyers. De plus on évitera aux grosses centrales hydro-électriques une surcharge. Et il n'y aura plus de coupures d'électricité.

Le 8 septembre, Nurbek Toktakunov, juriste réputé et défenseur des droits humains, a posté [ru] sur le blog de sa société une autre solution pour ne pas souffrir du programme de coupures – des habitations et des bureaux mobiles.

Панические настроения в Правительстве КР по энергетическим проблемам, веерные отключения электроэнергии, повышение тарифов на свет и тепло подвигли команду Партнерской группы «Прецедент» на поиски энергетической независимости и в результате мы пришли к идее мобильного офиса и жилья, не привязанного к инфраструктуре. Мы приобрели просторную палатку, солнечную батарею, спальные мешки, накопители энергии, модем, котел и чайник, выехали в в село Тосор Иссык-Кульской области и два дня работали прямо на пляже, поддерживая связь со своим стационарным столичным офисом.

Le vent de panique qui règne au sein du gouvernement du Kirghizistan sur les problèmes énergétiques, les coupures d'électricité et l'augmentation des factures de chauffage et d'électricité pour les usagers ont incité le précédent groupe de partenaires à rechercher l'indépendance énergétique. Nous avons eu l'idée d'habitations et de bureaux mobiles qui ne soient pas liés aux infrastructures existantes. Nous avons acheté une grande tente, un panneau solaire, des sacs de couchage, une batterie pour stocker l'énergie, un modem et une théière et avons installé notre campement dans le village de Torsor au bord du lac Issyk-Kul. Nous avons travaillé sur la plage pendant deux jours tout en restant en contact avec notre bureau dans la capitale.

Mais malgré tout, la patience s'amenuise sur le front énergétique, comme dit [ru] Diesel, habitué d'un forum populaire:

Грузия, Армения, Молдова, Казахстан, да практически все бывшие республики СССР смогли это сделать. И теперь у них у всех со светом все нормально. Чем мы хуже? Мы что самые тупые? Ладно страны Европы или там азиатские тигры. Наши бывшие сограждане с таким же менталитетом и таким же прошлым как у нас смогли привести свои энергосистемы в порядок. Нам нужно просто тупо скопировать.

La Géorgie, l'Arménie, la Moldavie, le Kazakhstan, et presque toutes les anciennes républiques soviétiques ont pu résoudre ce problème. Et ils n'ont plus de problèmes d'électricité. Pourquoi faisons-nous moins bien qu'eux? Est-on bêtes à ce point? Je ne parle pas des pays de l'Union Européennes ni des “Tigres Asiatiques”. Nos anciens concitoyens, avec la même mentalité et le même passé que nous ont réussi à faire fonctionner correctement leurs systèmes énergétiques. Nous n'avons qu'à bêtement copier ce qu'ils ont fait.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site