Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Espagne : Campagne “Déplace ton argent” en faveur de la banque éthique

Ce billet fait partie de notre dossier sur l’Europe en crise.

Sauf indication contraire les liens dirigent vers des sites en espagnol.

En Espagne, plusieurs organisations se sont réunies pour lancer une campagne dénommée “Déplace ton argent!“. Cette initiative vise à convaincre les citoyens de quitter les banques traditionnelles, en grande partie responsables de la crise économique actuelle, pour rejoindre des institutions financières émergentes, les “banques éthiques”.

Les récentes conditions du plan de sauvetage imposé à Chypre par la troïka ont ébranlé la confiance des épargnants dans toute l'Europe. Les institutions qui sont tombées d'accord pour sauver Chypre [anglais] ont posé comme condition que les pertes des banques chypriotes soient partiellement couvertes par une taxe sur les plus gros épargnants, pouvant aller jusqu'à 60% sur les comptes excédant 100 000 €.

Cette mesure va à l'encontre des procédures précédentes qui, jusqu'à présent, avaient protégé les dépôts des titulaires de comptes européens. Cette décision a été très critiquée dans les milieux économiques pour le risque important qu'elle présente pour d'autres pays tels que l'Espagne et l'Italie. L'instabilité financière et les craintes des épargnants se sont fait ressentir sur les marchés quand le hollandais Jeroen Dijsselbloem, président de l'Eurogroupe, a confirmé dans un entretien que le modèle de plan de sauvetage de Chypre pourrait être utilisé pour d'autres pays, et que Bruxelles travaillait depuis des mois sur la création d'une nouvelle réglementation européenne pour traiter ces types d'interventions.

Queues for Cypriot banks after the new taxes were announced. Photo from unitedexplanations.org website under license agreement CC BY-NC-ND 3.0

Files d'attente devant les banques chypriotes après l'annonce de la taxation. Photo du site unitedexplanations.org sous license CC BY-NC-ND 3.0

Pendant des années Chypre s'est comporté comme un paradis fiscal au sein de l'Union Européenne, où se cachent et se blanchissent les fortunes russes, ce qui gonfle artificiellement un secteur bancaire atteignant huit fois le PIB du pays. Les nouvelles mesures prises par la troïka visent ces comptes défiscalisés, mais ont semé la panique parmi les épargnants européens, principalement ceux dont les comptes se trouvent dans des banques concernées par ces mesures.

Sur fond de ce scénario, la campagne ‘Déplace ton argent’ lance le défi :

Ahora más que nunca tenemos la oportunidad de replantearnos donde ponemos nuestro dinero, si en la banca capitalista que con sus prácticas especulativas y sus políticas abusivas ha hundido la economía de millones de personas o bien en otro tipo de banca, una banca ética y cooperativa que apuesta por la economía productiva, por la economía social y de las personas.

Maintenant plus que jamais nous avons l'occasion de décider où déposer notre argent. On peut choisir une banque capitaliste avec ses pratiques spéculatives et ses politiques abusives qui ont aggravé la situation économique pour des millions de personnes ; ou un autre type de banque, une banque éthique et coopérative qui s'appuie sur la productivité économique au profit de l'économie sociale et des personnes.

The "Move your money!" logo. Taken from its <a href="http://remuevetudinero.net">homepage</a>.

Le logo de ‘Déplace ton argent’. Copie de la page d'accueil du site.

Le site explique le fonctionnement des banques éthiques :

Los proyectos de Banca ética se basan  en una gestión totalmente transparente, en fomentar una economía real, para fomentar beneficios medioambientales y generar servicios priorizando el comercio justo y la ayuda social entre otros. Los gestores de dicha banca analizan siguiendo rigurosos criterios sus carteras de inversión y solo conceden créditos bancarios a empresas o particulares que cumplan estos rigurosos criterios de sostenibilidad, beneficio social y medioambiental.

Une banque éthique est basée sur une gestion totalement transparente, elle encourage une économie réelle et des services respectueux de l'environnement en donnant, entre autres choses, la priorité au développement durable, au commerce équitable et à l'aide sociale. Les gestionnaires des banques éthiques analysent leurs portefeuilles d'investissements selon des critères rigoureux et n'accordent de crédits qu'aux entreprises ou particuliers répondant à ces critères de durabilité, d'économie sociale et environnementaux.

Le même site poursuit en expliquant les différences entre ce type de banque et une banque traditionnelle :

(…) se da la paradoja, que nos manifestemos contra las guerras, nos alarmemos con el hambre en el tercer mundo, critiquemos los gobiernos dictatoriales en los países en vías de desarrollo, pero en cambio, seamos a la vez, los patrocinadores de esta situación. (…)

Nunca nos hemos preguntado, ni hemos preguntado a nuestro director de oficina, que hacen con nuestro dinero, la pregunta es, ¿cuánto me vas a dar?

