Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Chili : 33 Mineurs ensevelis toujours vivants

Estamos bien en el refugio los 33

Les 33 dans le refuge allons bien

C'est par ces mots que 33 mineurs ensevelis depuis 17 jours dans une mine de cuivre et d'or près de la ville de Copiapó au Chili ont confirmé être en vie. Le message [en espagnol, comme les tous les liens sauf mention contraire] était écrit à l'encre rouge sur un bout de papier dans un sac en plastique fixé à l'extrémité d'un appareil de forage, utilisé pour atteindre un refuge dans les profondeurs de la mine, où les ingénieurs pensaient que se trouvaient les mineurs.

Bien qu’un sauveteur eût informé les familles des mineurs du message en début de matinée, les autorités ne confirmèrent pas avant 16 h heure locale. Le président Sebastian Piñera annonça la nouvelle devant la mine, comme le montre cette vidéo, déclenchant des manifestations spontanées de joie [en anglais] dans les rues de plusieurs villes, et apportant un soulagement très attendu aux familles et à tous les Chiliens [en anglais].

Vidéo de l'usager de YouTube dvary13, filmée devant la mine San Jose le 22 août 2010 2010.

Jinny, auteur du blog The Jinny Show, a donné libre cours à sa joie en apprenant la bonne nouvelle :

17 dias! Porfin tenemos noticias de los mineros!! porfin!!! TODOS VIVOS! los 33!, que buenooo =) increible! vi en las noticias en la mañana que el refugio en el que se encuentran contiene alimentacion solo para 48 hrs!!! y para una cantidad limitada de mineros! hay que destacar la fuerza y la capacidad de organizacion que tienen para poder sobrevivir asi =) ahora a esperar como 4 meces dicen :S para poder recien sacarlos.

17 jours ! Nous avons enfin des nouvelles des mineurs !! enfin !!! TOUS VIVANTS ! les 33 !, magnifique =) incroyable ! vu aux infos ce matin que le refuge où ils se trouvent ne contient de provisions que pour 48 heures !!! et pour un nombre limité de mineurs ! il faut reconnaître la force et la capacité d'organisation qu'ils ont pour survivre ainsi =) il faut maintenant attendre dans les 4 mois qu'ils disent :S leur falloir pour les sortir de là.

Six jours auparavant, les équipes de secours avaient été contraintes d'interrompre les opérations dans la mine [en anglais] et à l'intérieur d'un puits d'aération à cause de leur instabilité. La décision avait été prise de poursuivre les recherches en n'utilisant que des foreuses qui creuseraient des conduits étroits pour y faire passer des vivres aux mineurs.

Le fait qu'un sauvetage immédiat soit exclu a désespéré beaucoup de Chiliens. Le blog Orgullo Eterno a médité sur les espoirs qui venaient de s'envoler :

Habían pasado 17 días desde que se supo que estos mineros se encontraban atrapados en lo subterráneo del norte de Chile…Nunca se perdió la fe, yo personalmente nunca dije “están muertos”, “No, ya no hay nada más que hacer”. ¡Son mineros!, llevan en sus manos esfuerzo, paciencia y mucha sabiduría cuando se trata de su trabajo y de propia tierra.

17 jours avaient passé depuis qu'on avait su que ces mineurs étaient pris dans le piège souterrain du nord du Chili… La foi n'a jamais été perdue, personnellement je n'ai jamais dit “ils sont morts”, “Non, il n'y a plus rien à faire”. Ce sont des mineurs ! Dans leurs mains, ils portent effort, patience, et beaucoup de sagesse quand il s'agit de leur travail et de leur propre terre.

Les familles des mineurs sur un terril près de l'entrée de la mine San José. Photo de AlexCamPro sur Flickr, utilisée sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 2.0.

Les conversations sur l'événement du jour ont aussi eu lieu sur Twitter avec le hashtag #mineros, devenu un sujet en tête de tendance mondiale. Daniela Ramirez (@DanielaRamirezA) a simplement exprimé sa joie pour les mineurs, tout comme Juan Pablo Soto (@jpsoto) :

Estoy feliz, aunque no menosprecio la pega que queda ahora. Lo que más me impactó fue la lucidez y eficacia del mensaje. ¡Vamos #Mineros!

Je suis heureux, sans sous-estimer le travail qui reste à faire. Ce qui m'a le plus frappé, c'est la clarté et l'efficacité du message. Allez les Mineurs !

A côté du bonheur, beaucoup ont exprimé leur mécontentement à l'égard du gouvernement de Sebastian Piñera qui n'a pas fait connaître plus rapidement aux familles des mineurs le mot attaché à la foreuse. Ign. Rodríguez (@micronauta) était l'un d'eux :

… creo q perfil d chileno q hace squatting d nombres y uso comercial d accidente a #mineros es mismo q retrasa la noticia para darla él.

…je crois que le profil d'un Chilien qui fait de l'usurpation de noms et un usage commercial de l'accident des mineurs est le même [profil] que celui qui retarde l'information pour la donner lui-même.

A l'opposé, Eduardo Zuniga (@eduardoz) a exprimé son approbation de la prestation des autorités dans les opérations de recherche et de sauvetage :

Sobra la gente que no reconozca la eficiente y comprometida labor del #gobierno con los #mineros, basta de ciegos, fue un excelente trabajo

Il y a trop de gens qui ne reconnaissent pas les efforts efficaces et dévoués du gouvernement pour les mineurs, assez d'aveuglement, ce fut un excellent travail.

D'autres ont réfléchi aux suites, une fois la tragédie passée. Juan Pablo Ayala (@jampaloide) est l'un d'eux :

Ojalá que con la buena noticia de los #mineros venga el periodo de reflexión, no puede ser que las empresas lucren de esa manera!

Pourvu qu'avec la bonne nouvelle sur les mineurs vienne une période de réflexion, ce n'est pas possible que les compagnies profitent de la sorte !

Roberto Arancibia, le blogueur de El Mundo Sigue Ahí (Le monde continue), a écrit :

Un país entero se asombra por la fortaleza de estos 33 mineros atrapados. Si esto va a ayudar a la seguridad de otros mineros, bienvenidas las nuevas medidas, y el reforzamiento de inspecciones para hacerlas cumplir […] Todos estos días he pensado en esas 33 familias, parejas, novias, hijas, madres. No es justo, de verdad que no es justo todo lo que han pasado.

Tout un pays est stupéfié par la force de ces 33 mineurs pris au piège. Si ceci doit contribuer à la sécurité des autres mineurs, les nouvelles mesures sont bienvenues, ainsi que le renforcement des inspections pour les faire appliquer […] Tous ces jours j'ai pensé à ces 33 familles, conjointes, fiancées, filles, mères. Ce n'est pas juste, vraiment pas juste tout ce qu'elles ont passé.

Internet a débordé de solidarité avec les mineurs, leurs familles et les sauveteurs. Les utilisateurs de Twitter ont largement diffusé ce dessin pour exprimer leur soutien :

"Voici un cadeau des 16 millions (de Chiliens), pour que vous teniez le coup pendant que nous arrivons." Dessin d'Alberto Montt, utilisé sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 2.0.

2 commentaires

  • SOPHOCLE26

    Je suis de tout coeur avec les mineurs du Chili

  • jerrar mohamed

    félicitation à tous ceux qui ont participé aux travaux de sauvetage,on suivait de plus près vos nouvelles,on priait le Bon DIEU pour que vous réussissez votre mission.

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site