Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Bangladesh : Shawpno Rath, une école pour les enfants des bidonvilles

Dans la capitale du Bangladesh, Dhaka, quand un groupe d'enfants quitte leur maison chaque matin pour se rendre à l'école, un autre groupe d'enfants sort aussi dans la rue, pour y trouver de quoi vivre. Les rues, pour eux, sont le lieu où ils ont une possibilité de gagner leur vie. Certains de ces enfants ramassent des ordures, d'autres sont vendeurs de rue et vendent entre autres choses du thé et des cigarettes.

Le logo de Swapno rath, créé par Dwipangsu Paul de Kolkata

Pour ces enfants, l'école est un lieu inaccessible, quelque chose dont ils peuvent uniquement rêver, parce que là d'où ils viennent, il existe un gouffre entre leurs rêves et la réalité quotidienne. Cependant, un groupe de jeunes a pris l'initiative de réaliser le rêve d'au moins quelques uns de ces enfants. Ils ont lancé une école pour les enfants défavorisés des bidonvilles. Leur école est à juste titre appelée “Shawpno Rath” (Chariot des rêves).

"Rêveuse en chef" de l'école Shawpno Rath : Shamima Nargis Shimu avec ses élèves. Photo du site du groupe , utilisée avec permission.

Voici comment leur aventure a commencé :

অফিসে আসার পথে একটি মেয়ে প্রতিদিন কিছু শিশুকে দেখতে পেত, যারা রাস্তায় আবর্জনার বাক্সে কি যেন অনুসন্ধান করছে। মেয়েটার মনে হত তারা যেন সেখানে স্বপ্নের সন্ধান করছে।

তাদের জন্য কি করা যায় তাই নিয়ে সে তার সহকর্মী এবং বন্ধুদের সাথে আলাপ করল। প্রথমে ঠিক করা হল, সপ্তাহে তারা একদিন এইসব শিশুদের একবেলা খাওয়াবে এবং তাদের কোথাও বেড়াতে নিয়ে যাবে।

Une jeune femme remarquait régulièrement en se rendant à son travail des enfants qui fouillaient les tas d'ordures. La jeune femme voulait faire quelque chose pour ces enfants. Elle a parlé avec ses amis et ses collègues de ce qu'il était possible de faire. Au début, il a été décidé qu'une fois par semaine, ils donneraient à ces enfants un repas et organiseraient pour eux une activité de détente à proximité.

Les débuts de Shawpno Rath ont eu lieu dans le parc Chandrima. Photo de la page Facebook du groupe. Utilisée avec permission.

La première réunion de ce projet n'a pas eu lieu dans un bureau, mais dans un parc :  le Chandrima Udyan.

আর এর জন্য বেছে নেওয়া হল চন্দ্রিমা উদ্যানকে। কারণ এই পার্ক অনেক শিশুর কর্মস্থল। এরা সবাই, পার্কে বেড়াতে আসা নাগরিক কিংবা প্রেমিক প্রেমিকার কাছে ফুল, চকলেট, বাদাম, চা, সিগারেট ইত্যাদি বিক্রি করে। এই উদ্যোগে ভালোই সাড়া পাওয়া গেল। দিনে দিনে শিশুর সংখ্যা বাড়তে শুরু করল। সপ্তাহের একটি শনিবারে এদেরকে গল্প শোনানোর জন্য নিয়ে আসা হত বই, তারা কেবল নেড়ে চেড়ে দেখত। বইয়ের জগতে ঢুকতে গেলে যে শিক্ষা লাগে, আর শিক্ষার জন্য লাগে কিন্তু তাদের জন্য স্কুল যে ভিন্ন এক পথের যাত্রা। তাই তারা কেবল অক্ষর আর ছবিতে হাত রাখত। পড়ার প্রতি শিশুদের উৎসাহ দেখে এই সব তরুণেরা একটি স্কুল করার উদ্যোগ নিল, ঠিক করা হল এই স্কুলের নাম হবে স্বপ্নরথ।

Pour cette réunion, nous avons choisi Chandrima Udyan, puisque c'est le lieu où travaillent beaucoup de ces enfants. Tous vendent quelque chose, des fleurs, des chocolats, des cacahuètes, du thé, des cigarettes, etc., aux jeunes couples et aux promeneurs qui fréquentent ce parc. La réaction à notre proposition a été positive. Jour après jour, le nombre d'enfants qui participaient a augmenté. Chaque samedi, des livres étaient amenés pour leur lire des histoires à voix haute. Les enfants étaient ravis et feuilletaient souvent les livres, incapables de les lire. Pour pouvoir lire, ils auraient eu besoin d'une éducation, et pour apprendre à lire, ils auraient du être scolarisés mais pour ces enfants, aller à l'école est un voyage sur un chemin bien différent du leur. Ils devaient donc se contenter de simplement feuilleter les pages, de toucher les images et les mots.  Devant l'enthousiasme de ces enfants pour l'écrit, le groupe de jeunes a décidé de lancer une école pour ces enfants. Un nom a été choisi  :  Shawpno Rath (Chariot des rêves).

