Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Asie centrale : “Cyber Chaikhana”, un livre écrit par des blogueurs

Cyber Chaikhana est un livre collectif de blogueurs d'Asie centrale, leurs vues sur cette partie du monde, la culture et la vie quotidienne. Édité par Christopher Schwartz et publié par l'ONG hollandaise  HIVOS, le livre est un recueil d'histoires écrites par des blogueurs du site NewEurasia.net,  un réseau de blogueurs d'Asie centrale.

L'objectif du projet est de toucher un lectorat tant d'Asie centrale (russophone) qu'à l'étranger ; le livre sera publié en russe et en anglais.

Le titre du livre, chaikhana, signifie “Maison de thé”. Christopher Schwartz explique l'esprit de ce titre et du livre :

Cyber Chaikhana, at Bar Camp Central Asia, photo by Alexey Sidorenko

Le livre "Cyber Chaikhana", présenté au Bar Camp d'Asie centrale, photo de Alexey Sidorenko

Comme vous le savez tous, le salon (ou “maison”) de thé est le centre de la vie du village en Asie centrale. Dans la maison de thé, tous les sujets, de la religion à la stratégie du jeu de backgammon en passant par le style vestimentaire d'un homme politique local sont discutés par-dessus les tasses de thé chaud sucré. Dans la “cyber chaihkana” de NewEurasia, nos blogueurs se rassemblent autour d'un clavier plutôt que d'un thé, mais les résultats ont une portée plus ample : la chaikhana a une influence locale, l'Internet est une maison de thé couvrant toute cette région du monde.

L'édition russe de Cyber Chaikhana a été présentée lors du BarCamp Central Asia 2011, un événement qui a eu lieu à  Almaty au Kazakhstan. Dans ce bref interview donné à Global Voices, Christopher Schwartz explique pourquoi les voix des blogueurs sont importantes pour découvrir cette région et comment selon lui leurs récits en ligne peuvent contrer les phantasmes de l'orientalisme:

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site