Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Jetez un œil à ce que porte la délégation tibétaine pour les deux congrès annuels chinois

“Leader pins” belonging to Tibetan delegates at the Two Congresses. Image shared widely on social media.

« Pin's des dirigeants » appartenant aux représentants tibétains des deux Congrès. Image partagée largement dans les médias sociaux.

Les plus hautes instances législatives et consultatives de Chine, à savoir l'Assemblée nationale populaire et la Conférence consultative politique du peuple chinois, ont initié leur semaine de délibérations sur les politiques nationales ce samedi 5 mars. Dans le système politique du pays, le Parti communiste est le seul représentant du peuple chinois, et le Parlement approuve presque systématiquement toute décision prise par le Comité permanent du bureau politique du parti.

Faute d'accès à une participation politique directe, les internautes chinois prennent plaisir à disséquer et souvent à railler les déclarations des législateurs lors de la conférence annuelle. Cette année, leur attention s'est focalisée sur les pin's à l'image du président chinois Xi Jinping qui sont apparus sur la poitrine des représentants tibétains. De nombreux internautes affirment que les pin's leur rappellent la culture du culte de la personnalité qui a gangrené la Chine durant la Révolution culturelle, de 1966 à 1976, lorsque Mao Zedong a tenté de consolider son pouvoir et d'écarter les «révisionnistes» du parti.

Journaliste pour Hong Kong Star TV, Qin Feng a constaté que les délégués tibétains portaient deux pin's sur la poitrine au moment où ils ont franchi l'entrée du Congrès. Sur l'un des pin's figuraient les images de Mao Zedong, Deng Xiaoping, Jiang Zeming, Hu Jintao et Xi Jinping. L'autre représentait uniquement Xi Jinping. La délégation tibétaine était la seule à porter de tels accessoires.

Qin Feng a mis en ligne les photos sur son compte public WeChat, où elles se sont bientôt étendues à d'autres plateformes de médias sociaux, devenant virales en l'espace de quelques heures.

Peu de temps après, le compte WeChat de la journaliste a été bloqué et les recherches liées au terme «Xi's pin» sont devenues impossibles sur Sina Weibo [N.d.T site chinois de microblogging].

Les internautes qui sont parvenus à commenter les photos lorsqu'elles étaient encore largement accessibles ont eu tendance à traiter l'information de manière plutôt satirique. China Digital Times a conservé et sauvegardé plusieurs réponses, dont celles-ci:

@北外乔木:西藏团给所有代表委员和随行人员配发胸章,这个做法应该全国推广。中华民族的这个优良传统已经失传30多年,不能让朝鲜一枝独秀。

@”Bei-Wai-Qiao-Mu”: On a demandé aux représentants tibétains et aux membres de leur personnel de porter ces pin's. De telles pratiques devraient être encouragées dans tout le pays. Ce genre de traditions nationales chinoises avait disparu ces trois dernières décennies et nous ne devrions pas laisser la Corée du Nord se tenir seule sous le feu des projecteurs.

@巴楚渔樵: 像章应该别到肉里,才能表达忠诚。五人像章分散忠诚,不符合核心概念,文革中绝不允许五人这样的事情发生。

@”Ba-chu yu-qiao”: Ils devraient épingler les pin's sur leur peau pour exprimer leur loyauté. Celui avec cinq images est trop diffus et va à l'encontre du principe de défense de l'essentiel. Durant la Révolution culturelle, aucun pin's de ce type ne pouvait être distribué.

@相尋夢里花:嗯,天安门上也该挂起。

@”Searching for flower in dream”: Oui, ces images emblématiques devraient être suspendues sur la place Tiananmen.

@火石 :翻身农奴到北京开两会,胸前两个像章,毛泽东,邓小平,江泽民,胡锦涛在一个像章里,习近平独占了一个像章,岂不是说习近平比前任的几任领导人都伟大?

@”Fire rock”: les serfs libérés [selon les livres d'histoire en Chine, les Tibétains ont été libérés de l'esclavage par l'Armée populaire de libération dans les années 1950] portent deux pin's sur la poitrine. L'un représente Mao Zedong, Deng Xiaoping, Jiang Zeming, Hu Jintao [et Xi Jinping] et l'autre seulement Xi. Veulent-ils dire par là que Xi est le plus illustre de tous les dirigeants?

@賈葭:看着国内又是大字报大批判,又是红像章劝进表,又是表忠心站队列,就不免有些侥幸。感谢这么多年来的朋友和读过的书,让我还能像个正常人,保持了一些基本的原则。

@Jia Jia: j'observe ce qui se passe en Chine continentale, la culture des grandes affiches de propagande et des flots de critiques est de retour. Maintenant les pin's sont réapparus pour afficher sa loyauté. Je m'estime chanceux [d'avoir quitté le pays]. Je suis également reconnaissant à mes amis et aux livres que j'ai lus, qui m'ont tous aidé à rester une personne normale et à vivre en accord avec certains principes fondamentaux.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site