Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Brésil : A São Paulo, un barbecue géant de la “différenciation”

Une nouvelle façon de manifester prend son essor au Brésil, sous l'impulsion d'une nouvelle classe sociale :  “la gente diferenciada” (NdT : les gens “différenciés”, mot inventé à cette occasion, qui sonne également étrange en portugais). Il ont organisé un barbecue géant en réponse à l'abandon, par le gouvernement de l'état de São Paulo, d'un projet de station de métro à Higienópolis, un quartier de Sao Paolo, par la faute d'une pétition signée par 3 500 habitants de ce quartier chic.

La nouvelle a provoqué l'indignation des paulistains (NdT: les habitants de l'état de São Paulo, par opposition aux “paulistes”, qui sont les habitants de la ville de São Paulo) et l'affaire a été amplement discutée sur Twitter, entrant dans les “Trending topics” avec les mots-clés #Higienopolis et #GenteDiferenciada. Ce terme, “Diferenciada“, s'est répandu sur la Toile après la publication d'une interview laissant entendre que le métro entrainerait l'arrivée de “drogués, de mendiants, de gens “différenciés“, favorisant la dégradation de ses saintes rues et augmentant ainsi le nombre d'interventions policières”.

Un barbecue populaire a rapidement été organisé en signe de protestation contre l'élite du quartier sur Facebook, et, en l'espace de deux jours, plus de 55 milles personnes avaient confirmé leur participation :

"Churrascão São Paulo" - Foto (transcrição à esquerda) partilhados por Mark Hillary no Flickr, sob uma licença Creative Commons 2.0 (by)

"Barbecue São Paulo" – Photo partagée par Mark Hillary sur Flickr, sous licence Creative Commons 2.0 (CC by)

Barbecue des gens “différenciés”

Quand: Samedi 14 Mai
Où: En face du shopping center d'Higienópolis
Horaire: 14h
Dress code: Différencié
*Apportez chaises de plages, cachaça (alcool de canne) farine de manioc grillée (équivalent des chips) musique et tout ce que vous pouvez bien vouloir d'autres. Les mulâtresses enduites d'huile de bronzage seront bienvenues.

Sur cette photo, José Serra, ex-gouverneur de l'état de São Paulo, et ex-candidat à la présidence du pays, a été photographié sous la bannière du parti de droite, Social Démocratie Brésilienne (PSDB), lors d'un barbecue [ce qui a lancé l'idée du barbecue populaire]
En commentaire de la photo, les questions relatives à la décision du gouverneur :

“Prevaleceu o bom senso”, declarou o presidente da entidade Defenda Higienópolis, o empresário Pedro Ivanow.

Como nosso bom senso não é o forte, promoveremos agora um churrascão em frente ao shopping Higienópolis para mostrar que os ricos não chegam aos pobres, mas os pobres sim, facilmente chegam aos ricos.

Leve farofa, carne de gato, cachorro, papagaio, som portátil, carro tunado e tudo o que sua consciência social permitir. Afinal, a rua é pública e o Higienópolis não está separado por muros.

“Le bon sens l'a emporté”, a déclaré Pedro Ivanow, chef d'entreprise et président de l'association “Défendez Higienópolis”.

Comme le bon sens n'est pas notre fort, nous allons promouvoir maintenant un barbecue en face du Shopping Center d'Higienópolis pour montrer que si les riches ne s'approchent pas des pauvres, les pauvres, eux, s'approchent facilement des riches.

Apportez la farine de manioc, la viande de chat, le chien, le perroquet, la radio CD, la voiture “tunée” (NdT :tout ce qui est considéré “ringard” par les riches) et tout ce que votre conscience sociale permet.
En fin de compte, la rue est un espace public et Higienópolis n'en est pas séparée par des murs (sous-entendu: elle appartient à tous).

Selon Danilo Saraíva, créateur de l'événement sur Facebook, l'idée du barbecue géant a commencé comme une plaisanterie contre un élitisme abusif, mais il a fini par représenter “la réponse d'une population qui veut dire stop”:

Antes de mais nada: não houve organização. Outra afirmação que causa contestação aos odiadores de plantão. Como é possível que um evento tão organizado e pacífico tenha sido comandado apenas pela iniciativa do povo, que não tem nome?