(…) estamos colaborando con nuestro dinero en un 30% con el hambre en el mundo, con un 35% en la especulación con la deuda de países como Irlanda, España, Grecia, Italia o Portugal, con un 15% en guerras, y con un 20% en fomentar la diferencia entre ricos y pobres en los países emergentes.

(…) tel est le paradoxe : nous manifestons contre la guerre, nous luttons contre la faim dans les pays du tiers-monde, nous critiquons les dictatures dans les pays en voie de développement, mais en même temps nous cautionnons ce qui se passe (…)

Nous ne nous sommes jamais demandé, et nous n'avons jamais demandé à notre directeur de banque, ce qu'ils font de notre argent. La question es t: combien allez-vous me donner?

(…) nous participons à la faim dans le monde pour 30% de notre argent, à la spéculation avec la dette de pays comme l'Irlande, l'Espagne, la Grèce, l'Italie et le Portugal pour 35% de notre argent, aux guerres pour 15%, et à développer l'écart entre les riches et les pauvres des pays émergents pour 20%.

Pour connaître les projets d'investissement de la banque dont vous êtes client, le site infobancaetica fournit des liens vers des sites qui informent sur les investissements des grandes banques traditionnelles espagnoles parmi lesquels on trouve des industries d'armement, des projets à fort impact environnemental ou une spéculation sur l'alimentation.

La campagne ‘Déplace ton argent’ donne le nom des établissements où l'on peut déposer ses économies après les avoir retirées des banques traditionnelles. On peut citer Coop57, Fiare ou Oikocredit. Triodos Bank [anglais] est la plus importante banque éthique d'Espagne mais n'a pas rejoint la campagne. Son sous-directeur, Joan Antoni Melé, lors d'un entretien avec laopinióncoruña.es [espagnol] en juin 2011, expliquait :

Table listing the differences between ethical and traditional banking. Taken from from the blog "Don't tell my mother I work in a bag."

Tableau des différences entre banque éthique et traditionnelle. Source :  blog “Ne dites pas à ma mère que je travaille dans un sac”

¿Con una banca ética hubiésemos padecido la crisis que padecemos?

No. Radicalmente no. El problema de la economía es que es una economía de casino, una economía puramente especulativa. Más del 95% del dinero que se mueve cada día en el mundo, detrás no hay nada, no se produce nada, es pura especulación. Esto es lo más grave.

Avec une banque éthique aurions-nous autant souffert de la crise que nous connaissons ?

Non certainement pas. Le problème c'est que l'économie ressemble à un casino où tout n'est que spéculation. Pour plus de 95% de l'argent qui circule dans le monde chaque jour il n'y a rien derrière, aucune production, ce n'est que pure spéculation. C'est cela le plus grave.

¿Nada ha cambiado?

La burbuja volverá a explotar porque la banca en general, pese a que ha habido que ayudarla con dinero público, sigue haciendo lo mismo: se sigue invirtiendo el dinero de la gente en productos estructurados especulativos.

(…)

Yo no quiero que un mercado decida por mí. Quiero ejercer mi libertad y me he dado cuenta de que lo puedo hacer: yo uso mi dinero de forma consciente y responsable. ¿Desde cuándo un mercado financiero, un Fondo Monetario Internacional, un Banco Central Europeo pueden controlar nuestras vidas? Esto es lo que está pasando hoy, pero es porque lo permitimos.

Rien n'a changé ?

La bulle va finir par exploser parce que les banques en général, bien qu'aidées par l'argent public, continuent de faire la même chose : elles n'ont pas cessé d'investir l'argent des gens sur des fonds spéculatifs. (…)

Je ne veux pas que le marché décide à ma place. Je veux exercer mes droits et je me suis rendu compte que je peux le faire : j'utilise mon argent de manière consciente et responsable. Depuis quand un marché financier, un Fonds Monétaire International, une Banque Centrale Européenne peuvent-ils contrôler nos vies ? C'est ce qui se passe aujourd'hui parce que nous les laissons faire.

Pero, ¿qué se puede hacer?

Creo que es el momento de la sociedad civil. Si quieres saber la fuerza que tiene tu dinero, vas al banco y dices que quieres sacarlo todo, ya verás como sale el director disparado. Ahí está la fuerza. No culpemos a los mercados. Es nuestra debilidad la que permite que pase esto.

Mais que peut-on faire ?

A mon avis, c'est à la société civile de jouer. Si tu veux connaître le pouvoir que représente ton argent, va à la banque et dis que tu veux tout retirer, et tu vas voir le directeur arriver comme une flèche. Il est là le pouvoir de ton argent. Les marchés ne sont pas coupables. C'est notre faiblesse qui a permis que tout ceci arrive.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site