Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

La révolution sera live-tweetée (mais pas en russe)

Collage de Christopher Moldes

Octobre 2017 a entamé sa deuxième moitié, on approche donc du centenaire de ce qui est souvent salué comme l'événement le plus décisif du 20ème siècle : la révolution d’octobre 2017, qui a conduit à la prise du pouvoir des bolcheviks en Russie et à la création de l'Union Soviétique.

Ce centenaire a fait éclore de multiples projets commémoratifs. Parmi ceux-ci, des séries de conférences, ou des rétrospectives dans les journaux, mais les plus intéressants sont ceux présentant un point de vue russe. Deux projets visent à donner un récit au jour le jour de cette année retentissante : Projet 1917, créé par le rédacteur en chef de la télévision indépendante Dozhd, et #1917Live, de la télévision internationale d'information du gouvernement russe RT.

Alors que Projet 1917 présente des sources premières en anglais et russe, #1917Live a une démarche plus interactive. L'entreprise mêle des dizaines de comptes Twitter se présentant comme d'organismes et individus qui “live-tweetent” depuis la Révolution de Février jusque et y compris celle d'Octobre.

Il ne manque qu'une chose à cette présentation de la version russe des événements : #1917Live n'a presque pas de contenus en langue russe.

Voir la révolution d'octobre à travers les yeux de ses contemporains russes est essentiel. Après tout, c'est leur histoire et leur révolution. Mieux, RT étant financé par le gouvernement russe, le projet #1917Live nous permet de voir précisément la manière dont le pouvoir interprète cette période complexe mais fondatrice de l'histoire.

100 ans après, la révolution russe reste un sujet délicat

En septembre, un public d'une centaine de personnes s'est rassemblé à l'ambassade de Russie à Washington pour assister à la projection d'un film en l'honneur du centenaire de la Révolution d'Octobre. Si on devait désigner un seul endroit pour saisir le point de vue officiel russe sur les événements de 1917, ce serait celui-là.

Le film était “Trois chants sur Lénine”, datant de 1934, un hommage à Vladimir Ilitch Oulianov dit Lénine, dirigeant de la révolution. Comme le suggère le titre, le film se compose de trois parties, dont chacune est consacrée à des récits particuliers sur les effets pour le continent eurasiatique de Lénine et de la révolution d'octobre. Dans son discours de présentation, l'attaché culturel de l'ambassade a insisté sur la nécessité d'étudier et d'examiner événements et créations culturelles en espérant “éviter les erreurs du passé”.

Des propos qui reflètent les sentiments des Russes. Dans un sondage du Centre Levada en avril de cette année, 44 % des personnes interrogées ont dit qu'il fallait mieux connaître les événements de 1917 pour “ne pas répéter les erreurs du passé”. Le deuxième groupe le plus nombreux, 34 % des personnes interrogées, estimait que la Russie devait aller de l'avant, sans remuer les événements de cette année-là. Vladimir Poutine, qui en parlant de la Révolution d'Octobre l'an dernier a déclaré avec emphase que la Russie était un pays uni, a pris une voie médiane :

Российское общество нуждается в объективном, честном, глубоком анализе этих событий… [для] примирения, укрепления общественного, политического, гражданского согласия.

La société russe a besoin d'une analyse approfondie, objective et honnête de ces événements…pour la réconciliation et le renforcement de l'harmonie sociale, politique et civile.

Jusqu'à présent, le gouvernement russe ne dévie pas de cette ligne. Il n'en existe pas moins quelques projets prometteurs, comme la nouvelle minisérie biographique de la télévision d’État sur le personnage de Trotski, et évidemment, #1917Live.

#1917Live : Recréer une révolution sur Twitter

Le principal pilier de #1917Live est le compte Twitter Russian Telegraph (RT), un journal fictif qui retweete et fait participer le microcosme des socialistes révolutionnaires et des fonctionnaires tsaristes qui constituent l'univers de #1917Live.