Eu não faço “pobrismos” – ainda que eu questione este termo -, nem acredito que aqueles presentes o fazem. O Churrascão serviu para mostrar que a população paulista quer dizer basta. Basta ao elitismo, basta de trânsito, basta de violência, basta de antisemitismo, basta de homofobia, basta de achar que os pobres (ou os que se acham pobres) serão menos ouvidos do que uma elite ensurdecedora.

Avant toute chose : il n'y a pas eu d'organisation. Autre affirmation contestée par les hargneux habituels. Comment peut-il être possible qu'un événement si organisé et si pacifique ait pu être mené uniquement à l'initiative du peuple, qui n'a pas de nom ?

Je ne fais pas dans le “pauvrisme” – je me pose même des questions sur ce terme -, et je ne pense pas que les participants non plus, en fassent. Le Barbecue géant a servi à montrer que la population pauliste voulait dire stop. Stop à l'élitisme, stop à la circulation, stop à l'antisémitisme, à l'homophobie, marre de penser que les pauvres (ou ceux qui se trouvent pauvres) seront moins entendus que cette élite assourdissante.

Maria Frô a écrit sur son blog dès qu'elle est rentrée chez elle :

Manifestação irreverente, criativa, com a cara de uma parcela da juventude paulistana de classe média: bem vestidos, bem-humorados e acima de tudo bem informados e conscientes de que para a cidade melhorar para todos, todos têm de se envolver e lutar por boas causas. […]

Encontrei também muitos moradores do bairro Higienópolis que têm consciência que a cidade é de todos. Conversei com vários deles, uma senhora que vive há 35 anos em Higienópolis, dona Marivone, 80 anos, disse que nunca viu nada igual no bairro e ela estava lá participando da manifestação e se divertindo com a moçada. […]

Já participei de muitas manifestações em algumas fui queimada com gás de pimenta. Mas em Higienópolis não houve qualquer violência e vi jovens questionando os policiais de modo bem incisivo que em uma manifestação da periferia os moradores não ousariam fazer. Mas os policiais permaneceram na maior calma, educadíssimos, como gostaríamos de ver toda a polícia.

Manifestation irrévérencieuse, créative, à l'image d'une partie de la jeunesse paulistaine de classe moyenne : bien habillée, d'humeur badine, et par dessus tout, bien informée et consciente du fait que pour améliorer la ville pour le bien de tous, tout le monde doit s'investir et lutter pour les bonnes causes […]

J'ai aussi rencontré beaucoup d'habitants du quartier d'Higienópolis qui ont conscience que la ville appartient à tout le monde. J'ai discuté avec certains d'entre eux, une dame qui habite là depuis 35 ans, Dona Marivonne, 80 ans, disait qu'elle n'avait jamais rien vu de semblable dans le quartier et elle était là, participant à la manifestation et s'éclatant avec la jeunesse. […]

J'ai déjà participé à beaucoup de manifestations ; au cours de certaines d'entre elles, j'ai été brulée aux gaz lacrymogènes. Mais à Higienópolis il n'y a eu aucune violence et j'ai vu des jeunes discutant avec les policiers de manière assez incisive, ce que, dans une manifestation “normale” de banlieue, les habitants n'auraient pas osé faire. Mais les policiers ont gardé leur calme, sont restés polis, comme on aimerait voir tous les policiers.

L'évènement a aussi été retransmis en ligne et en direct par le citoyen reporter Thiago de Araújo :

http://qik.com/video/40096164

Une question de classe et de mobilité

Quando só os cidadãos ricos e influentes são ouvidos, fica clara a assimetria da democracia na cidade.

Lorsque seuls les citoyens riches et influents sont entendus, l’asymétrie de la démocratie dans cette ville devient évidente.

Fait remarquer la journaliste Thalita Pires, sur son blog Desafios Urbanos (Défis Urbains), dans l'espoir que cette réaction opposée à la décision d'annulation de la station de métro fasse “contrepoids aux désirs des habitants du quartiers”.

