Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Maroc : Une charte de l'environnement

Le gouvernement marocain a lancé le 15 janvier, dans la ville de Skhirat, au sud de la capitale Rabat, un projet ambitieux sur l'environnement. Une série de rencontres, ateliers et conférences régionales doivent suivre, pour enclencher un débat national visant à l'instauration d'une Charte de l'environnement. L'opération fait suite à un discours-programme prononcé l'été dernier par le roi Mohammed VI, dans lequel il insistait sur la signification qu'attache son gouvernement aux questions d'environnement.

La Charte de l'environnement et du développement durable, selon son appellation officielle, se traduira entre autres par la création de 16 observatoires régionaux fournissant au gouvernement des rapports et recommandations annuels sur l'environnement et les questions de développement. L’ initiative possède déjà son site Internet au contenu interactif ainsi qu’un blog en trois langues.

Mabrouk Benazzouz, qui écrit pour le site régional d'informations en ligne Eljadida.com, explique comment la nouvelle approche vise en partie à la responsabilisation des pollueurs. Il écrit :

L’idée de prise de conscience collective et notamment la prise de conscience nécessaire au niveau de tout un chacun et à commencer par les industriels, a imposé un principe nouveau dans notre pays, celui du pollueur /payeur. Madame la Ministre, explique que « ce principe est nouveau, mais tout le monde donc en a conscience, et nous travaillons progressivement pour le mettre en œuvre, à travers les lois et les décrets appropriés, pour faire en sorte que chacun assume ses responsabilités.”

Big Brother Morocco se demande si les décideurs seront à la hauteur de la tâche, et loue le processus apparemment ouvert initié par le gouvernment :

Quand on sait qu'il y a très peu d'experts en Écologie au Maroc et Nos chers élus locaux s'y connaissent tellement en écologie que le débat sera, bien sur, soporifique. Dormir debout dans une conférence, ça va être possible avec ces débats sur la charte Nationale de l'environnement. Mais heureusement, le débat sera ouvert au Grand Public, à travers internet et le blog/site de la charte. Il y a même un forum -internet- ou Vous pourrez poster vos propositions et répondre à un formulaire. Ce qui est Louable dans tout cela, c'est que l'état “OUVRE” le débat : une première étape pour instaurer à la fois, un dialogue, et surtout de faire impliquer les Marocains dans les actions à entreprendre.

Tayyibi A., qui écrit sur Architecture et Société – Architecture de terre au Maroc récapitule le calendrier du projet et explique en quoi il a été largement inspiré par l'expérience française :

Octobre/Novembre 2009 : Elaboration du projet de la charte.
Du 15 janvier au 20 février 2010 : Lancement de la concertation nationale à travers les 16 régions du Royaume.
Mars 2010 : Elaboration du projet final de la Charte.
Le 22 avril 2010 : Adoption officielle de la charte.
Le 25 avril 2010 : Célébration de la journée de la Terre.

Le texte de la Charte […] est fortement inspiré dans sa partie la plus importante (valeurs et principes), des articles de la Charte de l’Environnement adoptée dans la constitution Française en 2005!

Des blogeurs ont cependant déploré un manque de cohérence dans le programme du gouvernement et des contradictions entre les annonces et la réalité sur le terrain. Lbadikho qui blogue sur Sustainable Mediterranean Rif Now! [Fr], dénonce ce qu'il décrit comme le dommage écologique scandaleux causé dans la ville orientale d'Oujda par la décision du gouverneur local (un fonctionnaire non élu, nommé par décret) d'abattre un grand nombre d'arbres. Il écrit :

Jusqu’à quand cette situation de Walis/Gouverneurs non élus avec plus de prérogatives et de pouvoir que le député ou le maire élu? […] Tout comme la démocratie et le développement vont de paire, le développement durable et la démocratie ne peuvent avoir lieu l’un sans l’autre de façon durable. Seule une réforme constitutionnelle profonde pourrait épargner à des régions comme l’orientale d’être à la merci d’un Wali exogène à leur choix, et encore mieux, d’une technocratie marocaine qui a prouvé ses limites avec tout le mal qu’elle a faite à Saîdia, dans le plus grand crime contre l’homme et la terre que cette région a connu depuis peut être la colonisation.

