Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Bolivie : Ateliers Web 2.0 pour enseignants aymaras

Les 2 et 3 mai 2012, une série d’ateliers consacrés au Web 2.0 étaient organisés dans le département d’Oruro, en Bolivie, par le ministère de l’Éducation [espagnol] et le projet Jaqi Aru [en aymara], qui rassemble un groupe de linguistes d’El Alto. Ce projet, auquel un grand nombre des bénévoles de Global Voices en aymara [aymara] participent, cherche à promouvoir l’utilisation de la langue aymara sur Internet. Des professeurs provenant d’établissements de formation des enseignants (dont l’acronyme en espagnol est ESFM) ont pris part à ces ateliers dont l’objectif était de leur montrer comment commencer à créer sur Internet, avec leurs élèves, des contenus en aymara.

Jeudi 3 mai, le programme a débuté par une présentation réalisée par des membre de Jaqi Aru, dans la salle de conférence.

Ensuite, Mario Duran Chuquimia [es] a parlé du Web 2.0 et de Wikipédia. Durant l’après-midi était planifié un atelier pratique dans la salle informatique où chaque professeur a travaillé avec un ordinateur connecté à Internet.

Martin Canaviri a proposé un atelier sur les réseaux sociaux, en se centrant notamment sur l’utilisation de Facebook. Ruben Hilare [aymara] a partagé son expérience concernant Twitter et Victor Paco Montevilla [aymara] a enseigné l’utilisation du site de partage de photos Flickr.

 

Photo de Mario R. Duran publiée sous licence Creative Commons

Vendredi 4 mai, Elias Quispe [en anglais] a présenté l’utilisation de WordPress et Edwin Quispe [aymara] a présenté Skype. Ruben Hilare a ensuite animé un atelier sur Wikipédia en aymara.

Enfin, réunis à nouveau dans la salle de conférence pour une brève évaluation, les professeurs ont remercié les membres de Jaqi Aru et le ministère de l’Éducation bolivien pour avoir organisé ces ateliers et sessions de formations. De nombreux participants se sont dit motivés pour créer des contenus à l’aide de ces nouvelles technologies.

René Chura Quispe du ESFM Mariscal Andrés de Santa Cruz Calahumana, dans le département de La Paz, a commenté :

Nous devons acquérir et utiliser ces connaissances technologiques, ces outils sont très importants.

Antonio José de Sucre, professeur à l’ESFM Antonio José de Sucre, a indiqué :

En unissant nos efforts et en nous servant de cette motivation avec nos élèves, nous pourrons faire une meilleure utilisation de cette plateforme, non seulement en aymara, mais aussi en espagnol.

Cristina de l’ESFM Caracollo dans le département d’Oruro a commenté :

J’espère que cet atelier n’est que le début d’une longue série consacrée aux outils numériques. Diffusons notre langue aymara sur Internet, à l’instar de l’anglais.

Les professeurs ont indiqué être prêts à s’engager à créer et partager des contenus nouveaux sur les plateformes virtuelles qui leur ont été présentées durant les ateliers.

Jaqi Aru a publié un billet [aymara] à ce sujet et une vidéo de l’événement :

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site