Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Le pouvoir chinois insensible à la magie de Noël cette année

College students in Hunan province held anti-Christmas pageant. Image from Sina Weibo.

Des étudiants de premier cycle de la province du Hunan dans un spectacle anti-Noël. Image : Sina Weibo.

L'atmosphère de Noël n'a pas été à la joie cette année en Chine : des internautes ont défié les autorités locales qui ont voulu boycotter publiquement et interdire la fête emblématique de l'Occident.

Mercredi dernier, des étudiants d'université de la province centrale du Hunan, dont était originaire le père fondateur de la République populaire de Chine Mao Zedong, ont donné un spectacle s'en prenant à Noël avec des banderoles proclamant que “les Chinois ne doivent pas célébrer de fêtes étrangères”. Des étudiants se sont ensuite  plaints en ligne qu'ils avaient en fait été contraints par les autorités universitaires à revêtir des costumes chinois traditionnels et à exhiber des inscriptions anti-Noël. Des responsables de l'enseignement de la ville côtière de Wenzhou ont émis un décret prohibant les festivités dans les écoles sur le thème de Noël.

Les étudiants d'une autre université, dans le nord-ouest de la Chine, ont dû subir trois heures de films de propagande, dont l'un glorifiait le philosophe Confucius, ont rapporté les médias locaux. Le corps enseignant montait littéralement la garde devant les salles de classe pour s'assurer que nul n'essaierait de filer en douce pour prendre part aux réjouissances illicites de Noël.

“Soyez de bons garçons et filles de la Chine, et opposez-vous à l'adulation des fêtes étrangères”, lisait-on sur une banderole déployée sur le campus du Modern College de l'Université du Nord-Ouest à Xi’an, la ville abritant la célèbre Armée de terre cuite.

Si la popularité croissante des fêtes occidentales a fait de temps en temps l'objet de controverses, un tel déploiement d'opérations anti-Père Noël témoigne que le Parti Communiste persévère dans sa campagne contre les valeurs de l'Occident.

Les chrétiens de Wenzhou, une ville prospère de la province du Zhejiang où leur nombre est en augmentation, voient régulièrement les autorités sévir contre leurs églises. La déclaration politique publiée par l'administration locale laisse entendre que la campagne vise en fait à réguler les activités religieuses “excessivement prisées”.

Noël n'en est pas moins devenu très commercial en Chine, où les détaillants jouissent d'une augmentation des ventes fin décembre. Même si la fête est largement dépourvue de dimension religieuse, les jeunes Chinois aiment à échanger des cadeaux. Pour beaucoup d'entre eux, Noël est juste une diversion joyeuse qui n'a pas grand chose à voir avec la foi religieuse.

Mais les irréductibles traditionnalistes  et les doctrinaires communistes affirment que la prévalence croissante de Noël est une manipulation des forces extérieures pour subvertir le pouvoir du Parti et la culture chinoise traditionnelle.

Le portail d'information Sina a mis en valeur l'article sur un discours du chef du Bureau d'Etat chinois des Affaires religieuses, qui s'est rendu dans deux églises de Pékin avant Noël et a invité le personnel religieux à s'assurer que le contenu du christianisme soit conforme aux valeurs socialistes fondamentales et à résister aux activités d'infiltration de forces extérieures à travers le christianisme.

Les célébrités de milieux chrétienx deviennent la cible d'attaques par les médias d'Etat. Ainsi, le journal militaire Le Quotidien de l'Armée a accusé sur son compte Weibo (l'équivalent chinois de Twitter) le populaire acteur chrétien Sun Haiying de calomnier les fondateurs du parti comme Mao Zedong, s'interrogeant : “Un chrétien peut-il jouer le rôle d'un excellent communiste ?” Le journal anglophone Global Times a qualifié Sun de “troisième arme” de dissémination des idées et valeurs politiques américaines sous couvert de christianisme pour renverser la Chine, après les armes des valeurs universelles et du droit constitutionnel.

Les activités anti-Noël et anti-christianisme n'ont pas tardé à susciter une vague de démenti et de rejet sur Weibo, et des commentateurs et intellectuels de renom n'ont pas été en reste.

