Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Langues : Les sons numériques de la langue Bésiro (Chiquitano)

La Constitution bolivienne reconnaît fièrement 36 langues locales comme langues officielles. Les trois langues locales les plus connues, le Quechua, L'Aymara et le Guaraní, ont un nombre important de locuteurs et elles sont aussi pratiquées dans les pays voisins. Cependant, pour les locuteurs des 33 autres langues boliviennes, trouver des informations et des documents disponibles dans leur langue est souvent difficile.

Un projet mis en place dans le département de Santa Cruz a pour but de faire face à ce problème en utilisant les médias citoyens. Les participants ont commencé à produire leurs propres contenus sur Internet, dans l'espoir que d'autres seront encouragés à préserver et à revitaliser leur langue.

Au département des Humanités et Sciences de l'Education de l’Université autonome Gabriel René de Santa Cruz, un groupe de jeunes linguistes sous la houlette de Ignacio Tomicha Chuve se sont lancés dans un projet nommé Monkox Bésiro. Ils espèrent mettre à l'honneur la langue Bésiro (Chiquitano) sur la scène numérique. Cette langue est parlée par les Chiquitano dans plusieurs provinces des départements de Santa Cruz et de Béní et on estime le nombre de ses locuteurs entre 20 000 et 60 000 personnes.

Outre un compte Twitter (@MonkoxBesiro) et une page Facebook, le projet “Monkox Bésiro” fait usage de SoundCloud pour mettre en ligne des séquences audio enregistrées entre linguistes ou lors de visites pédagogiques dans leurs communautés d'origine telle que San Antonio de Lomerio.

Par exemple, la brève leçon bilingue ci-dessous permet d'apprendre les salutations en Bésiro ainsi que la prononciation correcte des consonnes :

Voici une chanson traditionnelle en Bésiro…

…et la prière du “Notre Père” dans cette langue :

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site