Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Caraïbes : Bolt l'Eclair illumine Pékin

“Lightning Bolt”, photo de hybridvigour. Visitez sa galerie de photos .

[Tous les liens pointent vers des sites en anglais] Ce billet sera aussi rapide que le sprint de l'athlète jamaïcain Usain Bolt à l'épreuve des 100 mètres était bref et merveilleux, car nous blogueurs des Caraïbes n'avons toujours pas touché terre après son incroyable victoire.  9.69 est le chiffre magique qui a permis au sprinter de remporter la médaille d'or. 9.69 secondes. Et il a réussi à le faire, selon les mots du New York Times, “loin devant” (by a mile)

Comme si la performance de Bolt comme “homme le plus rapide du monde” ne suffisait pas, Richard Thompson, de Trinité-et-Tobago, qui avait fait forte impression plus tôt cette année aux championats  NCAA et remporté l'or sur 100 et 60 mètres en salle, s'est placé second .

Sur le service  de micro-blog par téléphone mobile Twitter et sur le réseau social en ligne Facebook, les blogueurs des Caraïbes ont immédiatement répercuté l'événement, avec des commentaires tels que “LA course des Jeux”, en admettant qu'ils se sentaient “bien plus fier que d'habitude d'être Caribéens”. Voici une capture d'écran des différents commentaires sur Twitter (en anglais):

La signification de cette double victoire pour les Caraïbes, dans l'une des plus prestigieuses  épreuves des Jeux Olympiques, a bientôt pris tout son sens. C'est la première foisdepuis les J.O. de Montréal en 1976  (quand Hasley Crawford , de Trinité-et-Tobago a obtenu la médaille d'or) qu'un ressortissant des Antilles anglophones a remporté l'or sur le 100 mètres. Tout aussi important est le faitt que six des huit finalistes viennent des territoires de la zone Caraïbes . Selon les mots du blogueur jamaïcain Active Voice:

En ce moment,on dirait que les Caraïbes détiennent le monopole sur l'athlétisme !

…tandis que le blog West Indies Cricket Blog ajoute:

Waou! Juste ça, waou!

Les Jamaïcains étaient, on peut le comprendre, extatiques ! Blog To The World écrit :

C'est la folie, des fêtes débridées, pour célébrer la victoire de Usain Bolt sur le 100 mètres aux  JO et son nouveau record du monde de 9.69 secondes (pulvérisant son propre record de  9.72 secondes). Le plus surprenant, dans sa performance, est qu'il a commencé à se réjouir à vingt mètres de la ligne d'arrivée.

Avant de sortir pour se joindre aux files de voitures qui ont déferlé sur Falmouth, il écrit que cette victoire est très spéciale pour lui, car il connaît personnellement Bolt.

Il est de Sherwood Content, dans ma paroisse de Trelawny. Quand il était au lycée ( la William Knibb Memorial High School), presque tous les soirs, il trainait dans ma boutique de location de vidéos avant de rentrer chez lui, et j'ai pu de cette façon suivre ses progrès au cours des années.

Avant la médaille d'or, certains  blogueurs plaisantait sur le fait que la “super-drogue” derrière les performances des Jamaïcains était ce que les gens du cru appellent la  “blue food” – de grandes portions de yam et autres denrées locales.

Montego Bay Day By Day confirme que “le yam jaune, le dasheen et la noix de coco sont très nourrissants, en effet”, mais est moins content du fait que la chaine NBC n'ait pas pris la peine d'offrir un flux RSS en direct de la course.  

Si Tyson Gay s'était qualifié, ils auraient trouvé que ça valait le coup, même si Gay s'était fait botter les fesses en direct par Usain Bolt ? Les raisins sont amers, en effet. Dommage que Asafa Powell n'ait pas décroché le bronze…mais ça arrive. Allez, les Caraïbes ! Nous sommes fiers de vous !

Bien entendu, les messages triomphants ont continué à affluer sur les blogs. Le Jamaïcain Stunner  demande:

Comment pourrais-je ne pas me mêler à la foule de blogueurs qui saluent cette remarquable performance et le nouveau record du monde, merveilleusement exécutés par Usain Bolt ? Le nouveau record est fantastique, mais ce qui est encore mieux, c'est que Usain Bolt a ralenti et commencé à se rejouir à partir, approximativement, des 80 mètres ! Vous pouvez imaginer ce qu'aurait été le record du monde s'il n'avait pas ralenti ?

Les autres territoires des Antilles anglophone se sont vite joints au concert d'éloges. Un blogueur de la Barbade, qui vit au Canada,  Jdid écrit:

Ce type est vraiment bien nommé ! Bolt ! (note de la traductrice: Bolt signifie éclair en anglais)   9.69 secondes et il commencé à faire la fête aux 80 mètres. Félicitations ! Les pouces en l'air pour la Jamaïque ! Hier soir,  sur CBC (Canada), il y avait un débat pour savoir comment la Jamaique a pu produire des athlètes aussi incroyables depuis des années …

Moving back to Jamaica semble avoir une réponse :

S’ il y a bien une chose pour laquelle on peut compter sur nous Jamaïcains, c'est d'être fiers d'avoir la meilleure fabrique de sprinters du monde. Ce que beaucoup ignorent, c'est qu'un facteur clé de nos succès est la rivalité intense qui existe entre nos lycées, à partir de l'âge de 11 ans, et qui se poursuit toute la vie.