L'auteur populaire “Le gros Tian You” a critiqué que les opérations anti-Noël étaient sur le fond une campagne politique idéologique cherchant à poursuivre le lavage de cerveau des étudiants :

年轻人过圣诞节都要管,仅仅是大学奇葩?不,这是政治意味颇浓的反潮流行动。其实,他们抵制的不是圣诞节,而是为了反西方思潮。因为一旦是“平等博爱”的基督教思想深入学生的灵魂,他们那套洗脑术就失去了效力,而学生一旦有独立思想,学生就不再是任他们指挥的工具,于是,他们的特权就会失去。

Est-ce qu'interdire aux jeunes de profiter de Noël n'est qu'un règlement universitaire bizarre ? Non, c'est la manoeuvre politique contre la tendance. En réalité ce qu'ils veulent boycotter ce n'est pas Noël, mais la pensée occidentale. Parce qu'une fois les idées chrétiennes d'égalité et fraternité acceptées par les étudiants, le lavage de cerveau du pouvoir conservateur perdra son effet. Une fois que les étudiants penseront de façon indépendante, ils ne seront pas des outils manipulés par le pouvoir conservateur. Alors le pouvoir conservateur perdra ses privilèges.

L'économiste populaire Zhao Xiao, un chrétien, s'inquiète du matérialisme qui entoure Noël et ne tarit pas d'éloges pour les missionnaires qui ont répandu la civilisation moderne en Chine :

其实更应该探讨的是圣诞节该怎么过的问题。所有传统的节日其实都有一定的宗教性,而现在这些节日已经越来越物质化商业化,以致脱离了节日本身神圣的含义。但不管怎样,希望圣诞带给人们的不是狂欢,而是平安。

Ce dont il faudrait plus parler c'est comment on devrait passer Noël. Toutes les fêtes traditionnelles ont une partie de signification religieuse. A présent ces fêtes sont devenues si matérialistes et commerciales qu'elles s'égarent loin de leurs significations saintes des origines.

Et d’expliquer plus avant l'histoire du christianisme en Chine :

基督教传入中国正值西方殖民主义扩张时期,从而和殖民主义、帝国主义的关系于「斩不断、理还乱」之中。总体来看,绝大多数传教士是抱着为了信仰而来中国的。公道地讲,正是这群“境外势力”因着对上帝的爱,对中国人的爱,不断地“渗透”,最终为中国带来了现代文明。

Le christianisme a été introduit en Chine avec l'expansion colonialiste de l'Occident, il a donc été relié au colonialisme et à l'impérialisme. Dans l'ensemble, la plupart des missionnaires sont venus en Chine avec leur foi. A dire vrai, c'est cet ensemble de ‘forces extérieures’ qui a en permanence pénétré la Chine pour l'amour de Dieu et de la Chine, qui a finalement apporté la civilisation moderne à la Chine.

Lei Yi, un historien célèbre membre de l'Académie chinoise des Sciences sociales, ironise sur le camp anti-occidental :

还真有些人不知道“星期天”原来是“礼拜天”。这根本不是中国传统,应坚决抵制,天天上班上课,对吧?呵呵。有兴趣者可写论文:从星期天的实行看西方文化对中国传统的侵入、殖民文化……

Certains ne savent même pas que le ‘dimanche’ est à l'origine ‘le jour où on va à l'église’. Il faut y résister parce que ce n'est pas une tradition chinoise. Il faudrait aller au travail et à l'école tous les jours, pas vrai ? Ceux qui s'y intéressent pourraient écrire une thèse : Etude de l'empiètement des cultures occidentale et coloniale : Comment la coutume du ‘Dimanche’ a été introduite en Chine.

Zhang Ming, un homme politique connu de l'Université Renmin, a critiqué l'indifférence des autorités à l'égard de personnages publics corrompus susceptibles de nuire à la Chine, alors qu'elles s'en prennent à un acteur comme à un ennemi potentiel :

扳倒中国的武器,不是周永康,也不是徐才厚,更不是令计划,却是一个演员孙海燕?他演的激情燃烧的岁月,不是主旋律吗?写了几条微博,就把中国扳倒了?你是在污蔑中国是弱不禁风的林黛玉?

Est-ce un acteur qui pourrait être l'arme renversant la Chine, et non [l'ex-patron de la sécurité] Zhou Yongkang, [l'ex vice-président de l'armée de Libération] Xu Caihou, ou [l'ex-conseiller du Secrétaire Général Hu Jingtao] Ling Jihua ? Le téléfilm “L'époque passionnée” dans lequel il a joué n'est-il pas dans la ligne idéologique du régime socialiste actuel ? Peut-il détruire la Chine juste en postant des microblogs ? Vous osez diffamer le pouvoir chinois en le supposant trop faible ?

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site