Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Manifestations contre les résultats des élections cambodgiennes

Thousands joined a protest against voting irregularities in Cambodia. Photo by Kimlong Meng, Copyright @Demotix (9/7/2013

Des milliers de personnes ont manifesté contre les irrégularités des élections au Cambodge. Photo de Kimlong Meng, Copyright @Demotix (9/7/2013)

[Liens en anglais] Plus de dix-mille personnes ont participé à un rassemblement organisé par le Parti de Sauvetage National du Cambodge (CNRP) contre les présumées manipulations des résultats électoraux par le Parti du Peuple Cambodgien (CPP) au pouvoir.

Le parti au pouvoir a gagné les élections avec une faible avance et obtenu 68 sièges contre 55 à l'opposition. C'est le plus mauvais score électoral depuis 1998 obtenu par le CCP, au pouvoir ces trente dernières années.

Casey Nelson nous fait partager ses observations sur la manifestation pacifique du 7 septembre dernier :

L'événement était très bien organisé. Bouteilles d'eau, pain, bandeaux siglés, auto-collants et fleurs de lotus étaient à la disposition des manifestants. Un poste de secours était installé et du personnel médical patrouillait autour du parc. Les organisateurs ont participé à l'orientation et au contrôle de la foule. Les sentiers et les sorties étaient fléchés dans tout le parc.

Au moins, de ce que l'on pouvait voir de la manifestation, la présence de la police était réduite et surtout occupée à la circulation.

Plus d'une douzaine d’ “Observateurs des Droits Humains”, certains identifiables par leurs chemises bleues, appartenant à première vue aux Nations Unies, à la Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme et d'autres ONG se déplaçaient dans la foule. J'ai aussi remarqué 4 ou 5 étrangers dans la foule, qui participaient à la manifestation.

Les participants arboraient des fleurs de lotus et des drapeaux et affichaient 5 ou 6 types de slogans similaires, la plupart en khmer et en anglais, dont :”Ma voix, ma vie”; “Ma voix, mon pays”; “Où est ma voix?”; “La justice, c'est la paix” et “Il faut une commission indépendante pour la transparence”.

Rally in Phnom Penh's freedom park. Photo by @RupertBAbbott

Rassemblement au Parc de la Liberté de Phnom Penh. Photo de @RupertBAbbott

OU Ritthy assistait lui aussi au rassemblement au parc de la liberté de Phnom Penh:

Je viens de quitter le Parc de la Liberté. Il y a environ 20.000 manifestants – leur nombre ne diminue pas mais n'augmente pas beaucoup, si l'on compare avec les précédentes manifestations.

Le Parc de la Liberté n'est PAS complètement plein mais il y a beaucoup d'autres personnes, debout ou assises, dans un parc voisin, peut-être pour éviter d'être trop serrées dans le Parc de la Liberté ou bien ce ne sont PAS des manifestants mais simplement des observateurs.

C'est vraiment une manifestation pacifique et non-violente. Les gens sont polis, calmes et responsables.

L'opposition demande la création d'une commission indépendante pour valider les résultats des élections législatives du 28 juillet :

En tant que participants à la manifestation non-violente d'aujourd'hui nous avons pour objectif de rendre justice à notre électorat et demandons la création d'une commission indépendante auquel participera l'ONU pour résoudre les différends liés aux irrégularités des élections du 28 juillet 2013. Cette commission devra examiner de manière impartiale les allégations de fraude dans le respect de la volonté profonde du peuple khmer.

Nous adhérons aux principes de non-violence dans nos activités, nos mots et nos émotions ; aucun Khmer n'est notre ennemi ; nous voulons la justice et une réconciliation nationale durable.

Sur Khmer Bird, Thomas Mclean a interviewé Bun Bunnat, membre de l'opposition :

Nous souhaitons que ces manifestations servent d'exemple au prochaines générations, pour que le Cambodge veut une société libre et une communauté démocratique. Nous voulons que la communauté internationale s'intéresse aux violations des droits de l'homme au Cambodge. Nous sommes Khmers et voulons faire entendre notre voix.

Quelques réactions sur Twitter:

Le parti est favorable aux médias internationaux. La plupart des pancartes sont bilingues et on a demandé aux manifestants d'accueillir favorablement les photographes.

Personnellement je doute que la manifestation de demain change quoi que ce soit. 3 heures de méditation pacifique pour réclamer le changement, cela me semble naïf.

 

Un rassemblement politique qui se termine sans histoires à Phnom Penh #Cambodia ce week-end. Cependant d'autres rassemblements sont prévus le week-end prochain.

Malgré la manifestation, les instances électorales du Cambodge ont annoncé les résultats officiels des élections et confirmé la victoire du parti en place. L'opposition a rejeté les résultats et appelé à de nouveaux rassemblements la semaine prochaine. Elle projette également de boycotter l'ouverture de la session parlementaire.

Sam Sotha croit que le Pouvoir du Peuple devrait marquer des points aux élections plutôt que faire des rassemblements :

Les Cambodgiens n'ont pas besoin d'un “printemps cambodgien”. Le Cambodge n'a pas besoin que le “Pouvoir du Peuple” se manifeste dans la rue, mais le Cambodge a plutôt besoin que le “Povoir du Peuple” s'exprime dans les urnes.

Cependant, plusieurs groupes de défense des droits humains font pression sur les dirigeants des deux principaux partis politiques pour qu'ils organisent un sommet en vue de régler la contestation des élections :

Un sommet réunissant les responsables des deux partis politiques pour trouver une solution pacifique qui réponde au désir du peuple établira un modèle historique exemplaire pour la prochaine génération au Cambodge.

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site