Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Egypte : On veut des débats télévisés pour la campagne présidentielle!

Ce billet fait partie du dossier de Global Voices sur les élections en Egypte 2011/12.

A l'approche de l’élection présidentielle égyptienne, les appels se multiplient, dans le pays mais aussi à travers le monde arabe, pour des débats présidentiels télévisés. Lors de l'élection présidentielle de 2005, Moubarak était resté sourd à de telles demandes [en anglais], mais, à présent, avec leur première véritable course à la présidence, les électeurs égyptiens sont avides d'assister au type de débats qu'ils ont vu se dérouler aux Etats-Unis et ailleurs.

Le 22 avril, les utilisateurs de Twitter ont discuté de l'idée de “Monazarat” (“Débats”), et réclamé des débats entre candidats à la télévision égyptienne.

Senator John F. Kennedy and Vice President Richard M. Nixon during the first televised U.S. presidential debate in 1960. Image from Wikimedia Commons.

Le sénateur John F. Kennedy et le Vice-Président Richard M. Nixon lors du premier débat présidentiel télévisé aux USA en 1960. Image Wikimedia Commons.

Bassem Sabry a lancé la campagne réclamant de tels débats, et le hashtag Twitter afférent (#Monazarat).

Safwat Safi ‏tweete [en arabe] :

@Safwat_Safi: أعتقد أول مناظرة متلفزة كانت في الستينات بين كنيدي ونيكسون، من الجميل أن نرى ذلك في العالم العربي بعد 50 عاما
@Safwat_Safi: Je crois que le premier débat télévisé était dans les années 60 entre Kennedy et Nixon ; c'est bien d'en avoir dans le monde arabe 50 ans après

Le journaliste Mohamed Abdel Kodos écrit sur son blog [en arabe] :

أتمنى رؤية مناظرات على الهواء مباشرة بين المرشحين لمنصب رئاسة الجمهورية كما يحدث فى الدول المتقدمة، فهل ستجد تلك الأمنية طريقها إلى أرض الواقع أم تظل حلماً فى المشمش؟
J'espère voir des débats en direct entre les candidats à la présidence de la république tout comme dans les pays développés. Bientôt une réalité, ou cela ne restera-t-il qu'un rêve ?

La blogueuse Sara Labib dit son émerveillement [en arabe] :

@SaraLabib: دى اول مرة يبقى قدامنا اكتر من مرشح حقيقى و مش عارفين مين اللى هيكسب، خلينا نرسخ ثقافة الحوار و المناقشة و المناظرات بين المرشحين ‎‪‬‏
@SaraLabib: Pour la première fois nous avons devant nous plus qu'un candidat réel, et nous ne savons pas qui va gagner ; renforçons la culture de dialogue, de discussion et de débat entre candidats

L'utilisateur de Twitter ta7riro propose des sujets de débat :

@khelaly: la santé, les taudis, les enfants des rues, le patrimoine culturel, l'innovation

L'écrivain Marwa Elnaggar critique la frénésie d'affichage de l'élection présidentielle et tweete [en arabe] :

@marwame: الشعارات والبوسترات مش هتقوللي حاجة عن المرشحين ولكن المناظرات هتوضح كل واحد بيفكر ازاي وبرنامجه مبني على تخطيط سليم ولا لا
@marwame: Slogans et affiches ne me diront rien des candidats, mais les débats clarifieront ce que pense chaque candidat et si son programme est basé sur une prévision solide ou pas

Iyad Elbaghdadi plaisante :

@iyad_elbaghdadi: Au minimum, les débats présidentiels en #Egypt donneront du matériau neuf à nos humoristes !

Hesham Alquraini est convaincu que de tels débats auront une grande importance [en arabe] :

@heshamq: لو فعلاً تمت هذه المناظرات بين مرشحي الرئاسة المصرية ستكون نقلة نوعية مهمة في التاريخ السياسي العربي يظهر للمرة الأولى ‎‪
@heshamq: Si les débats entre candidats à la présidentielle en Egypte ont vraiment lieu, ce sera un bond sans précédent dans l'histoire politique arabe

Ce billet fait partie du dossier de Global Voices sur les élections en Egypte 2011/12.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site