Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Biélorussie-Russie : 2000 commentaires pour une vidéo sur la guerre en Tchétchénie

Le 3 juillet 2009, la blogueuse biélorusse Tatsiana Elavaya a publié une vidéo provocatrice montrant l'assassinat de soldats russes retenus prisonniers par des guérilleros tchétchènes durant la guerre de 1999 en Tchétchénie. La vidéo avait déjà été publiée ailleurs, mais quand Tatsiana – dont le surnom sur LiveJournal est Zmagarka, (« la combattante ») -l'a publiée sur son blog, la réaction de la blogosphère cyrillique a été sans précédent. Plus de 2000 commentaires ont propulsé le blog de Tatsiana dans le top 20 du Yandex, le principal moteur de recherche de Russie.

D'une certaine manière, Tatsiana a tout fait pour provoquer les réactions. Elle décrit ainsi cette vidéo [en russe] dans son billet :

Des soldats russes sont massacrés par des Tchétchènes comme des chiens. […]Le carnage continuera jusqu'à ce que le Tchétchénie devienne complètement indépendante. […]

Plutôt venimeux, les commentaires sur le billet de Tatsiana ont un ton bien plus violent que celui-ci, publié par rassenstolz :

On ne peut pas en finir avec la Tchétchénie. Ce n'est pas un peuple, mais une absolue foutue unité de flingueurs. Si la Tchétchénie était indépendante, on aurait une fabrique à agressions islamiste, un avant-poste des musulmans pour leur avancée vers le nord. Je n'approuve pas plus les actions du Kremlin. Mais si quelqu'un dit que le Kremlin oppresse ces pauvres Tchétchènes, je crois que c'est beaucoup trop tendre envers eux. [Le père Kadyrov], un ancien combattant rebelle, a été mis en place pour  les diriger et chaque mois de nouvelles ralonges budgétaires restent sans effet. Pourquoi? Nous devons exciser ce peuple comme une tumeur cancéreuse. Ils ne peuvent rien faire d'autre que voler et tuer. Pendant que les Tchétchènes tuent les nôtres sur leur territoire, on tuera ces bâtards chez nous. Les Russes ne répliqueront pas avec moins de cruauté.

La vaste majorité des réactions ont justement été des insultes et menaces. Quelques blogueurs  ont juré de retrouver et de tuer Tatsiana.  gutnik-real a publié sa requête au Procureur général de Biélorussie, dans le plus pur style bureaucratique, pour qu'il arrête Tatsiana. Les Tchétchènes n'ont pas les seuls à être insultés dans les commentaires : les Biélorusses, les Ukrainiens, les Géorgiens et les juifs également. Des milliers de voix furieuses, dont moins de 30% font preuve de correction lexicale. Les billets haineux et les discussions comme celle-ci sont monnaie courante sur les blogs LiveJournal.

Quelques blogueurs russes ont fait appel à la direction de LiveJournal pour supprimer les billets de Tatsiana, mais LiveJournal a réagi en ajoutant simplement ce message : « Le contenu que vous êtes sur le point de voir ne convient qu'aux adultes. Pour continuer, vous devez confirmer avoir au moins 18 ans “.

Le billet sensationnel a capté l'attention des Biélorusses, tant sur les blogs que dans les médias indépendants. Le 26 juillet, Mikola Buhaj a publié un article intitulé : “Les russes nazis menaces de tuer une blogueuse biélorusse” [en biélorusse] dans Nasha Niva. L'article a généré plus de 140 commentaires, un événement pour ce journal géré par l'opposition. La plupart d'entre eux condamnent l'intolérance de Tatsiana mais les commentaires xénophobes reçoivent encore plus de critiques. Krywich écrit :

Je remercie Tatsiana pour son courage, son action a aide à préserver le visage honorable d'une jeunesse moderne pragmatique.

Les positions de Tatsiana ont été soutenues par un grand nombre de blogueurs biélorusses sur LiveJournal. Dans un billet plus récent, elle écrit [en biélorusse et en russe] :

Jusqu'ici, 1010 personnes m'ont ajoutée en tant qu'amie. Ce qui me réjouit, c'est qu'il y a un grand nombre de personnes gentilles, raisonnables et intéressantes parmi elles. L'écho de mon billet leur permet de montrer leur vrai visage et de décider si oui ou non nos chemins coïncident.

Des nationalistes ukrainiens ont également apporté leur soutien. L'utilisateur  guzj, représentant d'un groupe d'ultras, écrit :

L'Alliance Nationale est avec toi ! Les mecs sont prêts à te défendre, t'as juste à dire quand et où !

Dans sa page sur Facebook, accessible à tous, Tatsiana écrit ceci [en anglais] :

J'ai fait du mieux que j'ai pu pour ne pas laisser ce conflit se répandre en dehors de Livejournal. Je ne voulais pas écrire n'importe où à ce propos. Mais les journalistes indépendants biélorusses ne pensaient pas pareil. Par exemple, voilà un lien vers un article de Nasha Niva à propos d'un de mes billets sur mon blog, appelé : “Les Tchétchènes trucident les soldats russes comme des porcs ». Il contient une vidéo de séparatistes tchétchènes tuant des russes + mon commentaire. Idée du commentaire : « Je n'approuve pas des actes d'une telle violence, mais ils vont continuer jusqu'à ce que les troupes d'occupation russes se retirent de Tchétchénie » Un grand scandale a éclaté. 2000 commentaires et plein d'autres trucs. De nombreux signalements ont été envoyés aux bureaux des procureurs de Russie et de Biélorussie pour “incitation à la haine ethniqu”e. 2000 personnes aimeraient me voir mourir. Mais je suis toujours vivante, et je vais vous faire le plaisir de vous dire la vérité. Même si elle n'est pas si belle. Parce qu'elle vous souhaite la bienvenue dans le vrai monde. Sans les lunettes roses ;).

Activiste au sein l'organisation pour la jeunesse de la bunt (“rébellion”) biélorusse, Tatsiana est connue pour ses positions ouvertement anti-russes. Elle soutient assidument les anciens états soviétiques qui rencontrent des problèmes avec la Russie. De plus, elle suit de près les troubles post élections iraniennes.

Des blogueurs biélorusses pro-gouvernement ont également répondu au billet de Tatsiana. Stas Allov, un auteur du portail pro-gouvernemental “Ring of the Patriotic Recourses of Belarus“(Cercle des Ressources Patriotiques de Biélorussie), pense que les blogueurs sont manipulés par l'occident. Voilà ce qu'il écrit [en russe] sur son blog à propos de la couverture des événements récents en Iran et en Chine par les blogueurs biélorusses :

Un grand nombre de soi-disant jeunes activistes “en jean” et “biélorusses” […], comme s'ils suivaient la baguette d'un chef d'orchestre,[…] ont commencé à défendre l'opposition iranienne et les rebelles chinois avec leur collègues russes.

Et [ils ont été assez bien synchronisés sur ces sujets]. Quand l'attention médiatique de l'Occident était tournée vers l'Iran, ces activistes de l'opposition écrivaient tous en même temps des articles sur l'Iran. Quand le curseur s'est déplacé vers les Ouïghours chinois, […] ces utilisateurs de LiveJournal ont soudainement commencé à écrire à propos de la Chine. Beaucoup de choses publiées. De nombreuses photos (d'où les sortaient-t-ils ?), des rapports en belle calligraphie perse (comme s'ils avaient tous appris le persan tout d'un coup). […]

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site