Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Protection de l'Internet ouvert à l'UIT : La société civile reprend l'initiative

En décembre prochain, l’Union Internationale des Télécommunications décidera à Dubaï si elle souhaite réguler l'Internet. Un élargissement des attributions de cette agence des Nations Unies susceptible de perturber l'exercice des droits humains en ligne.

Jusqu'à présent, l'IUT était chargée de définir les normes techniques garantissant l'interopérabilité des systèmes de télécommunications, de radio et de satellite internationaux, parallèlement à la promotion de l'accès aux technologies de l'information et de la communication. Un mandat que certains État membres ont proposé d'étendre afin de couvrir les questions relatives à Internet et les questions de politique. Le risque serait alors que l'agence pourrait restreindre la confidentialité en ligne, la liberté d'expression, l'accès à l'information et aux technologies de l'information et de la communication dans le monde entier.

Internet et l'UIT / vidéo de l'ISOC

Dans le monde entier, des défenseurs attachés à un Internet ouvert s'organisent contre les menaces potentielles qu'un tel changement pourrait comporter. Les défenseurs et les experts croient que les citoyens peuvent avoir un impact en exigeant de la part de leurs gouvernements nationaux de soutenir des propositions en faveur de la protection de l'Internet ouvert. Compte tenu de la complexité inhérente aux questions et de l'opacité du processus de l'UIT, auxquelles s'ajoute la difficulté pour les individus de suivre ces questions, des groupes issus de la société civile se sont réunis pour recueillir et divulguer des ressources permettant d'aider les citoyens à maîtriser le sujet et à faciliter l'implication des citoyens.

Voici quelques exemples des actions en cours :

Internet Society : Plusieurs sections internationales de l'Internet Society, un organisme global encourageant l'accès à Internet pour tous, ont entrepris des actions à ce sujet — une liste complète des sections est consultable ici. Le site principal de l'Internet Society fournit par ailleurs des informations générales utiles sur le processus de l'UIT ainsi qu'une vidéo d'information sur l'UIT.

Le Center for Democracy & Technology a mis en place un centre de ressources sur l'UIT (ITU Resource Center) proposant aux utilisateurs une lettre ouverte à signer par les groupes appartenant à la société civile, ainsi qu'un certain nombre de ressources-clés destinées aux défenseurs de la société civile, parmi lesquelles des analyses de propositions de traités et le processus de l'UIT ainsi qu'un kit d'outils d'action comportant des messages clés. Ces documents sont disponibles sous licence Creative Commons — les défenseurs sont invités à réutiliser, combiner et distribuer ces documents dans le cadre de leurs actions.

WCITLeaks, un site Web mis en place afin de permettre à des individus de dévoiler de manière anonyme des documents sur la procédure de l'UIT afin des les rendre accessibles au public, ne se contente pas d'héberger des documents dévoilés — les nouvelles pages ressource du site proposent des liens vers des analyses récentes, des lettres ouvertes et des actions de militants rattachés à différentes ONG.

Access Now a créé une pétition réclamant que les gouvernements se prononcent contre les propositions susceptibles d'élargir le mandat de l'UIT à Internet.

Les lecteurs sont invités à parcourir ces pages et à en apprendre plus sur ce sujet important. Global Voices Advocacy continuera à publier de nouvelles informations sur les actes de l'UIT et sur les actions de la société civile avant et pendant la conférence de décembre.

1 commentaire

  • […] petits poissons ONU : le traité anti-licences libres sera-t-il maintenu ? | Hotel Wikipedia Protection de l’Internet ouvert à l’UIT : La société civile reprend l’initiative Projet Indect: Big Brother ou optimisation de la vidéosurveillance? – RTBF Medias ACTA: Rachida […]

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site