Ukraine : “Si Google était une entreprise publique…”

Le blogueur, sur LiveJournal, dali_bude, qui vit à Lviv, se moque de la bureaucratie et des lourdeurs administratives ukrainiennes, en décrivant ce à quoi pourrait ressembler une recherche sur Google si Google était une entreprise d'état ukrainienne. Ce billet a entraîné beaucoup de commentaires, et la plupart de ses lecteurs ont trouvé cette parodie hilarante, bien qu'un peu effrayante et triste, parce qu'elle est si proche de la réalité. Voici ce texte [en ukrainien ; traduction en russe par l'utilisateur de LJ user grosman] :

Si Google était une entreprise publique…

- Les requêtes de recherche devraient être présentées par écrit, sur un formulaire spécial, les mardis et jeudis de 9 à 11 heures [là où vous êtes enregistré comme résident] [lien en anglais]. Et pour cela, il faudrait faire la queue derrière 30 personnes.

- Le formulaire de demande comprendrait la requête de recherche, ainsi que votre date de naissance, l'adresse à laquelle vous êtes enregistré, l'adresse de votre lieu de résidence réel, le nombre de vos enfants, votre numéro de Carte d'Identité, les renseignements figurant sur votre passeport. Vous devrez joindre à votre demande une photo couleur de moins de trois mois (du même type que celle de votre passeport). Il faudrait présenter trois exemplaires originaux de la demande écrite.

- Les documents suivants devraient en outre être fournis avec votre demande écrite :

* un extrait de casier judiciaire, afin de prouver l'absence de crime ou de délit enregistré ;
* un certificat confirmant l'absence de dettes envers les services publics communaux, y compris un certificat confirmant l'absence de dette de chauffage depuis 2002 ;
* un certificat d'un addictologue et d'un psychiatre confirmant votre capacité ;
* [le certificat du service militaire] ;
* le consentement écrit de vos parents […] et de vos enfants majeurs, certifiant qu'ils ne s'opposent pas à votre requête de recherche sur Internet ; et si vous avez des enfants mineurs, l'autorisation du Bureau des Tutelles ;
* l'avis d'une commission d'experts du Ministère de l'Intérieur, certifiant que votre recherche ne conduira pas à la divulgation de secrets d'état (dossiers de demande reçus chaque troisième samedi de chaque mois impair de 16 heures à 16 heures 30) ;
* l'avis du service régional de la Commission Nationale pour les Questions de Moralité, certifiant que votre recherche ne contient ni grossièretés ni pornographie (dossiers de demande provisoirement plus reçus là où vous êtes enregistré, pour cause de travaux) ;
* un certificat de l'hôpital confirmant que vous êtes à jour de toute vos vaccinations et qu'aucun virus dangereux ne sera introduit sur Internet par votre recherche ;
* un certificat confirmant l'absence d'autres requêtes de recherches actuellement traitées par [la société publique] “Googl’.”

- Les frais suivants devraient avoir été réglés avant de présenter votre requête de recherche :

* les frais de recherche (450 hryvnias) [41 €] ;
* les frais d'assurance (8,50 hryvnias) [0,77 €] ;
* la contribution volontaire obligatoire au Fonds pour le Googl’ du Futur (93,11 hryvnias) [8,50 €], VEUILLEZ FAIRE L'APPOINT, NOUS N'AVONS PAS DE MONNAIE !) ;

- Votre requête de recherche ne serait acceptée qu'après que vous ayez signé un Avenant de Contrat, par lequel vous vous engageriez à ne pas utiliser d'autres services de recherche sur Internet pendant trois années à compter du jour de signature du contrat. Le contrat devrait être signé en présence d'un notaire public (les frais notariaux s'élèvent à 150 hryvnias [13,70 €]).

- Vous ne devriez pas venir chercher votre “Citation provenant d'Internet” (le nom officiel des résultats de votre recherche) avant 20 jours ouvrés, et vous devriez encore une fois faire la queue pour les obtenir. Vous recevriez votre citation sous forme imprimée (par une imprimante matricielle à points). Pour cause de manque de financement public, les illustrations présentes dans les résultats de votre recherche ne seraient pas imprimées.

- Si les résultats n'étaient pas encore arrivés, vous devriez attendre encore 20 jours ouvrés supplémentaires, au bout desquels vous auriez le droit de recommencer votre requête de recherche.

- Si vous possédiez votre propre site web et que vous fournissiez un libre accès à des informations, vous devriez alors, conformément à la Loi n° 666-66 du 38 février 2010, en raison de la nécessité d'une règlementation nationale de la politique de l'information sur Interne, et afin d'unifier les services de recherche et de ne pas donner aux citoyens ukrainiens un accès plus facile à l'information sur Internet :

* transmettre de toute urgence toutes les informations contenues par votre site web à l'entreprise publique “Googl’ Ukraine” sur disques souples 3,5 pouces (ne sont uniquement autorisés que les disques fabriqués par l'entreprise privée “Disketa-Googl'”, au prix unitaire de 25 hryvnias [2,30 €]) ;
* après en avoir reçu la confirmation, effacer toutes les informations de votre site web dans les cinq jours.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site