Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Venezuela: Les douze ans d'Hugo Chavez au pouvoir

Le Président Hugo Chávez Frías. Photo de Bernardo Londoy sur Flickr, licence CC BY-NC-SA 2.0.

Inutile de vivre au Venezuela pour se rendre compte des différences idéologiques qui divisent le pays en deux nations. Certes, dans tout pays devraient exister différents points de vue et partis politiques, ainsi que divers groupes aussi bien pour que contre le gouvernement en vigueur, constituant ainsi un état équilibré où se déroulent des débats primordiaux. Cependant, le Venezuela représente un phénomène qui dépasse les différences considérées “normales” dans tout autre pays sud-américain à ce jour. Le seul point commun entre ces deux nations n’est autre que leur président, Hugo Chavez, qui a célébré ses 12 années au pouvoir le 2 février 2011.

Cette division est visible sur les murs de toutes les rues du pays. Parallèlement, le monde a été pris à témoin par les réseaux sociaux des affrontements ayant eu lieu dans ce que nous connaissons comme la société 2.0 : les Vénézuéliens utilisent Twitter pour débattre de la situation du pays et de ce qui constitue, pour une partie, les erreurs du gouvernement pendant douze ans, et de ce que l’autre considère comme la réussite de la révolution. Luis Vicente León (@luisvicenteleon), directeur de Datanálisis [en espagnol, comme tous les blogs cités] (entreprise de recherche sur les marchés), déclare:

12 años después Venezuela esta dividida en dos mitades, pero una tiene más plata, poder, control y cohesión.

12 ans plus tard, le Venezuela est divisé en deux moitiés, mais l’une d’entre elles a plus d’argent, de pouvoir, de contrôle et de cohésion que l’autre.

Il n’y a qu’à lire les tweets du 2 février pour ressentir cette division. Par ailleurs, Sonia Aguirre (@soniaguir) demande:

¿Cómo se puede celebrar la mediocridad??? 12 Años haciéndolo es como demasiado, verdad????

Comment peut-on célébrer la médiocrité ?? 12 ans ainsi, ça fait un peu trop, non ???

Domingo Sifontes (@dsifontes) affirme:

Por que Esteban [nombre que hace referencia al presidente por los ciudadanos opositores] se mereceria otra oportunidad? si la tuvo y la desperdicio dividiendo el/al pais. Esta como el esposo q le pega a su pareja.

Pourquoi Esteban [nom utilisé par l’opposition pour désigner le président] mériterait-il une deuxième chance ? Il l’a déjà eue et l’a gaspillée en divisant le pays. Il est comparable au mari qui bat sa femme.

Luis Manuel González (@Luismac) signale:

12 años… Sin paz

12 ans… sans paix

L’autre partie a célébré les 12 ans de la révolution. FFM, Frente Francisco de Miranda [es], (@fmm_oficial), affirme:

En 12 años de Revolución Bolivariana Gobierno Nacional ha construido más de 500 escuelas http://bit.ly/hXfHyD#12revolución

Pendant les 12 ans de la Révolution bolivarienne, le gouvernement national a construit plus de 500 écoles http://bit.ly/hXfHyD#12revolución

Oscar José Armas G. (@OJarmas) a écrit:

#12REVOLUCION de libertad y de liberacion de cadenas…..

#12REVOLUTION de liberté et de libération des chaînes…

Constanza Harding V (@ConstanzaHV) exprime ses sentiments envers l’anniversaire avec un émoticône :

#12REVOLUCION

Ces différences accusées sont visibles chaque jour. Elles reflètent ce que le Venezuela est devenu en 12 ans.

Maria Belén Otero (@mariabelenotero) mentionne des chiffres recueillis dans le journal El Nacional et les inclut dans une liste appelée “#CifrasdelDictador” [#LesChiffresduDictateur] [es]:

#CifrasdelDictador: 15 millones de armas ilegales hay actualmente en el país. #ElNacional 13/08/10

#CifrasdelDictador: En los últimos 10 años los homicidios se incrementaron en 134% en Venezuela. #ElNacional 14/08/10

#CifrasdelDictador: El secuestro pasó de 44 casos en 1999 a 795 denuncias en 2009, lo que representa un aumento de 1.707%. #ElNacional 14/08/10

#CifrasdelDictador: El aumento de 1.707% de secuestros en el últimos 10 años no considera la cifra negra, que son los casos no denunciados. #ElNacional 14/08/10

#CifrasdelDictador: Cada 27 minutos un venezolano es víctima mortal de la violencia: 52 al día. #ElNacional 20/08/10

#LesChiffresduDictateur : À l’heure actuelle, 15 millions d’armes illégales circulent dans notre pays. #ElNacional 13/08/10

#LesChiffresduDictateur : Au cours des 10 dernières années, les homicides ont augmenté de 134% au Venezuela. #ElNacional 14/08/10

#LesChiffresduDictateur : Quant aux enlèvements,  44 cas ont été reportés en 1999 alors que 795 plaintes ont été déposées en 2009, ce qui représente une hausse de 1707%.  #ElNacional 14/08/10

#LesChiffresduDictateur : Le taux de 1707% représentant l’augmentation d’enlèvements au cours des 10 dernières années ne comprend pas les cas non déclarés.  #ElNacional 14/08/10

#LesChiffresduDictateur : Toutes les 27 minutes, un Vénézuélien meurt pour cause de violence, ce qui fait 52 tués par jour. #ElNacional 20/08/10

Du côté opposé, le Venezuelan Analysis a publié un article écrit par Gregory Wilpert [en anglais], dans lequel ce dernier défend que :

Le Venezuela a beaucoup progressé pendant ces douze dernières années où le gouvernement de Chavez a créé une société plus égalitaire, ouverte et participative.

Wilpert mentionne également les progrès du gouvernement quant aux domaines politique, économique et social, ainsi qu’à la sphère des relations internationales. Il passe aussi en revue les points faibles et les obstacles que le gouvernement a surmontés au cours de ces 12 dernières années.

L’anniversaire des douze ans d’Hugo Chavez au pouvoir a de nouveau mis en évidence la division du pays. Certains espèrent que le Venezuela continuera dans la même lancée que pendant les 12 années précédentes, alors que d’autres aspirent à un changement le plus tôt possible. Les Vénézuéliens se rendront aux urnes en décembre 2012 pour y décider de l’avenir de leur gouvernement.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site