Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Kazakhstan : De l'efficacité du gouvernement kazakh

Le gouvernement est-il “professionnel” ? Est-il assez rigoureux dans la conduite de ses missions ? Intervient-il souvent dans des affaires qui dépassent ses compétences ? Voici les questions qui sont le plus souvent débattues dernièrement sur la blogosphère kazakh.Izhanov publie un billet sombre et ironique sur le sujet “sensible” des soumissions aux appels d'offres du gouvernement pour les contrats de sécurité et la recherche d'investisseurs pour les nouveaux projets [en russe]:

“A Astana (la capitale administrative), une bonne moitié de la population travaille pour ce sport national kazakh : l'appel d'offres. Que font les autres ? Ils servent les soumissionnaires ou dépensent l'argent gagné par le vainqueur.”

Pulemetchizzza est suprise par l'activité déployée par  un élu local de Pavlodar [russe]. Les conseils municipaux et de districts (maslikhats) sont souvent critiqués pour leur manque de véritable autorité, leur vocation de marionnettes, et la réputation qu'ils ont  d'attirer des hommes d'affaires cherchant à favoriser leurs intérêts et tenté par l'immunité politique. Askar Bakhralinov, élu de Padlodar, a par exemple déclaré la guerre à Harry Potter. Selon lui, le livre contient des messages racistes et présente des activités criminelles ; son auteur JK Rowling, affirme-t-il, y fait l'apologie de la violence et de l'alcoolisme.

“Je suggère alors d'interdire la vente de tous les contes de fées dans lesquelle le gentil tue le méchant – pour avoir fait l'apologie de la violence et de la résolution des conflits en dehors des tribunaux .”

Rosvet, de son côté , suit les progrès d'une initiative autour de laquelle le gouvernement fait un grand battage, appelée  “Dorozhnaia karta” (“Feuille de route”) [en russe]:

Quand l'ascenseur dans notre immeuble a été remplacé, la cage d'escalier réparée, la cour goudronnée, et de nouveaux bancs et balançoires sont apparus  – tout cela gratuitement – j'ai pris peur. Mais ensuite,  le mois suivant, quand le goudron neuf a été cassé pour creuser et installer de nouvelles conduites, puis refait pour la deuxième fois, j'ai compris que tout allait bien – j'étais toujours dans ma patrie. Le Premier ministre a dit que la  “Feuille de route” allait être prolongée jusqu'à l'année prochaine. Toutes mes condoléances au goudron.

Megakhuimyak  écrit sur l'importance de la démocratie “en tant que passation non-violente du pouvoir d'une élite à une autre,” car cette démocratie-là  “protège des coups d'état militaires et des révolutions de palais, ainsi que des guerres civiles” [en russe]:

“Chacun comprend que pour parvenir au pouvoir, la meilleure et plus simple façon est de faire de la propagande et des compromis, plutôt que d'éliminer physiquement ses adversaires. Il est dommage que nos élites du CIS ne saisissent pas bien ce concept. C'est pour cette raison qu'un bain de sang et l'élimination de clans entiers accompagneront son départ.”

Ce billet est également publié sur neweurasia.net

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site