Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Arabie Saoudite : La justice saoudienne s'en prend à un activiste

[Tous les liens sont en arabe]

Photo de l'activiste saoudien Waleed Abu Alkhair sur le blog de Abdulrahman Fares

Samedi dernier, Waleed Abu Alkhair(@abualkhair), un activiste saoudien, a comparu devant le tribunal général de Jeddah pour « insulte au pouvoir judiciaire ». Les utilisateurs saoudiens discutaient de l’affaire Abu Alkhair sur Twitter en utilisant les hashtags #abualkhair et #wAbuAlkhair. Certains pour témoigner leur soutien à Abu Alkhair et critiquer la façon d’agir des autorités envers les activistes, d'autre pour décrire Abu Alkhair comme un « agent étranger » qui trahit le royaume saoudien avec ses connaissances. Il s’est par la suite avéré que l’activiste saoudien était non seulement accusé d’avoir insulté le pouvoir judiciaire mais également d’avoir revendiqué une monarchie constitutionnelle. Le juge a également refusé de lui remettre une copie de certaines charges retenues contre lui. Dans les tweets qui suivent, l’activiste publie les accusations dont il fait l'objet et raconte la première audience de son procès :

 

قابلت مساعد القاضي وقرأ علي التهم وهي كالتالي الإساءة للقضاء وللعاملين فيه والتواصل مع جهات أجنبية

@abualkhair: J'ai rencontré l'auxiliaire du juge et il m'a lu l'acte d'accusation, qui est d'avoir insulté le pouvoir judiciaire et ses employés et d'avoir contacté des organisations étrangères.

من التهم المطالبة بالملكية الدستورية والمشاركة في قنوات إعلامية لتشويه سمعة البلاد

@abualkhair: D'autres accusations sont d'avoir demandé une monarchie constitutionnelle et de m'être exprimé dans les médias pour ternir l'image du pays.

ايضا من التهم تحريض زوجتي سمر بدوي على السلطات, القاضي رفض إعطائي نسخة من لائحة الاتهام

@abualkhair: Aussi, une des accusations est d'avoir encouragé ma femme Samar Badawi de s'opposer aux autorités. Le juge m'a refusé une copie des ces accusations.

وأيضا رفض تحديد موعد للجلسة القادمة, أخبرني بأنهم سوف يتصلون بي لموعد الجلسة القادمة

@abualkhair: Il [le juge] a également refusé de me communiquer la date de prochaine audience et m'a demandé d'attendre un appel d'eux à ce sujet.

القضية منظورة لدى القاضي عبدالمجيد الشويهي والمدعي العام لم يحضر وانا راجع بيتنا خخخ

@abualkhair: Le juge de l'affaire est Abdulmajid Al-Shuwaihi et le procureur n'était pas présent et je rentre chez moi hahaha.

نسيت أن أضيف أن من ضمن التهم: تأليب الرأي العام ضد النظام العام للبلد

@abualkhair: J'ai oublié d'ajouter qu'une des charges qui pèsent contre moi est d'avoir encouragé les gens à troubler l'ordre public du pays.

Mansour johny (@Alasbani1), Saoudien, critique le procès de Abu Alkhair:

في السعوديه فط تحاكم بسبب اراءك .. كانك أقترفت جريمة ضد أحدهم

@Alasbani1: C'est seulement en Arabie Saoudite que vous êtes poursuivi en justice pour vos opinions comme si vous aviez commis un crime contre quelqu'un.

Un autre Saoudien (@MyyVoicee)  y voit une manœuvre contre la liberté d'expression :

نعرف جميعا ان محاكمه ابو الخير هي محاكمه مزروه هدفها قمع الحريات

@MyyVoicee: Nous savons tous que le procès de Abu Alkhair est un faux procès qui vise à étouffer les libertés.

Mosfer Alwadee (@MosferAlwadee) est sarcastique :

المطالبه بالاصلاح الدستوري جناية والدعوة لاصلاح القضاء اهانه والدفاع عن حقوق الناس تاليب ضد الدولة،مالذي بقي من المضحكات?

@MosferAlwadee: Revendiquer une monarchie constitutionnelle devient un crime, réclamer une réforme judiciaire est une insulte, défendre le droit des gens, c'est aller à l'encontre de l'état. De quoi d'autre nous reste-t-il à  rire ?

Pour Mohammad Al-Qahtani (@MFQahtani), cofondateur et président de l'Association saoudienne pour la protection des droits civils et politiques, ce procès se rapproche de l'oppression :

@MFQahtani: Le procès d’ #abualkhair illustre la démarche orientée et hautement politisée du système judiciaire  #saoudien ! L'appareil judiciaire est-il devenu un autre outil de répression ?

Toutefois, un Saoudien surnommé @Saamaa2 est dans le camp adverse, s'opposant à Abu Alkhair:

@Saamaa2: C'est ridicule de voir comment des marionnettes comme  #abualkhair #wAbuAlkhair n'ont personne pour les défendre à part d'autres marionnettes comme eux-mêmes et des organisations sans intégrité.

Abdulaziz (@abumjd) considère Abu Alkhair comme  un “agent étranger”:

عندما يهاجم القضاء من أجل عميل فابتسم أنت في السعودية

@abumjd: Quand le système judiciaire se fait attaquer à cause d'un agent, souriez, vous êtes en Arabie Saoudite.

Un autre Saoudien, surnommé @SAHER1010, écrit :

وليد ابوالخير..يعتقد ان كونه “عميل” في منظمة “هيومن رايتس”سيوفر له غطاء “عالمياً”عند محاكمته…مايمديك العب غيرها

@SAHER1010: Waleed Abu Alkhair pense qu'en étant un “agent” de l'organisation Human Rights Watch, il bénéficiera d'une protection internationale lors du procès. Tu n'as pas de temps, essaie autre chose.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site