Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Philippines : Retour sur la démolition sanglante du quartier Silverio à Parañaque

Une personne au moins a été tuée et des dizaines d’autres ont été blessées après que les forces de l'ordre ont tiré sur les habitants du quartier Silverio de la ville de Parañaque qui manifestaient pour empêcher la démolition de leurs habitations.

Un habitant abattu lors de la démolition (photo de Tudla)

Le quartier Silverio abrite au moins 28 000 familles pauvres. Les habitants affirment qu'au total 4 personnes ont été tuées lors des violences liées à cette démolition qui a provoqué une vague d'indignation sur Internet.

La société de développement SM (SMDC) du milliardaire Henry Sy possède, là, un terrain de 9,7 hectares et projette de raser le quartier d'y construire des immeubles et des locaux commerciaux.

Ce n'est pas la première fois que les activités de la société d'Henry Sy suscitent la controverse. Des protestations contre la SMDC s'étaient aussi élevées contre l’arrachage d'arbres prévu dans le cadre d'un petit projet immobilier.

La police a confirmé la mort d'Arnel Leonor, âgé de 21 ans. Les habitants ont déclaré que Bodging Isaias, 16 ans, Rodman Ortega, 16 ans et Raymond Aquino, 36 ans, avaient aussi été tués suite aux tirs de la police.

Vencer Crisostomo, un jeune militant et blogueur, partage un son  récit de cet incident sanglant :

Des vidéos de médias citoyens montrent des membres des forces spéciales (SWAT), armés de M16, tirant sans distinction sur les habitants pour les disperser alors que ceux-ci formaient une chaîne humaine pour tenter d'arrêter la police et les équipes de démolition. Nous pouvons aussi y voir des dizaines de personnes arrêtées, battues, alors qu'elles sont déjà sous la garde de la police.

Après plusieurs salves, Arnel Leonor Tolentino, 21 ans, a été tué d'une balle à la tête et que plusieurs autres personnes sont touchées et se trouvent dans un état critique. De nombreux habitants ont été blessés aux bras et aux jambes, certains n'avaient que 15 ou 16 ans.

La SMDC n'a  cessé de rejeter un quelconque lien entre cette intervention policière et la brutale démolition du quartier. Pourtant des documents gouvernementaux obtenus par les habitants désignent la compagnie comme un « partenaire officiel pour le développement immobilier ».

Le maire de Parañaque, Florencio Bernabe, a confirmé les projets de la municipalité quant à l'utilisation du terrain à des fins commerciales. Un projet immobilier de taille moyenne est aussi prévu mais celui-ci n'occupera qu'une petite partie des terrains, comme en témoigne le plan d'ensemble du projet.

Cette violente démolition n'est pas sans rappeler le massacre d'Hacienda Luisita en 2004 où des travailleurs agricoles en grève avaient essuyé les tirs des militaires et des forces de l'ordre.

J'ai craint que les événements ne se soient reproduits au vu des déclarations du maire. Lors du massacre de Luisita, les autorités avaient affirmé que les agriculteurs étaient armés, qu'ils étaient à l'origine de cette violence et qu'ils étaient infiltrés par des « agitateurs étrangers ».

Les autorités rabâchent à présent la même version avant même la mise en place d'une enquête sur le drame. Les autorités affirment que les habitants étaient armés également, qu'ils étaient à l'origine des violences et étaient infiltrés par des « étrangers ». L'idée ici est simple. Blâmez les victimes et le problème disparaîtra de lui-même.

Kenneth Roland Guda qui écrit pour des médias citoyen pense que le gouvernement de Noynoy Aquino devrait aussi être tenu pour responsable du massacre perpétré dans le quartier Silverio.

Hindi lamang usapin ito ng command responsibility. May direktang pananagutan ang administrasyong Aquino sa paggamit ng dahas sa mga sibilyang tumututol sa demolisyon. Kinalinga ng administrasyong ito ang patuloy na pagsasanay at pag-aarmas sa malulupit at brutal na mga yunit ng militar at pulisya na may masasamang rekord ng paglabag sa karapatang pantao.

Ce n'est pas qu'une question de responsabilité quant à un ordre donné. L'administration Aquino est directement responsable de l'utilisation de la violence contre les citoyens opposés à la démolition. Cette administration a encouragé la formation et l'armement d'unités militaires et policières violentes et brutales, elles ont un triste bilan en termes de violations des Droits de l'homme.

La déclaration officielle tout comme l'appel des habitants du quartier Silverio à Parañaque ont été mises en ligne.

Les policiers sont supposés servir et protéger la population, alors pourquoi envoyer plus de 300 d'entre eux avec les équipes de démolition pour nous disperser tous et nous tuer ?

Nous nous opposons fermement à la démolition massive de notre quartier. La démolition de notre marché public n'est qu'une partie du plan élaboré pour démolir tout ce qui se trouve sur les 9,7 hectares du quartier Silverio et ce, afin de laisser la voie libre à la société d'Henry Sy et de se débarasser de tous les petits commerçants en faveur de l'hypermarché de la famille Sy.

Radical's Nut encourage à soutenir ce qu'il appelle un « combat pour le droit de vivre ».

Alors que les habitants du quartier Silverio ne se laissent pas démonter par l'oppression et la brutalité, ils ont besoin de tout le soutien qu'ils peuvent obtenir pour s'assurer que justice sera rendue. Dans le même temps, ils ont aussi besoin d'assistance – qu'elle soit médicale, juridique, etc… – pour les aider à faire face à cette tragédie que leur ont infligé les institutions supposées faire respecter leurs droits et promouvoir leurs intérêts.

Voici quelques réactions sur Twitter :

@ellacolmenares : SM: voir le massacre de Silverio à l'adresse suivante: http://fb.me/1AJQ26eas

@Ralpipay : @piabisikleta Re-watched the footage of Silverio massacre and Red some articles eto ba ang tinatawag nating #PinoyPride #ItsMoreFuninPH

@Ralpipay: @piabisikleta J'ai revu les images du massacre de Silverio et lu des articles à ce sujet. Est-ce cela ce que nous appelons #PinoyPride (la fierté de Pinoy, des Philippines ) #ItsMoreFuninPH (C'est plus sympa aux Philippines)?

@mobilemaui: Massacre: “Tuer de nombreuses personnes, surtout avec cette brutalité et au hasard”  Yun ang ginawa sa #Silverio. #justice

@YourConnoisseur: Oh mon Dieu! Un massacre a eu lieu dans le quartier Silverio ! Et cela s'est passé sous le gouvernement #PNoy!

@jaellao: Aujourd'hui, cela a été une journée terriblement sanglante pour les habitants du quartier Silverio. Cela fait aussi 29 mois qu'a eu lieu le massacre d’Ampatuan .

Voici une vidéo des barricades mises en place par les habitants et du dispersement sanglant :

Les photos et les vidéos proviennent de Tudla Productions. Tous droits réservés.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site