Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Iran : Le vote de Khatami lui vaut une volée de bois vert des caricaturistes

Comment être le “grand perdant” d’une élection rien qu'en votant ? La réponse, c'est sans doute Mohammad Khatami, l'ex-président réformiste de l'Iran qui la détient.

M. Khatami a voté [lien en anglais] à l'élection parlementaire du vendredi 2 mars 2012, faisant fi des conditions qu'il avait lui-même formulées à sa participation : “Liberté des prisonniers [politiques] et création d'un climat de liberté pour tous les individus et les associations, respect de la constitution par les autorités et mise en place de la logistique pour mener une élection libre et saine.”

Au vu des appels communément lancés à un boycott des élections, de nombreux réformistes ont été déçus de voir M. Khatami revenir sur sa parole.

Il s'est justifié par la suite en exprimant l'espoir que son vote ne romprait pas “la solidarité réformiste.” Il a, dit-on, insisté sur la “complexité” de la politique intérieure autant qu'internationale, et appelé à la “compréhension par chacun de ces complexités.”

Plusieurs dessins satiriques publiés sur internet font étalage de colère et déception contre l'autrefois populaire Khatami.

Nikahang, un caricaturiste et blogueur de premier plan, considère que M. Khatami a ignoré le sang versé lors de la contestation du régime en 2009.

Mana Neyestani, autre dessinateur en vue, montre un personnage brisant une vitre sur la tête de Khatami.


Un dessinateur invité anonyme sur Khodnevis.org a pris part à une opération “dessins contre Khatami” avec cette image :


Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site