Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Népal : les blogueurs commentent la grève générale organisée par les maoïstes

[Tous les liens sont en anglais sauf mention contraire] Le 1er mai, jour de la Fête internationale du travail, les maoïstes népalais ont lancé dans tout le pays une grève générale à durée indéterminée pour demander la dissolution du gouvernement actuel et la remise en route définitive du processus de rédaction de la constitution [mise à jour : ils ont mis fin au mouvement le 8 mai].

Grève au Népal. Photo sur Flickr de Nepaliaashish, publiée sous licence Creative Commons.

Le blogueur et journaliste népalais Deepak Adhikari, intervenant comme invité sur le blog Larryjohnsononline, indiquait que le mouvement de contestation mené par les maoïstes, de même que plusieurs mouvements précédents, étaient le résultat direct d’une frustration grandissante du peuple, née de la situation actuelle du pays. Il s’interrogeait sur la promesse faite par le gouvernement d’achever la constitution dans les temps et se demande si les maoïstes se soucient des citoyens lambda qui souffrent des conséquences de leur mouvement national.

La grève a été en grande partie pacifique, mais pour la population, la fermeture des commerces, des banques, des écoles et des transports publics a entraîné des difficultés, comme le montre cette vidéo publiée sur le site United We Blog for Democratic Nepal.

Shreedeep Rayamajhi sur le blog Groundreport relate qu’alors que le mouvement entrait dans son 5ème jour les habitants s'inquiétaient de plus en plus de la rareté des produits de première nécessité.

La grève semble bien sûr se dérouler de manière pacifique mais avec le problème persistant de la rareté, voire du manque de ressources, on peut dire que les partisans des maoïstes leur retirent leur soutien. De même, on dit que de nombreux partisans des maoïstes tombent malade, que des centaines de manifestants ont abandonné le mouvement de grève et sont retournés chez eux pour juger du sérieux de la situation.

Dans le peuple, la colère est montée contre le mouvement. Le blogueur Murchunga sur Youtube s'interrogeait sur l’efficacité et le but du mouvement mené par les maoïstes.

Les leaders du mouvement de protestation seront ministres dans le prochain gouvernement… Ils feront leur propre fortune égoïstement. Et le cycle se répètera lorsque les dirigeants actuels descendront dans la rue à leur tour. Pendant ce temps, le peuple rentre chez lui et continue de mener la même vie.

Sur MySansar, un blog en népalais, Umesh Shrestha a publié des photos et des vidéos des manifestations des maoïstes autour de la capitale Katmandou. Les images montrent la méthode contestable utilisée par les maoïstes, qui consiste à utiliser des enfants. De nombreuses associations de défense des droits des enfants ont enjoint les maoïstes de ne pas impliquer des enfants dans leurs actions politiques mais cet appel n’a pour l’instant pas été entendu.
Les enfants, pris en otages du mouvement, sont non seulement instrumentalisés par les maoïstes pour leurs fins politiques, mais ne peuvent plus aller à l’école. Plus de 8000 écoles sont restées fermées dans tout le pays.

Le tourisme, le pilier de l’économie du Népal, a également souffert des manifestations. Les touristes ont été  évacués de Katmandou. Sur PaintDifferent, un blog crée par douze artistes, le blogueur Megan parle de ses amis bloqués au Népal à cause des manifestations.

Hier, les autorités népalaises ont commencé à évacuer les touristes dans des bus escortés par des policiers armés. Malheureusement, Rob et Paul n’ont pas embarqué et ils sont toujours coincés où ils étaient. L’aéroport est toujours ouvert, mais il est situé à 200 kilomètres de là où ils se trouvent et TOUT à part ça est fermé. Il va sans dire qu’ils sont prêts à rentrer au pays sains et saufs pour commencer à télécharger leurs photos avant que la situation n’empire.

Le blogueur Chandan Sapkota, qui participe au programme « commerce, équité et développement » de la fondation Carnegie pour la paix dans le monde (Carnegie Endowment for International Peace, [Fr] une ONG internationale dont le siège est à Washington, NdT), s’inquiète de l’effet qu’a sur une économie nationale déjà fragilisée le mouvement mené par les maoïstes. Il a publié sur Twitter le commentaire suivant :

Les maoïstes ruinent l’économie. Leur mouvement semble combiner les stratégies de contestation à la fois des Thaïlandais et des Kirghizes.

Les débat sur les buts du mouvement mené par les maoïstes et ses effets sur la scène politique du Népal se prolongent. Les Népalais ont ressenti durement les effets de la grève et espèrent une solution pacifique à la crise actuelle.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site