Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

« Lalades », ces tulipes sauvages de Chios qui annoncent l'arrivée du printemps sur l'île grecque

Tulipe de l'île de Chios, Égée-Septentrionale. Photographie de l'auteur

[Article d'origine publié en grec le 25 avril 2017. Sauf mention contraire, tous les liens de ce billet renvoient vers des pages web en français.]

En entendant le mot tulipe, vous pensez probablement aux Pays-Bas, peut-être même à la tulipomanie du XVIIe siècle. Pourtant, saviez-vous que l'âge d'or de l'Empire ottoman a été nommé « l'ère des Tulipes » (Lâle Devri, en turc) ? Il s'agit là d'un témoignage parmi tant d'autres de la présence de ces fleurs dans d'autres régions du monde.

Sur Chios, petite île grecque de la mer Égée septentrionale, les tulipes sont appelées lalades [el]. Au début du mois de mars, elles recouvrent de leurs fleurs les champs et les oliveraies. Leur floraison est cependant éphémère : de sept à dix jours seulement.

Connue pour ses arbres à mastic (pistachiers lentisques) particulièrement renommés, et plus récemment, pour avoir accueilli un afflux considérable de migrants et de réfugiés venus du Moyen-Orient via la Turquie, Chios évoque depuis longtemps le printemps à travers la floraison des tulipes. La culture de ces fleurs y est une tradition, qui assure la subsistance des habitants de l'île.

Originaires d'Asie centrale, les tulipes se sont ensuite répandues dans les régions méditerranéennes jusqu'à atteindre l'Europe centrale et l'Europe de l'Est. Le nom des tulipes sur l'île de Chios, lalades, rappelle l'histoire de la fleur : lale est un terme perse signifiant tulipe, d'abord introduit dans la langue turque puis dans le dialecte de Chios.

La Grèce compte 14 espèces de tulipes, parmi lesquelles quatre sont particulièrement cultivées dans le centre et le Sud-Est de l'île de Chios (Tulipa praecox, Tulipa agenensis, Tulipa clusiana et Tulipa undulatifolia).

Un champ de lalades dans le village de Kallimassia, île de Chios. Au fond, des oliviers et des lentisques (arbres à mastic). Photographie de l'auteur

La Tulipa praecox, que l'on appelle « tulipe (lale) turque » sur l'île de Chios, est une fleur de couleur rouge vif dont la hauteur peut atteindre 70 centimètres, que l'on rencontre généralement à proximité des champs cultivés et des oliveraies.

La Tulipa agenensis, ou « tulipe (lale) franque » selon l'expression locale, mesure jusqu'à 50 centimètres de hauteur. Ses pétales rouges dévoilent à l'intérieur de la fleur des taches noires cerclées de jaune.

La Tulipa undulatifolia est une espèce rare et menacée, mesurant jusqu'à 30 centimètres. Ses fleurs sont rouge orangé et ses feuilles ondulées. Cette variété de tulipe se trouve également sur les terrains cultivés, habituellement aux abords des vergers de pistachiers.

Pour finir, la Tulipa clusiana, connue à Chios sous le nom de « tulipe (lale) de Constantinople ou de Babylone », peut atteindre 60 centimètres de hauteur. Ses fleurs blanches se distinguent par leurs stries d'un rouge écarlate intense, à l'extérieur des pétales. Cette espèce rare est originaire de Perse.

Les lalades représentent un trésor naturel précieux pour l'île de Chios. Mais cette flore insulaire subit des pressions. En l'absence de mesures de préservation, la récolte intensive des tulipes et l'arrachage de leurs bulbes tous les ans risquent d'épuiser les sols. Par ailleurs, l'abandon des méthodes de culture traditionnelles et l'adoption de techniques de labourage modernes menacent de détruire les bulbes.

Envie d'un moment apaisant ? Contemplez les fleurs de Chios grâce à un aperçu vidéo, filmé par Panos Mavrakis et mis en ligne sur sa chaîne YouTube, dévoilant un parterre infini de tulipes rouges sur l'île de Chios :

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site