Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Russie : Bataille en musique autour de la forêt de Khimki

Sergey Shnurov at a concert, photo by LaFleur

Sergueï Schnourov en concert, photo LaFleur

Il y a deux semaines environ, le groupe à succès de musique ska punk Leningrad lançait après un silence de presque deux ans sa première chanson et vidéo, qui ridiculise l'esclandre autour de la forêt de Khimki près de Moscou, où depuis des années les écologistes locaux s'efforcent – sans succès jusqu'à récemment – de stopper la construction de l'autoroute Moscou-St. Pétersbourg [liens en anglais sauf mention contraire].

Un autre rocker russe populaire, Iouri Chevtchouk, a été parmi ceux qui ont pris une part active à la mobilisation contre la destruction de la forêt. Le 22 août 2010, au concert pro-Khimki au centre de Moscou, il a dû chanter sans sono, les autorités n'ayant pas laissé les musiciens utiliser du tout d'électricité. Par la suite, il s'est produit sur scène avec Bono de U2, et ils ont chanté ensemble une chanson célèbre de Bob Dylan, “Knockin’ on Heaven's Door.” La veille du spectacle, Bono avait rencontré le président russe et évoqué devant lui la poliomyélite et le HIV/SIDA en Russie, sans mentionner la querelle de la forêt de Khimki parce qu'il n'en était pas informé.

Après le spectacle conjoint Bono-Chevtchouk – et grâce au tollé général – le président Medvedev décida de suspendre le chantier dans la forêt de Khimki.

Ces événements semblent avoir inspiré Sergueï Chnourov, l'ancien leader de Leningrad, pour reconstituer le groupe et écrire une nouvelle chanson sur la question :

Leningrad s'est servi de l'imagerie de Nikolaï Kopeikine [en russe], un artiste underground russe, célèbre pour ses tableaux pleins d'humour noir et de messages provocateurs. Le héros principal de la vidéo est un méchant bonhomme de neige avec une balalaïka, debout en face d'une forêt. Autour de lui, divers personnages de dessins animés (les Simpsons tout comme certains russes célèbres), se battent entre eux. Des personnalités politiques comme le président Dmitri Medvedev, le premier ministre Vladimir Poutine et l'ex-maire de Moscou Iouri Loujkov figurent aussi dans la vidéo.

Dans sa chanson, Chnourov ridiculise les musiciens qui soutiennent la campagne pour sauver la forêt, insinuant qu'ils ne prennent part à la contestation que pour gagner argent et célébrité.

Покупайте билеты братья, я последний певец демократии. Химкинский лес!
Про бесчинства все эти не заткнете мне рот,
И поеду гастроли, я концерты давать
Буду петь про “доколе им страну продавать”
Так и я не в накладе получаю процент, и живу в шоколаде, громко капает цент

Achetez les billets, les amis, je suis le dernier chanteur de la démocratie ! Forêt de Khimki !
Sur toutes ces exactions vous ne me fermerez pas la gueule,
J'irai en tournée, je donnerai des concerts,
Je chanterai sur “jusqu'à quand vont-ils vendre le pays”
Sûr, je n'ai rien à perdre, j'ai mon pourcentage, je vis grassement, [on entend tinter la monnaie]…

La nouvelle chanson et le clip ont déclenché une vigoureuse réaction dans la blogosphère russe. De nombreux blogueurs ont compris la chanson comme une raillerie contre Chevtchouk et le vers “Je suis le dernier chanteur de la démocratie” comme dirigé contre lui. La vidéo sur YouTube a été vue plus de 418.000 fois et a cumulé 1.700 commentaires en deux semaines. L'utilisateur YouTube The1chico1 a écrit [en russe] :

Ну как же, как же, это ведь ты у нас самый крутой певец правдоруб один […] Зависть взяла банальная, что это Шевчук выступил, а на его фоне все остальные оказались ничтожествами и Шнур так же говно, как и все остальные, и вот вернувшись с очередных теплых стран где уже давно привык наслаждаться жизнью, решил заявить о себе

Eh bien, eh bien, c'est vraiment toi [Chnourov] qui es notre chanteur le plus balèze seul à dire la vérité […] Tu étais tout bonnement envieux que Chevtchouk ait pris la parole, et que tous les autres paraissent des nullités devant lui, et Chnur est une merde comme tous les autres, et maintenant qu'il est revenu des pays chaud où il a depuis longtemps l'habitude de jouir de la vie, il a décidé de se faire entendre.

Dans un entretien avec Russian Newsweek, Chnourov a affirmé [en russe] n'avoir rien de personnel contre Chevtchouk et apprécier son honnêteté, ajoutant qu'il ne se moquait pas de Chevtchouk dans la vidéo, qui ne contenait pas un seul mot contre lui.

Le rappeur russe Noize MC [en russe] a réalisé une riposte vidéo intitulée “Raser une étoile” (une allusion à la chanson de Leningrad “Raser une chatte”). Le visage de Chnourov est sur les masques que portent Noize et son orchestre dans la vidéo. Ils se produisent en scène en compagnie du principal personnage de la vidéo de Chnourov – un individu en costume de bonhomme de neige :

Avec force gros mots et gestes insultants, Noize MC suggérait que la chanson de Leningrad avait été écrite sur ordre du Kremlin.

Dmitri Bykov, un écrivain russe de renom, a cependant mis en exergue [en russe], que Chnourov n'était sérieux sur rien ; il a mis dans le même sac Chevtchouk, les écologistes et les suppôts du Kremlin. Mais, selon Bykov, le temps de la satire et de l'ironie politique est dépassé depuis longtemps, et le leader de Leningrad a manqué la tendance. La quantité s'est transformée en qualité pour l'absurde, et l'abstention ironique ne sera d'aucun secours en l'espèce.

La bataille n'est sans doute pas terminée. Chnourov pourrait écrire une riposte après la fin de sa tournée de concerts. Le débat a soulevé des questions sensibles dans la société et a montré une fois de plus que la musique et les arts peuvent mettre en lumière les problèmes et polémiques sous-jacentes. A cet égard, un commentaire sur YouTube de la vidéo de Leningrad par Woltch85 est plus que pertinent :

ЭЭЭйййййй!!! Господа очнитесь!!! Неужели в России кроме Химкинского леса больше нет проблем! Посмотрите на улицы нашей необъятной Родины, толпа беспризорников, голодных стариков, да и вся остальная масса в ж***е, но зато всех нас волнует вырубка леса, все вдруг резко об экологии задумались.

Héééééé !!! Messieurs, réveillez-vous !!! N'y a-t-il pas d'autres problèmes en Russie que la forêt de Khimki ! Regardez dans les rues de notre immense patrie, il y a foule de clodos, de vieillard affamés, et la masse restante est dans la m…, par contre nous nous inquiétons tous qu'on coupe une forêt, tout le monde s'intéresse soudain à l'écologie.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site