Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

“N'aie pas peur d'Internet” : la campagne pour la liberté d'expression de “Derechos Digitales”

L'article d'origine en espagnol a été publié sur le site web de Derechos Digitales

Le premier jeudi du mois de  juillet, l'ONU, dans une résolution qualifiée d'”historique”, a reconnu [en anglais] pour la première fois le droit à la liberté d'expression sur Internet et a appelé tous les Etats à protéger ce droit. Profitant de l'élan créé par cette nouvelle institutionnalisation à l'échelle mondiale, l'ONG Derechos Digitales (Droits numériques) a lancé sa campagne en ligne “N'ai pas peur d'internet” en Amérique latine afin d'alerter les citoyens sur l'importance fondamentale de la liberté d'expression sur la Toile.

“Contrairement à ce que l'on pourrait imaginer, les menaces qui pèsent sur la liberté d'expression sur Internet ne sont pas uniquement l'apanage des pays totalitaires. Aujourd'hui, elles sont également bien réelles dans les démocraties comme les notres, où la liberté d'expression sur la Toile se voit menacée par des pratiques et des lois restrictives, notamment celles qui touchent aux domaines de la protection de la vie privée et des droits d'auteur”, déclare le directeur de l'ONG Derechos Digitales, Claudio Ruiz. Pour l'ONG Derechos Digitales, la campagne “N'ai pas peur d'Internet” cherche à faire contrepoids au discours dominant  (même dans certains pays membres de l'ONU), qui présente  le réseau comme un espace où règne la piraterie et l'insécurité, créant ainsi un climat tendu et peu convivial.

Selon Claudio Ruiz, “Internet est un outil au service de la démocratie, nous devons le défendre et le mettre à profit, afin de développer l'accès et la diffusion du savoir ainsi que le respect de notre vie privée, qui sont les piliers fondamentaux de la liberté d'expression sur le réseau.  “No temas a Internet” (“N'ai pas peur d'Internet”) est alors apparu comme une phrase clé”. Internet sans liberté d'expression, cela n'a aucun sens. Par exemple, imposer des restrictions sur du matériel que les internautes utilisent à des fins non commerciales, ou ne pas protéger les données personnelles des usagers contribuent à ce que la toile perde tout son potentiel démocratique. “Au-delà des déclarations des organismes internationaux comme l'ONU, il est fondamental que nous autres, citoyens, connaissions nos droits et défendions Internet comme une plate-forme pour les droits de l'Homme”, a aussi déclaré Claudio Ruiz.

Au cours de cette campagne, le site publiera des vidéos d'alerte, des témoignages de cas où la liberté d'expression a été menacée, des infographies éducatives, et d'autres contenus visant à renforcer l'information sur les droits d'accès au savoir et à la vie privée des usagers d'Internet, dans le contexte de défense de la liberté d'expression.  

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site