8 commentaires

  • Merci beaucoup pour cet article, et merci pour la citation, vous pouvez mettre “le mal qu’elle a faite à Saïdia” en lien vers cet article : http://lbadikho.wordpress.com/2009/11/11/plan-azur-repercussions-sociales-et-ecologiques-quelles-lecons-en-tirer-et-plus-loin-quelle-gouvernance-voulons-nous/

    Merci beaucoup !

    • Le pays du moyen orient ont raison aussi de prendre soin de leur environnement et surtout veiller à ce qu’ils ne deviennent pas les poubelles de l’Europe.

  • Social comments and analytics for this post…

    This post was mentioned on Twitter by GlobalVoicesFr: Maroc : Une charte de l’environnement http://bit.ly/a3eDGP

  • […] This post was mentioned on Twitter by GlobalVoicesFrançais, Pascal Gibert, Hisham, ownicrew, Amine Kabbaj and others. Amine Kabbaj said: RT @GlobalVoicesFr: Maroc : Une charte de l'environnement http://bit.ly/a3eDGP […]

  • La protection de l’environnement ne se résume pas simplement à des dépenses. Il faut aller plus loin, c’est-à-dire étudier les efforts législatifs et les plans d’action des provinces.

  • medhi22

    bonjour
    la charte écologique au maroc ce n’est pas possible car il faudrait que chaque marocain devienne adulte à savoir être responsable, avoir du civisme et du respect pour autrui….comment peut on envisager une charte écologique alors que nous crachons par terre que d’autres se mouchent, le tout se répandant sur la voie publique….en ce qui concerne le civisme pourquoi ne respectons pas les piéton quand ils traversent les rues sur des passages protégés??? et pour poursuivre tous ces déchets qui encombrent nos villes et nos campagnes, des commerces dans lesquels l’hygiène n’est pas respecté etc….voyons ce n’est pas sérieux…..NOUS AVONS BESOIN ENCORE DE GRANDIR non?????

    • Jo

      Bonjour, je me demande bien dans quelle ville tu habites, une ville ou les gens crachent par terre et ainsi de suite … Ce qu’il faut savoir c’est que cette charte en elle même n’est peut être pas si importante mais la polémique engendrait par celle-ci est à mon avis et sera le point clés de sa réussite. Si elle arrive à susciter la curiosité des internautes comme vous et moi qui se mettront à la lire et par la suite à en parler dans leur entourage le bouche à oreille fera le reste et sachez que pour changer les mauvaises habitudes ce n’est pas en restant là à être pessimiste et dire ah non on ne peut pas mais c’est en agissant chacun de notre côté et ceci au plus haut point !!!
      Be the change You want to see in the World

  • Mourad

    C’est une bonne initiative qui contribue à maintenir le Développement Durable tout en appliquant une démarche de préservation de la Nature, mais pas avec une stratégie d’enterrement des Déchets Solides ou pire encore de transformer les Nappes Phréathiques (Sous Terraines), sources Naturels d’Eaux potables en réservoirs d’Eaux de Canalisations Raffinées, alors que d’autre solutions peuvent être envisagées comme:

    -La mise en place de Trajets de canaux pour arroser les Golfs, Ex: Los Angeles, USA
    -La Distribution de l’Eau par des Camions Citernes pour le remplissage des Piscines/Fontaines.

    Voire pour le Croire en Archive: Intervention de Monsieur Abdelkrim ZAHOUD Secrétaire d’Etat chargé de l’Eau & de l’Environnement à la SNRT, Alaoula au Journal Principal en Arabe le 24 Septembre 2009 à 20H:30.

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site