Les “règles” de cet univers sont déjà fixées, ce qui n'empêche pas RT de s'amuser un peu : ainsi le compte Russian Telegraph se renommera Revolutionary Times quand la révolution d'octobre se mettra en place. Il y a même des questions-réponses en direct avec VLenin lui-même dialoguant avec divers personnages dans la collectivité #1917.

La famille #1917Live de comptes Twitter est une construction mûrement réfléchie, qui arbore des noms iconiques comme Lénine et Staline, d'autres moins connus comme Alexander Shlyapnikov (décrit ici [en]), jusqu'aux franchement obscurs, comme un propriétaires de boulangeries et des Bolcheviks de la rue.

Les usagers sont même invités à créer leurs propres personnages historiques et à rejoindre les rangs de cet univers en tant que #1917Crowd [foule 1917]. Le célèbre romancier brésilien Paulo Coelho a pris l'invitation de RT au mot, et s'est fait lui-même la plume du compte de la danseuse agent-double Mata-Hari.

Dans sa recréation de cette période révolutionnaire, RT est allé jusqu'à inventer les comptes d'institutions toujours existantes, comme le New York Times. Cet empressement à reproduire un monde tumultueux a même mis RT, familier des ennuis avec les gouvernements étrangers, dans l'embarras après sa création d'un compte pour l'ambassade britannique, espérant l'utiliser pour twitter ses réactions à la situation perpétuellement mouvante en Russie. Le gouvernement britannique s'est opposé à l'utilisation de ses armoiries officielles et d'une historiographie potentiellement trompeuse, et a fait suspendre le compte.

Ce qui n'a pas arrêté le zèle créatif de RT, qui ne s'est pas limité à Twitter. Une série de vidéos promotionnelles (en anglais et russe) a été créée, qui ont été reconnues dans un récent concours de médias de divertissement.

Une relecture en anglais de la révolution russe

Le site web du projet contient aussi une chronique au jour je jour des événements, ainsi que du multimédia, comme des clips vidéo et un “Lenin Tracker.” La page d'accueil semble avoir fait sienne l'éthique du gouvernement russe concernant le traitement officiel de la révolution d'octobre, puisqu'elle déclare :

Nous ne jugerons pas – au contraire, nous nous retournons vers cette grande page, quoique intimidante, de l'histoire de l'ancien empire russe.

Curieuse formulation, qui sous-entend peut-être la véritable appréciation du gouvernement : en 2014, Poutine a reproché aux Bolcheviks d'avoir causé la fin déshonorante de la première guerre mondiale et brisé l'Empire russe.

Au milieu de toutes ces fonctionnalités interactives et créatives, l'absence de tout contenu en russe détonne ; aucune option “Russe” n'est visible sur la page de garde de #1917Live. En choisissant “English” et en substituant “ru” à “en” dans la barre d'adresses, on atterrit dans la version russe aujourd'hui défunte. La chronique au mois-le-mois s'y arrête en avril, juste après la crise d'avril 1917.

Évidemment, il y avait même des plans pour une version en russe des comptes Twitter #1917Live. Joint pour commenter, le rédacteur web de RT Kirril Karnovich-Valua l'a confirmé, expliquant :

A l'origine, nous avons exploré les options de faire marcher le #1917LIVE en 2 langues, mais afin d'intéresser un public et une communauté de médias sociaux vraiment internationales autour de cette reconstitution historique, nous avons décidé qu'il était plus pertinent de faire fonctionner #1917LIVE comme un projet en langue unique. Et en effet, bien que son contenu n'existe qu'en anglais, le projet attire des lecteurs et des participants de dizaines de pays, et les médias ont écrit dessus en 14 langues, dont le russe. Nous nous réjouissons aussi de lancer un nouveau portail, en russe, pour les contenus multimédia du projet à l'occasion du centenaire de la Révolution en novembre.

Nous sommes pratiquement à la veille du centenaire, et le temps dira si le projet en russe sera aussi bien fait que la version en anglais de #1917Live. Quoi qu'il en soit, nous [les anglophones] devons nous réjouir de ce que le monde anglophone ait eu l'occasion de participer à un projet officiel du gouvernement russe commémorant la Révolution d'Octobre. Les Russes attendront encore leur tour.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site