Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Arabie Saoudite : l'opérateur Mobily tente d'espionner ses clients, le consultant le dénonce

La deuxième plus grande société de télécommunications de l'Arabie saoudite, Mobily [en] s'est adressée à une entreprise privée pour lui demander de l'aider à surveiller les applications de communication sur les téléphones mobiles de ses clients.

En mars, la Commission saoudienne des communications et de l'information a menacé de bloquer [fr] WhatsApp, Skype et d'autres applications qui n'étaient pas conformes à la réglementation saoudienne (qui autorise la censure) et a imposé aux entreprises de télécommunication un délai pour trouver une solution ou les bloquer. Un développeur américain, par ailleurs militant pour la protection de la vie privée, Moxie Marlinspike, a publié un échange de courriels qu'il a eu avec Mobily lorsque cette société recherchait des conseils.

Dans un courriel, le chef du service de la sécurité de la société Mobily a évoqué le terrorisme en ligne pour essayer de le convaincre :

Si vous n'êtes pas intéressé c'est que peut-être vous êtes en train d'aider indirectement ceux qui limitent la liberté par leurs activités violentes.

Marlinspike a décidé de publier les échanges, ce qui a attiré une attention énorme au sein de la twittosphère saoudienne. Une fois ce résultat obtenu, il a tweeté en arabe :

شكرًا للكلمات اللطيفة والتسجيعات من السعودية. كنو دائما بصوت عالي عندما يحاولون اسكاتكم. #موبايلي_تتجسس_على_الشعب

@moxie: Merci pour tous les mots gentils et les encouragements d'Arabie Saoudite. Quand ils essaient de vous faire taire, criez fort.

Une ligne de personnes devant un bureau Mobily à Médine, en Arabie saoudite le 16 Octobre 2012. Photo par Kashif Aziz. (CC-BY-Attribution 2.0 Generic)

Une queue devant un bureau Mobily à Médine, en Arabie saoudite le 16 Octobre 2012. Photo par Kashif Aziz. (CC-BY-Attribution 2.0 Generic)

Certains ont appelé au boycott, d'autres ont critiqué ce qu'ils considéraient comme la racine du problème, à savoir, la dictature et la répression. Les réactions portaient  le hashtag #موبايلي_تتجسس_على_الشعب [ar], ce qui se traduit par “espions de Mobily qui surveillent les gens.”

L'internaute saoudien Faris Abaalkhail a appelé à une réforme de la loi :

الحل هو ليس فقط تغيير مزود الخدمه اذا تبت #موبايلي_تتجسس_على_الشعب بل المطالبه بسن قوانين تحمي خصوصيتنا وتجرم مثل هذه الأفعال #السعودية

@FarisAbaalkhail: La solution est de ne pas seulement changer le fournisseur de services si [cela] s'avère être vrai, mais d'exiger des lois qui protègent notre vie privée et criminalisent de telles actions.

Bandr al-Amri et bien d'autres ont accusé le ministère de l'Intérieur d'être derrière cette tentative de les espionner :

#موبايلي_تتجسس_على_الشعب لذلك يجب معاقبتهم .. و معاقبة من أمرهم بذلك يا # وزارة_الداخلية

@ZajeelBird: #Mobily espionne les gens – c'est pour cela qu'elle devrait être punie et ceux qui les ont mandatés doivent être sanctionnés aussi, à savoir, le ministère de l'Intérieur.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site