Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Vietnam : Six mois après l'hécatombe de poissons, mobilisation contre l'inaction des autorités

More than 10,000 people protest outside Formosa in Ha Tinh Province, Vietnam. Source: Facebook page of Paulus Lê Sơn

Plus de 10 000 personnes ont manifesté devant les portes de la société Formosa, dans la province de Ha Tinh au Vietnam. Source: page Facebook de Giới Trẻ Giáo Hạt Kỳ Anh

Entre 10 000 et 15 000 personnes ont participé à une manifestation non-violente devant l'aciérie appartenant à une entreprise accusée d'avoir pollué un cours d'eau, qui a entraîné une mort massive des poissons sur la côte du centre du Vietnam. La manifestation, qui a eu lieu le 2 octobre, a été organisée par des habitants affectés par la catastrophe ainsi que des pêcheurs qui affirment n'avoir reçu aucune indemnisation de la part de Formosa Ha Tinh, l'entreprise taïwanaise propriétaire de l'aciérie.

Les premières informations sur cette catastrophe environnementale avaient été rapportées en avril 2016. Depuis, des manifestations ont eu lieu chaque semaine pour protester contre la lenteur de l'enquête, en dépit d'un nombre grandissant de poissons empoisonnés dans la province de Ha Tinh.

Un règlement avait finalement été annoncé par le gouvernement et Formosa en juin,  qui exigeait de l'entreprise qu'elle indemnise les habitant affectés. Mais les indemnités n'ont pas été payées et le mécontentement a grandi parmi les pêcheurs de la zone et leurs familles.

Militants et journalistes-citoyens ont tiré parti des divers outils mis à disposition par les réseaux sociaux pour retransmettre les images de cette action non-violente.

Auparavant, les autorités vietnamiennes avaient déjà bloqué l'accès à Facebook au moment où avaient lieu des événéments importants liés à la mort des poissons, mais des citoyens du net ont pu contourner le blocage, et accéder au réseau social. Sur sa page Facebook, Anh Congregation Youth a ainsi utilisé un drone muni d'une caméra pour documenter la manifestation. La vidéo a déjà été vue plus de 250 000 fois depuis son enregistrement.

Des photos de manifestants devant les portes de Formosa ont également été rapidement partagées sur les réseaux sociaux, et beaucoup sont devenues virales.

A a nun holding a sign “Stand up for justice, don’t be afraid”. Source: Facebook page of Việt Tân

Une nonne tient une pancarte affichant:  “Battez-vous pour la justice, n'ayez pas peur”. Source : page Facebook de Cát Trắng Sông La

Malgré la présence de la police, les manifestants ont pu escalader le portail d'entrée de Formosa et y inscrire des graffitis. Paulus Le Son, journaliste-citoyen, a posté sur sa page un enregistrement de ce moment, vu plus de 500 000 fois.

Protesters sit on the gate outside Formosa Ha Tinh. Source: Facebook page of Giới Trẻ Dũ Yên

Les manifestants postés sur le portail d'entrée de Formosa à Ha Tinh. Source : page Facebook de Giới Trẻ Dũ Yên

Parallèlement à la manifestation, plus de 1 000 foyers de la province de Ha Tinh ont signé une pétition destinée à l'Assemblée Nationale vietnamienne. Celle-ci appelle le gouvernement à octroyer immédiatement des indemnités de compensation aux personnes impactées par la catastrophe. Ces familles ont été rejointes par 619 autres, vivant dans le disctrict de Quynh Luu dans la province de Nghe An, qui ont elles aussi envoyé des pétitions à l'Assemblée Nationale le 3 octobre dernier.

Le Père Tran Dinh Lai, militant associatif dans la province de Ha Tinh explique l'importance de cette action de protestation :

Nous savons que ce régime ne va pas nous offrir la justice. Ils ne représentent pas non plus les intérêts des victimes. Cela, nous le savons trop bien. Mais il existe un proverbe qui dit : “Si un bébé ne pleure pas, sa mère ne saura pas quand le nourrir”. Si les victimes et le peuple ne s'expriment pas, personne ne se sentira mis sous pression.

Certains pétitionnaires ont mis en garde les autorités, les menaçant de poursuites judiciaires de masse si leurs revendications ne rencontraient pas de réponse dans les deux semaines. Ces poursuites s'additionneraient à celles déjà en cours. En effet, les 26 et 27 septembre, des centaines d'habitants ont parcouru plus de 200 kilomètres pour engager plus de 500 poursuites contre Formosa.

La page Facebook de Catholic Youth a retransmis en direct le rassemblement des signataires, et a ainsi attiré l'attention de la communauté locale des cybernautes.

Les événements qui ont eu lieu à l'intérieur et à l'extérieur de la cour de Justice de Ky Anh ont été retransmis via Facebook Live par les membres de la délégation, parmi lesquels Peter Tran Sang dont les vidéos ont été très suivies. L'une de ses photos est également devenue virale, reprise par des centaines de personnes avec le commentaire qui l'accompagne:

Moi aussi j'ai soif et je suis fatigué, mais je vais partager ceci avec vous, si vous êtes du côté du peuple.

Source: Facebook page of Peter Trần Sáng

Source: page Facebook de Peter Trần Sáng

D'après Le Cong Dinh, avocat renommé spécialisé dans les droits de l'Homme, les victimes du désastre environnemental sont parvenues à faire valoir leurs revendications avec succès au sein de toutes les branches du pouvoir.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site