Qu'il y ait un secret ou non, personne ne met en doute le talent de Bolt. Le blog Living in Barbados le surnomme “L’ arme de destruction massive n°1 du monde “, tandis que le blogueur des îles Caïmanes Mad Bull l'appelle “la foudre”, et ajoute :

La seule chose, c'est le temps qu'il aurait pu faire (on essaie d'imaginer) s'il avait maintenu son effort pendant toute la course ?! Waou! Il a ralenti et commencé à se réjouir autour de la ligne des 75 mètres. J'aurais aimé qu'il continue à pédaler jusqu'au bout, juste pour voir de quoi le type est capable !

Le blog de Trinité-et-Tobago Media Watch commente la course:  “Stupéfiant! Fantastique! Electrique!” avant de critiquer la faiblesse de la couverture de l'événement au niveau local par MSN . Peut-être aurait dû se connecter à internet, où  Andre Bagoo a couvert en temps réel la course sur son blog .

Les félicitations continuent à affluer de la Grenade , de Guyana et de Trinité-et–Tobago.

Après la déclaration du Premier ministre jamaïcain  Bruce Golding, qui promet d'organiser un accueil digne de l'occasion pour le premier médaillé d'or des J.O. de Pékin, Usain Bolt, et toute l'équipe olympique “, le blog Living Guyana suggère quelques façons de rendre hommage à l'exceptionnel athlète.  

Si…Bruce Golding…a de la jugeotte, il devrait déclarer ce lundi jour férié national à la Jamaïque, rebaptiser le boulevard Knutsford “Voie rapide Usain Bolt” et instituer un “Jour Usain Bolt” les 16 août. Il devrait aussi offrir à Usain Bolt 9,69 miles carrés de terre en Jamaïque. Et une maison aussi.

Tout le monde, cependant, n'est pas en admiration béate de “l'éclair”. Living Guyana a répondu un peu sèchement au commentaire du reporter Matt Slater sur BBC Sport‘  (“Est-ce que j'ai vraiment vu un type  traverser la ligne d'arrivée de travers, battre le tambour sur son torse après avoir couru 100 mètres en 9.69 secondes ?” ) par un très détaché “Oh, oui Matt, tu as bien vu. Tes yeux ne t'ont pas trahi”. Le Jamaïcain Long Bench a trouvé les pitreries du nouveau champion un peu “too much”.

J'espère que quelqu'un va lui rappeler qu'il est toujours un être humain. Les grosses têtes sont tolérées pendant un certain temps seulement, même si elles sont jamaicaines, et quelle que soit la vitesse à laquelle elles courent.  

La joie qu'exprime Living Guyana pour ses compatriotes caribéens est un peu ternie par sa déception pour la délégation olympique de Guyana.

Les deux pays des Caraïbes qui ont beaucoup investi dans l'athlétisme en récoltent maintenant les fruits et attirent l'attention du mond entier.  Ces deux pays ont des stades de niveau international, d'excellent programmes d'éducation physique, des coachs fantastiques…et d'autres athlètes de Guyana continueront à bombarder les JO sans sommation préalable.

Mais rien ne peut vraiment gâcher la vague de bonheur qui submerge les Antilles anglophones, alors que deux de ses îles, à l'opposé l'une de l'autre dans l'archipel, ramènent à la maison l'or ET l'argent remportés dans l'une des plus prestigieuses épreuves olympiques. La bonne nouvelle s'est répandue de Chine aux Caraïbes, des îles aux diaporas caribéennes dans le monde entier.  A Mi Ver, qui vit en Floride, traduit bien le sentiment de fierté et d'accomplissement de la région en racontant la conversation qu'elle a eu avec son père, quand celui-ci lui a téléphoné pour lui annoncer la bonne nouvelle :

“J'ai décidé de pas respecter le code de la route aujourd'hui, parce que nous avons quelque chose à fêter” lui a annoncé son père.  “ Je t'appelle de mon portable, en conduisant sur l'autoroute. Usain Bolt de la Jamaïque a gagné la médaille d'or pour le cent mètres homme. Richard Thompson de Trinité a gagné la médaille d'argent, et les USA sont arrivés troisième”.

Il avait l'air euphorique en racrochant. Cinq minutes plus tard, il rappelle :
“Hé,” dit-il. “Est-ce que je t'ai dit que les Caribéens sont les hommes les plus rapides du monde ?”
“Oui, je crois que tu me l'as dit.
“Ah bon, alors je racroche.”
“OK. Bye, papa. Je t'aime. Sois prudent.”
“Je t'aime aussi, babe. On a gagné, eh eh!”

1 commentaire

  • […] Excusez-moi de ne pas me joindre à l’euphorie qui semble s’être emparé du web caribéen à la vitesse de la lumière mais je suis septique de nature allez voir quand il s’agit […]

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site