Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Incroyable…La police de la vertu en Arabie saoudite arrête un personnage pour enfants parce que non voilée

Saudi Arabia's vice police arrested this mascot at the opening of a sweet shop because .. it wasn't wearing the Islamic attire

La police de la vertu en Arabie Saoudite a arrêté cette mascotte à l'ouverture d'une boutique de bonbons car…elle ne portait pas la tenue islamiste de rigueur

La police saoudienne de la protection de la vertu et de la prévention du vice, police religieuse, a arrêté un figurant déguisé en mascotte lors de l'inauguration d'un magasin de bonbons dans la capitale Riad parce que le personnage ne portait pas la tenue islamiste de rigueur imposée aux femmes dans le royaume. Pire encore, il a été découvert que le figurant portant le costume était en fait un homme, qu'il faisait ‘des gestes inappropriés’ avec un autre homme costumé lui en personnage masculin pour cette inauguration.

Sur Twitter, les plaisanteries sont allées bon train, comme les plaintes sur l'érosion des dernières libertés. Beaucoup n'ont même pas cru que l'incident avait réellement eu lieu.

Najwa Hammoud tweete, incrédule :

Ils ont arrêté un costume ??

Migrant Soul est elle aussi perplexe :

لامر_بالمعروف_تعتقل_دميه Apparemment, la police du vice a arrêté cette pauvre chose parce qu'elle ne s'était pas conformée aux lois de la charia. Triste. Voici le hashtag mais en fait, je ne parviens toujours pas à comprendre si c'est vrai, ou si c'est une émission satirique.

Est-ce vrai ? Oui, c'est vrai. La police religieuse a vraiment arrêté un figurant en costume : les réactions à l'arrestation peuvent être trouvées sour le hashtag #الامر_بالمعروف_تعتقل_دمية ( #La police du vice arrête une mascotte).

Naifco, suivi par 216 000 personnes sur Twitter, partage ce communiqué de la police du vice, qui livre de croustillants détails sur l'incident:

Ce jour, nous avons reçu de nombreux signalements à propos de deux poupées, l'une à l'effigie d'un homme, l'autre, d'une femme, qui faisaient des gestes inacceptables devant le magasin Sanabil Al Salam. Leur présence a attiré une foule très importante dans la rue du Roi Abdulla. Nous nous sommes rendus sur les lieux et avons constaté que deux poupées de taille humaine faisaient ce dont on les accusait. Nous avons découvert un homme dans le costume de la femme. Après avoir contacté le surintendant de la zone de Kharj, nous avons parlé à l'homme dans la poupée et lui avons fait rédiger, ainsi qu'à son superviseur, une déclaration promettant que les faits ne se reproduiraient pas. Nous lui avons rappelé Allah, que ce qu'il faisait, prétendre être une femme, est interdit par la charia. Ils ont exprimé des remords. Nous leur avons enjoint de nous suivre au commissariat afin de compléter les formalités.

L'incident a fourni à beaucoup une occasion de se plaindre de l'érosion de leurs libertés dans le royaume ultra religieux. Aziz Alqenaei le déplore :

L'arrestation d'intellectuels ; les coups de fouets et les lapidations ; l'application de la charia ; et maintenant, l'arrestation d'un costume pour ne pas respecter la tenue islamiste. Il est douloureux de voir que les causes des musulmans sont maintenant celles que le monde civilisé a laissé tomber.

Jalal AlBaqshi ajoute :

Tous ceux qui ont lu des articles sur les statistiques en hausse de morts décédés de façon inhumaine devraient donc être surpris qu'une mascotte de magasin ait été arrêtée? Jamais. Nous ne sommes pas surpris.

Depuis le Koweit, l'auteur Dalaa Almoufti met en garde :

Attendez un peu de voir les bulletins d'informations dans le monde entier et dans les sketchs humoristiques à l'étranger.

 

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site