Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Le dirigeant chinois déchu Bo Xilai condamné à la prison à perpétuité

[Liens en anglais sauf mention contraire] L'homme politique chinois en disgrâce Bo Xilai a été condamné à la prison à perpétuité le 22 septembre 2013, coupable de corruption, de détournement de fonds et d'abus de pouvoir. Il a décidé de faire appel.

Selon le South China Morning Post, Bo a crié sa colère à l'annonce du verdict par la Cour de Justice du Peuple de Jinan, avant d'être rapidement emmené par la police du tribunal. La cour a publié le verdict sur son compte officiel Weibo.

Depuis début 2012, la chute de l'étoile politique montante était devenue l'un des scandales politiques chinois de premier plan.

Bo Xilai, fils de l'un des plus éminents dirigeants révolutionnaires de la Chine communiste, a occupé des postes importants et était promis à un brillant avenir. Cependant, la carrière de Bo a commencé à décliner quand sa femme a été impliquée dans l'assassinat d'un homme d'affaires britannique en Chine et quand l'un de ses meilleurs lieutenants a tenté de trouver asile à l'ambassade des Etats Unis. La divulgation de meurtre, corruption, abus de pouvoir et crimes sexuels a choqué la Chine.

Les médias d'Etat ont utilisé le procès de Bo pour servir d'exemple et démontrer l'état de droit et la détermination du parti à lutter contre la corruption.

China Daily commente :

La façon dont le procès a été conduit est tout à fait significative pour l'avenir. Avant le procès, personne ne pensait qu'il serait relayé via un micro blog. En voyant le procès en direct sur internet, certains disent que cela va créer un précédent pour de prochains procès similaires. C'est une image médiatisée pour dire que les procès doivent être basés sur des faits et s'appuyer sur la loi.

Le Quotidien du Peuple écrit :

对薄熙来的坚决依法惩处充分表明,党纪国法面前没有例外,不管涉及到谁,都要一查到底,都要依法严惩。

La peine irréductible de Bo Xilai, selon la loi, démontre qu'il n'y a pas d'exceptions face à la discipline du parti et aux lois nationales. Quelle que soit la personne impliquée, l'instruction s'exercera et la peine sera conforme à la loi.

Global Times ajoute :

China's Fallen Politician Bo Xilai Sentenced to Life Imprisonment

Le politicien chinois déchu Bo Xilai condamné à la prison à vie 

Le cas Bo Xilai est clairement une sonnette d'alarme. La détermination et l'assurance des autorités centrales à poursuivre la corruption dans le respect de la loi est inébranlable. Tout soupçon doit être écarté.

En raison de la récente répression sur les rumeurs en ligne, la plupart des commentaires sur Weibo qui ont suivi la condamnation de Bo étaient en faveur des médias nationaux. Un utilisateur de Weibo “Ningmen yu Shaonianyi” [chinois] s'en fait l'écho :

薄熙来案反映了党反贪污的决心

Le cas de Bo Xilai prouve que le Parti est décidé à combattre la corruption.

Un commentateur politique de Pékin, Li Weidong, croit [chinois] que la condamnation de Bo à la prison à vie ne va pas vraiment le toucher :

具体刑期对薄这样的人物无多大影响,过十年八年他就可以「保外就医」出来与家人团聚。之前被判监的陈希同和陈良宇,都是坐牢几年后即「保外」出来。

Le terme de “prison à perpétuité” n'a pas beaucoup d'impact sur un tel personnage, et après huit ou dix ans il sera libéré pour “raison de santé”. Précédemment, Chen Xitong et Chen Liangyu [fr] avaient été condamnés à la prison à perpétuité et ont été libérés au bout de quelques années.

Par ailleurs, Zhang Ming, professeur à l'Université du Peuple en Chine, pense que le cas de Bo n'est certainement pas la fin de la menace qui pèse sur le pouvoir du Parti. Sur son blog personnel il écrit [chinois] :

不管怎么说,薄熙来现象被中止了。但是,这个现象所提出的问题,却没有解决。中共内部的合法性危机,并不会因为最高层位置的确定而宣告结束。内部的纷争和动荡,还在发酵。中共18大之后令人反常的持续高压维稳,最大的可能,是高层的问题。跟当年审判四人帮不同,此番审理薄案,政治问题完全被抛开。但是,薄案留下的政治问题,却作为隐患依旧存在。今后的中共政权,无论乐意与否,必须得正视这个问题。

Le phénomène Bo Xilai est réglé. Cependant, les problèmes soulevés par ce phénomène ne sont pas résolus. La crise interne de la légitimité du Parti Communiste Chinois n'est pas terminée à cause du népotisme établi des dirigeants. Les querelles et l'agitation internes continuent à fermenter. Après le 18ème Congrès du Parti Communiste Chinois, le souci anormalement constant de maintien de la stabilité est probablement dû au problème des dirigeants. Contrairement au procès de la Bande des Quatre [fr], les problèmes politiques n'ont pas été abordés lors du procès. Cependant les problèmes politiques laissés derrière lui par Bo sont toujours présents. A l'avenir, qu'on le veuille ou non, le régime communiste devra affronter le problème.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site