Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Afrique du Sud : La Semaine de la mode africaine met les couturiers africains sur le devant de la scène

Africa Fashion Week. Source: www.jamati.com

La  Coupe du Monde FIFA 2010 a mis l'Afrique Sud sous les projecteurs. Alors que la Coupe du Monde entre dans sa 3ème semaine sans incident majeur, le pays prouve que l'Afrique a ce qu'il faut pour être un interlocuteur incontournable dans l'organisation d'événements internationaux.

Pour ne pas se faire voler la vedette par leurs compatriotes sportifs, les couturiers africains font une démonstration de leurs talents lors d'une mini coupe du monde d'un autre genre : la Semaine de la Mode Africaine qui a lieu entre le 30 juin et le 3 juillet, alors que la fin de la Coupe du Monde approche.

D'après le collectif Africa Fashion International (qui organise cet évènement),  des grands noms reconnus à travers le monde de la mode sud-africaine comme Marianne Fassler, Errol Arendz, Stoned Cherrie et David Tlale défileront aux côtés de talents internationaux comme Deola Sagoe (fraichement révélée lors de la Semaine de la Mode à New York) et la célébrité du moment Laquan Smith.

Jessica Ramohoebo giving me her thought on Africa

Je suis récemment entrée en contact  avec la styliste et  blogueuse sud-africaine basée à Dubai, Jessica Ramohoebo. Je me suis entretenue avec elle de l'Afrique et son industrie de la mode.

“Les médias véhiculent souvent l'image de l'Afrique comme une zone de guerre, un continent affamé ayant constamment besoin d'aide. Bien qu'il y ait plusieurs problèmes auxquels nous devons faire face, il y a aussi une réalité plus positive. L'Afrique, ce n'est pas seulement la pauvreté, mais aussi la créativité !  La mode c'est de l'art et l'art ne mourra pas. L'art est au centre et tout en découle”.

Avec tous leurs problèmes, est-ce que les africains devraient se préoccuper de la mode ?

“En aucun cas, la mode devrait faire fi de la réalité. En tant qu'Africains, nous devons être responsables et utiliser nos talents en conséquence.  Notre industrie crée des emplois, c'est notre contribution”.

Precious Moloi-Motsepe, Président de l’ African Fashion International déclare dans un communiqué de presse:

La Semaine de la Mode Africaine est une plate-forme pour les étoiles brillantes issues de la diaspora, du continent et du pays. Le monde poursuit son histoire d'amour avec tout ce qui est africain. L'Afrique est un point de référence et non un cliché. Il est important que nous, en Afrique, nous continuons à soutenir cette idée.

Ndebele design

Selon Jessica, qu'est-ce que le continent peut offrir au monde de la mode?

Nous  touchons tout juste la surface de ce que nous pouvons faire. J'en ai personnellement fait l'expérience lors de mes voyages. D'autres n'ont tout simplement pas ce que nous possédons. L'inspiration est partout sur le continent. Nous avons la chance de ne pas avoir été bombardés par les grandes chaînes de magasins. Nous avons ainsi pu développer notre propre “Africanité”.  Le monde en prend note. Prenez simplement l'exemple de Christian Louboutin qui crée une paire de chaussures inspirée de Ndebele.

La blogosphère de la mode est en effervescence autour de cet événement. Nyiti Tabiti remarque :

Les Aigles Géants du Nigeria ( pardonnons ceux qui les appellent les Poulets Géants)  n'ont peut-être pas brillé par leur performance lors de la Coupe de Monde mais nous sommes fiers que nos fers-de-lance de la mode nous représentent ce mois-ci en Afrique du Sud et montrent que le Nigeria a d'autres atouts.

Le blog Voice of Nana Fosu dit que c'est une opportunité rare et unique :

C'est rare, pour ne pas dire unique, que tout ce que l'Afrique a de meilleur dans le milieu de la mode soit dans un même lieu, au même moment, dans un même pays.

Jacquie Myburgh Chemaly compare cet événement  “une oasis au cœur de tout cette folie footbalistique”:

La Semaine de la Mode africaine a été une oasis au cœur de toute cette folie footbalistique même si les sièges étaient  tristement vides lors des premiers défilés de l'après-midi.  Je regrette que tout ceux qui n'étaient pas au stade ou devant leurs postes ne soient pas venus regarder nos talentueuses équipes de mode en action.

Blackseed décrit la première soirée:

La  2ème Semaine annuelle de la Mode Africaine a débuté difficilement la nuit dernière au Palais des Congrès de Sandton avec des défilés retardés de plus de 45 minutes. J'ai manqué le premier défilé mais ai assisté au second, un spectacle de lumières et de paillettes de la couturière nigerianne Deola Sagoe. Ses robes de cocktail étaient une démonstration de savoir-faire artisanal, avec beaucoup de détails en sequins. Certaines robes ressemblaient à des queues de sirènes avec des volants et des plissés. Pour résumer, Deola met peu l'accent, pour ne pas dire pas du tout, sur l'afrocentrisme, préférant aller vers la modernité.

“Le lancement en grand style de la Semaine Africaine de la Mode” est le titre de la vidéo de l'événement mise en ligne sur Times Live Multimedia.

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site