L'adhésion massive à l'évènement sur Facebook n'a pas tardé à faire réagir les gouvernants :

Com o Churrascão, conseguimos também que o Ministério Público investigasse as intenções por trás do cancelamento da estação de metrô na Avenida Angélica e até um pronunciamento oficial do governador Geraldo Alckmin.

Grâce au barbecue géant, on est aussi parvenu à obtenir l'ouverture d'une enquête du Ministère public sur les motifs cachés de l'annulation du projet de la station de métro sur l'avenue Angelica, et même un discours officiel du Gouverneur Geraldo Alckmin.
Imagem do perfil Gente Diferenciada no Facebook - a hipotética estação de metrô

Photo du profil Gente Diferenciada sur Facebook – L'hypothétique station de métro -

La question de la mobilité dans la mégalopole a été soulevée sur la page ouverte à l'occasion du Barbecue sur Facebook :

O metrô, hoje, não atende a necessidade de quem mora nesta cidade. O transporte público é risível. Ônibus lotados a tarifas absurdas, veículos em situação precária, falta de corredores, atrasos em obras, acidentes, são apenas algumas das situações que tornam São Paulo ainda mais caótica do que ela deveria ser, graças ao seu número de habitantes.

Le métro, aujourd'hui, ne suffit plus au besoin de ceux qui habitent dans cette ville. Les transport en commun sont risibles. Bus archi-pleins aux tarifs absurdes, véhicules en situations précaires, absence de couloirs réservés, retards dans les travaux, accidents, ce ne sont que quelques-unes des situations qui rendent São Paulo encore plus chaotique qu'elle ne devrait l'être, à cause de son nombre d'habitants.

Sur le blog Imprença, (Presse) la pétition a été comparée au projet du Mouvement Passe Livre (transport gratuit), qui a réuni quelques 3 000 personnes en signe de protestation contre le prix des billets de bus à São Paulo, projet mené à bien par des étudiants, qui ont même été chargés par la police, comme  Global Voices l'a relaté au début de l'année :

O resultado? Muitas passeatas, uma audiência pública marcada e desmarcada, prisões, etc. Diminuiu o preço? Não. […] Aí o pessoal do bairro de Higienópolis {{que sim, vem de Higiene}} reuniu 3 500 ASSINATURAS, sem ninguém sair de casa… o governador resolveu fazer o quê?! CANCELOU a estação de metrô do local.

Le résultat ? Plein de manifestations, une audience publique prévue et annulée, des arrestations, etc. Le prix a-t-il baissé ? Non. […] Alors, les gens du quartier d'Higienópolis {{qui vient, bien entendu, de Hygiène}} ont réuni 3 500 SIGNATURES, sans même sortir de chez eux… Qu'est-ce que le gouverneur a répondu?! Il a ANNULÉ le projet de station de métro.

Urbaniste et rapporteuse de l'ONU sur les questions d”Habitat, Raquel Rolnik a donné son opinion sur son blog :

a questão fundamental nisso tudo é a forma como se dá todo o processo de decisão sobre as novas linhas e estações: estas vão sendo anunciadas e desanunciadas sem nenhum planejamento estável – aliado a uma estratégia urbanística pactuada coletivamente na cidade – e, portanto, ao sabor das pressões dos interesses que conseguem ter acesso à mesa de decisão.

la question fondamentale de tout cela réside dans la manière dont est mené le processus de décision sur les nouvelles lignes de métro et ainsi que sur les stations : elles sont annoncées et annulées sans aucune planification stable – allié à une stratégie d'urbanisme scellée collectivement par la ville – et, donc, subissent les pressions d'intérêts représentés par des gens qui parviennent à avoir accès à la table où se prennent les décisions.
Churrasco ambulante. Foto Luís Eduardo Catenacci, disponível no Flickr (CC BY-NC-SA 2.0)

Barbecue ambulant. Photo Luís Eduardo Catenacci, disponíble sur Flickr (CC BY-NC-SA 2.0)

Ont collaborés à ce billet Amanda Rossi, Janet Gunter, Paula Góes et Raphael Tsavkko Garcia.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site