Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Tunisie : Président “provisoire”, un terme contesté ?

Ce billet fait partie du dossier de Global Voices sur la révolution en Tunisie 2011.

Dans un communiqué publié sur sa page Facebook, le bureau de la présidence a démenti que le Président Moncef Marzouki ait assigné en justice un média d'Etat pour l'avoir appelé ”Président provisoire”.

Le texte réagissait à un article publié par le journal Al-Sabah, affirmant que le 13 février, un tribunal de Tunisie statuerait sur l'utilisation du terme “provisoire” par ledit média public pour désigner l'actuel président Moncef Marzouki et son gouvernment.
Selon la même source, un avocat aurait intenté un procès devant le tribunal de première instance de Tunisie, en prétendant que l'usage d'un tel terme n'avait aucune “base légale”.

Ce n'est pas la première fois que le terme “provisoire” allume un débat en Tunisie. En janvier dernier, le Ministre de la Justice par intérim, et porte-parole du gouvernement, critiquait la presse tunisienne pour son utilisation du mot “provisoire”, qui “ne correspond pas à la situation actuelle”.

In reaction to the complaint a photo with the term "interim" in different languages was created. Image posted to Facebook.

Contre la plainte, une image du mot "provisoire" en différentes langues a été créée et mise sur Facebook.

Voici quelques commentaires de la Twittosphère tunisienne, lorsque l'information (qui s'est ensuite avérée n'être que rumeurs) du procès du président a transpiré.

@Tanbirat: Au fait monsieur @Moncef_Marzouki je voulais juste vous dire que vous êtes notre président PROVISOIRE de la république !

@Emnabenjemaa: #Dilou ministre provisoire dans un gouvernement provisoire avec #Marzouki président provisoire

@ahmedchaabane: عجبا في حكومة مؤقتة تقلقها كلمة “مؤقت” أكثر مما يقلقها المليون بطال… #tunisie #tngov #marzouki

@ahmedchaabane: Comme c'est étrange, un gouvernement provisoire, plus préoccupé par le mot “provisoire” que par un million de chômeurs

@funnypurp: @Moncef_Marzouki et moi je vais porter plainte pour publicité mensongère après avoir voté CPR… (CPR, ou Congrès pour la République, le parti présidé par Moncef Marzouki avant d'être élu)

Certes, ceux à qui déplaît le mot “provisoire”, estiment que ce gouvernement ne l'est pas parce qu'il a été formé à la suite d'élections libres et honnêtes. D'autre part, l'opposition en Tunisie a des craintes que le gouvernement actuel puisse s'accrocher au pouvoir, bien que le premier ministre Hamadi Jebali ait récemment déclaré que la Tunisie tiendra des élections parlementaires et présidentielle dans les 18 mois.

Ce billet fait partie du dossier de Global Voices sur la révolution en Tunisie 2011.

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site