Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Le Liban a fêté les Rameaux et Pâques

Au Liban, deux fêtes chrétiennes ont eu lieu ce 8 avril : les Eglises qui suivent le calendrier grégorien ont célébré Pâques, et pour celles qui suivent le calendrier julien, c'était le dimanche des Rameaux. Certains chrétiens fêteront donc Pâques dimanche prochain, 15 avril. En 2013 les deux Pâques seront beaucoup plus éloignées, les 31 mars et 5 mai.

Sietske, une Néerlandaise mariée à un Libanais, raconte comment la famille fête Pâques [en anglais] :

Il y a le déjeuner annuel de Pâques, avec la chasse aux oeufs de Pâques qui en fait partie dans le jardin du père de la femme du frère de mon mari. Tout le monde vient, chrétiens ou pas, Pâques ou pas (les orthodoxes fêtent Pâques dimanche prochain). J'ai déjà dit qu'en Hollande, cette relation les ferait considérer comme étrangers. Ici, c'est la famille directe. Et les cousins de la femme du frère de mon mari viennent aussi, tout comme les femmes des frères du père de la femme du frère de mon mari. Vous me suivez ? Et les parents des femmes des frères de la femme du frère de mon mari sont là aussi. Au Liban on a des termes pour des relations familiales de ce genre. En Hollande on ne rencontrerait jamais ces gens sauf à l'occasion d'un unique mariage ou enterrement. Ici je les rencontre chaque année. Et le groupe s'agrandit,  avec les enfants qui se marient, et leur famille étendue qui s'ajoute. Nos âges s'échelonnaient de 96 ans (3 étaient nonagénaires) à 4 mois ; un peu comme une famille italienne. Mais je suppose que la plupart des gens qui vivent autour de la Méditerranée partagent ces caractéristiques : de grandes familles, des quantités de fêtes et de réceptions. Et si on tient compte du fait que la plupart des familles libanaises ont bien la moitié de leurs membres qui vivent à l'étranger (rien que du côté de mon mari, et il est d'une très petite famille, il y a déjà 3 oncles, une tante, et 11 cousins qui vivent ailleurs), on peut imaginer le genre de fête qu'on aurait si chacun se trouvait sur place.

La photo de famille de Sietske pour Pâques. Source : blog sietske-in-beiroet.blogspot.com.

Tarek Joseph Chemaly écrit que la chasse aux oeufs n'est pas une tradition libanaise [en anglais] :

Au Liban nous ne faisons pas de chasse aux oeufs, mais plutôt des “parties d'oeufs” où des oeufs durs sont frappés les uns contre les autres jusqu'à ce que le dernier oeuf qui reste debout gagne… Et au diable le cholestérol, puisque il faut bien sûr les manger à la fin.

Oeufs de Pâques peints. Photo sur Twitter de @tarekfeghali.

Pendant ce temps, les Orthodoxes fêtaient le dimanche des Rameaux.

L'évêque Audi célèbre le dimanche des Rameaux à la cathédrale orthodoxe de Beyrouth. Photo sur Twitter de @LebanonEguide.

Célébration du dimanche des Rameaux à la cathédrale orthodoxe Saint Georges, à Beyrouth. Photo sur Twitter de @antoine_haddad.

Dimanche des Rameaux à Achrafieh, Beyrouth. Photo sur Twitter de @rimamaktabi.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site