Une école sous un arbre 

Pour ouvrir une école traditionnelle, il faut beaucoup de choses : un bâtiment, des classes, des livres, des cahiers, des professeurs, des tableaux, des brosses pour essuyer le tableau et des élèves. Mais cette école ne pouvait remplir aucune de ces conditions. Néanmoins, chaque samedi, des cours avaient bien lieu, sous un arbre, dans le parc. Les enfants délaissaient leur travail pour assister aux cours alors que cela entraînait pour eux une perte de revenus. Ils appréciaient énormément cet enseignement. Peu à peu, le nombre d'élèves a commencé à augmenter. Et bientôt, la nécessité de trouver une salle de classe est devenue évidente.

Des élèves avec leurs professeurs et des livres dans leur nouvelle salle de classe. Photo de la page Facebook du groupe, utilisée avec permission.

L'école a une nouvelle adresse 

L'école a déménagé du parc Chandrima Udyan à une véritable adresse, le  10 Mirpur Road, où une pièce a été louée pour l'école. Là, elle est ouverte cinq jours par semaine et les élèves ont commencé à fréquenter régulièrement ses cours. L'école a ouvert avec  30 élèves et 2 enseignants. Et le nombre d'élèves a continué à augmenter, d'autres enfants pauvres des bidonvilles avoisinants se joignant aux premiers.

Les élèves de Shawpno Rath célébrant le Nouvel An. Photo tirée de la page Facebook du groupe, utilisée avec permission

Shawpno Rath, une école pour les adultes aussi 

Voyant leurs enfants fréquenter une école, certains parents ont commencé à demander s'ils pouvaient venir  eux aussi pour acquérir quelques rudiments d'éducation formelle.  Shawpno Rath a donc prolongé son travail en direction de l'alphabétisation des adultes. Actuellement, l'école compte 20 élèves adultes. Ceux qui n'ont jamais eu l'opportunité d'aller à l'école quand ils étaient enfants.

Cette photo illustre l'ambition de Shawpno Rath : être un facilitateur, une main secourable. Photo de Raymond Habibur. Photo de la page Facebook du groupe, utilisée avec permission.

L'ambition de Shawpno Rath

Sur leur page Facebook, Shawpno Rath a exposé sa vision et ses objectifs :

স্বপ্ন রথ হচ্ছে একটি অলাভজনক প্রতিষ্ঠান, যা ২০১০ সালে প্রতিষ্ঠিত হয়েছে। এর উদ্দেশ্য হচ্ছে সমাজের সুবিধা বঞ্চিত শিশুর শিক্ষা এবং স্বাস্থ্যগত উন্নয়ন।

আমাদের মত বেশীরভাগের নাগরিকের জীবনে মৌলিক চাহিদাগুলোকে নিশ্চিত করা হয়েছে, আর সেগুলো হচ্ছে, খাদ্য, পানি, বাসস্থান, স্বাস্থ্য, শিক্ষা এবং পরিবার। কিন্তু আমাদের দেশে এমন লক্ষ লক্ষ শিশু আছে যারা এই সব মৌলিক চাহিদা বঞ্চিত, যাদের ভবিষ্যতের কোন আশা নেই। আমাদের লক্ষ্য দেশ জুড়ে দরিদ্র শিশুদের জন্য জীবনের এই সমস্ত প্রয়োজনীয় উপাদান সরবরাহ করা এবং সংযুক্ত এক উন্নয়নের প্রতি মনোযোগ প্রদান করে দারিদ্র্যের মূলে যে সমস্ত বিষয় সেগুলোর পরিমাণ কমিয়ে আনা।

Shawpno Rath est une association sans but lucratif, fondée en  2010, avec pour objectif d'améliorer l'éducation et la santé des enfants défavorisés de notre pays. La plupart d'entre nous prennent les nécessités de base de la vie comme un dû : nourriture, eau, logement, santé, éducation et famille. Mais il y a des millions d'enfants dans notre pays pour qui ces besoins élémentaires ne sont pas remplis et qui n'ont pas d'espoir en l'avenir. Notre but est d'aider à procurer ces fondamentaux aux enfants pauvres de tout le pays et de nous consacrer au développement intégral, qui cherche à lutter contre les causes de la pauvreté.

Les élèves de Shawpno Rath prennent part à une session "Assieds-toi et dessine"' . Photo de la page Facebook du groupe, utilisée avec permission.

L'ambition de  Shawpno Rath est un Bangladesh sans pauvreté. Ils ont commencé leur voyage dans ce but, en sachant très bien qu'un très long chemin les attend.

1 commentaire

  • […] < international < patheno Get flash to fully experience Pearltrees Bangladesh : Shawpno Rath, une école pour les enfants des bidonvilles Dans la capitale du Bangladesh, Dhaka, quand un groupe d'enfants quitte leur maison chaque matin […]

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site