Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Maroc : Après le suicide de Amina, un sit-in contre les mariages forcés après un viol

Des Marocains manifestent aujourd'hui (17 mars) pour protester contre le sort de Amina Filali, 16 ans, qui s'est suicidée après avoir été forcée d'épouser l'homme qui avait abusé d'elle. Le mariage de Amina avec son violeur avait été approuvé par un juge. Son suicide a soulevé une vague de protestations tant sur les réseaux sociaux que dans la société marocaine.

Les Marocains prévoient de se rassembler devant le  parlement à midi aujourd'hui, pour attirer l'attention sur le sort d'autres femmes qui, comme Amina, sont contraintes d'épouser l'homme qui les a violées, et qui échappe ainsi à toute sanction.

The Facebook page in support of Amina

Le groupe de soutien à Amina sur Facebook

Une page Facebook, “Non au viol avec la complicité de l'Etat’ déclare [arabe] :

موعدنا جميعا إذن يوم السبت 17 مارس أمام البرلمان على الساعة 12 ضهراً ، لكي تبقى ذكرى أمينة حية فينا، فلا يكون موتها عبثا لعلها تكون أخر ضحية لمثل هذا الفعل الشنيع المخزي.
Notre meeting aura lieu le samedi 17 mars devant le Parlement à midi. Pour que le souvenir de Amina reste vivant. Nous ne voulons pas qu'elle soit morte en vain. Peut-être qu'elle pourrait être la dernière victime d'actes aussi méprisables et honteux.

La page donne des informations sur les sit-in ici :

1. Point de rencontre devant le Parlement à midi. Ce n'est pas une marche, donc, nous ne bougerons pas de devant le parlement.

2. Le sit-in est une action citoyenne organisée par des indépendants, ils seront reconnaissables à leur T-shirts (nous avons d'autres T-shirts, pour ceux qui souhaiteraient en acheter).

3. Des affiches et des flyers avec les revendications (ces revendications peuvent être consultées sur la rubrique “Informations” de cette page) seront distribués aux participants. Vous pouvez aussi amener vos propres signes, si vous le voulez.

4. Plusieurs membres connus d'associations de la société civile, des ONG et des artistes y participeront.

Ceci est notre cause, à tous, hommes et femmes du Maroc, soyez donc présents !

Les internautes marocains continuent à réagir à l'histoire de Amina. Rafik Ayoub, de Rabat, blogue [ar] :

قضية أمينة الآن,أصبحت قضية الشعب المغربي بأسره و شرف جميع المواطنين الذي يحلمون بتكريس الديمقراطية الحقة و العدالة الإجتماعية,من أشبه المستحيل الحديث عن التنزيل السليم للدستور دون إنصاف أمينة و أسرتها و محاولة رد الإعتبار لكرامتها التي عمرت في الحضيض,لن أكثرت بعد الآن بالوعود المتكررة بإصلاح القضاء و ضمان استقلاليته دون مراجعة بعد فصول القانون الجنائي التي أضحت تنصر الظالم أكثر من إنصاف المظلوم,.
L'histoire d'Amina est aujourd'hui devenue la cause de tous les Marocains et l'honneur de tous les citoyens qui rêvent d'appliquer une véritable démocratie et la justice sociale. Il est presque impossible de parler de l'élaboration d'une véritable Constitution sans rendre justice à Amina et sa famille, sans essayer de lui rendre la dignité qui a été traînée dans le sable. Je ne me satisferai pas de promesses répétées de réformer la justice, de garantir son indépendance, sans qu'il y ait réforme des articles du Code pénal qui sont devenus une source de soutien à l'oppresseur, contre l'opprimé.

2 commentaires

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site